Les Avengers solidaires de Roshi Bhadain

Avec le soutien de

Ce groupe d’avocats qui a vu le jour pour représenter l’épouse de Soopramanien Kistnen et Koomadha Sawmynaden est de nouveau réuni.

Certains membres avaient pris leur distance de groupe et l’on ne voyait le mois dernier que Roshi Bhadain et occasionnellement Rama Valayden au tribunal de Moka. Ce dernier a organisé, hier, une conférence de presse pour annoncer le retour de ces hommes de loi au sein des "Avengers". L’avocat est aussi revenu sur les récents développements dans l’enquête judiciaire sur la mort de Kistnen. Mais c’était aussi l’occasion pour lui d’annoncer que les "Avengers" sont tous solidaires de Roshi Bhadain.

«Bhushan Domah a été nommé au Integrity Reporting Services Board », a déclaré Roshi Bhadain. C’est lui qui partageait des pistaches au PMO. Il maintient que l’ex-juge était en situation de conflit d’intérêts lorsqu’il a présidé la commission d’enquête sur la vente des actions de BAI dans Britam Kenya de par sa proximité avec le Premier ministre. Mais aussi parce que Bhushan Domah est détenteur d’une police d’assurance de Super Cash Back Gold de l’ex-BAI.

Roshi Bhadain a aussi parlé de conflit d’intérêts d’un des assesseurs de la commission d’enquête sur l’affaire Britam, à savoir Sattar Hajee Abdoula. Il a rappelé que c’est lui Bhadain qui avait refusé de payer la facture de Rs 26 m réclamées par l’expert-comptable pour l’administration de l’ex-BAI.

Simla Kistnen qui était aussi présente à la conférence de presse a expliqué comment les policiers en charge de l’enquête lui avaient fait croire au suicide de son mari. La veuve de Soopramanien Kistnen a raconté également comment un membre de la MCIT lui a dit, il y a quelques jours, que les marques retrouvées sur les chevilles de son époux étaient causées par ses chaussettes.

Pour rappel, lors de l’audience de l’enquête judiciaire mardi, la représentante du Forensic Science Laboratory, Asha Auckloo, a admis que ces traces pourraient être celles de liens et non de chaussettes, tout simplement parce que Kistnen ne portait ni chaussettes, ni chaussures quand son corps a été retrouvé le 18 octobre 2020 à Telfair.

Rama Valayden a parlé aussi de la mort qu'il considère suspectes les fonctionnaires Kanakiah, Mooniaruck et Boitieux.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x