«Smart Hands For Nature»: des randonnées virtuelles de sites difficiles d’accès

Avec le soutien de
«Smart Hands for Nature» fait vivre une expérience immersive à ceux qui ne peuvent accéder à certains sites.

«Smart Hands for Nature» fait vivre une expérience immersive à ceux qui ne peuvent accéder à certains sites.

Les Sept cascades, l’Île Ronde, l’Île-aux-Aigrettes, Ebony Forest, la montagne du Morne Brabant, autant de reliefs arpentés par des randonneurs aguerris, mais souvent inaccessibles pour les marcheurs du dimanche ou ceux qui aiment le farniente. Smart Hands for Nature vous transporte aux quatre coins de l’île pour découvrir ces sentiers, ces chutes d’eau, ces plantes endémiques et ces espèces protégées. Les pentes, les cours d’eau et les chemins inaccessibles ne font pas peur à ces jeunes, qui veulent offrir une incursion naturelle à travers un écran tactile. 

Dominique Baho, biologiste et chef du projet Smart Hands For Nature, souligne que la randonnée est une activité très prisée des Mauriciens. «Sauf que tous les sites ne sont pas accessibles aux amateurs de sorties. C’est de là que l’idée a émergé. Rendre accessible ce qui est inaccessible et, par ricochet, faire grandir notre communauté de randonneurs. C’est notre mission. Nous voulons offrir des images en 360 degrés et des photos de qualité supérieure pour ceux qui ne peuvent se rendre dans ces lieux inédits, toujours protégés du développement.» 

Dominique Baho entouré de ses amis.

Dominique Baho explique que c’est lors du National Leadership Engine, une formation du National Productivity and Competitiveness Council (NPCC), qu’il a rencontré d’autres jeunes, qui voulaient découvrir la nature, mais ne savaient pas comment faire. «Nous sommes cinq personnes, dont certaines n’ont jamais fait de la randonnée. Pour démarrer notre aventure commune, nous avons donc organisé des sorties sur des sites accessibles. Notre mission est de rapprocher les Mauriciens de leur île avec ces lieux méconnus mais fréquentés par les randonneurs. C’est un moyen de montrer la beauté et la richesse de notre pays», a souligné le jeune biologiste. 

Personnes âgées, handicapées…

L’application mobile permettra aux personnes âgées, handicapées, aux touristes et aux Mauriciens de visiter plusieurs lieux à travers leur smartphone. «L’application mobile est à multiples dimensions, soit pour l’éducation des enfants, pour rapprocher les Mauriciens de la nature, pour la sensibilisation à sa protection et aussi pour promouvoir l’écotourisme», a fait ressortir Dominique Baho, qui nous montre les vidéos tournées dans les lieux de randonnées. L’application mobile sera lancée lundi prochain par Smart Hands for Nature. 

Le casque de réalité virtuelle en carton va permettre de visiter des lieux naturels de son salon.

Comment sont choisis les sites pour la randonnée virtuelle ? À cette question, notre interlocuteur parle des lieux qu’il a lui-même visités. «Étant biologiste, j’ai eu l’occasion de visiter pas mal de lieux, comme l’Île Ronde où très peu de personnes se rendent. J’ai fait des shootings photos et des vidéos. Alors que pour les autres sites de randonnée, je dois voir si le parcours est accessible à mon équipe. Au cas contraire, je vais sur le terrain ou je me fais accompagner par des habitués. Les prises de vues sont faites avec des sons de la nature pour rendre l’expérience plus réelle», raconte le biololgiste. 

Ce projet vise à attirer des touristes, des investisseurs et des chercheurs. «Nous avons une flore et une faune uniques. De nombreux étrangers viennent en stages d’études ou pour découvrir cette partie de Maurice.» 

Fonds marins

Dans l’offre de Smart Hands for Nature, il y a aussi un volet concernant l’exploration des fonds marins de Maurice. Ce groupe de jeunes veut s’atteler à un projet d’envergure, à savoir, recycler des déchets pour créer des casques immersifs de réalité virtuelle. 

Basé sur les Virtual Reality cardboard, il suffira de placer son smartphone au bout du casque pour accéder à cet univers naturel grâce aux images et à la vidéo de Smart Hands for Nature. Être en contact avec la nature ne sera alors plus qu’à quelques clics.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x