Cour d’investigation MV Wakashio: le PC Ujoodha accusé de mentir

Avec le soutien de

Il figure parmi les trois officiers de la National Coast Guard (NCG) ayant été rappelés à la barre, ce mardi 27 juillet. Le PC Ujoodha, posté à l’Operations Room de la NCG, a été confronté aux relevés téléphoniques et à sa déposition datant du 19 mai. Dans ladite déposition, il avait affirmé avoir vu le MV Wakashi à 18h10 sur le c-vision et que le premier appel a été fait sur VHF (un appareil qui permet de communiquer grâce à des ondes radio hertziennes) à 19h10. 

Selon lui, Le PC Sujeebun l’a rappelé sur un téléphone fixe depuis le Coastal Surveillance Radar System situé à Pointe-du-Diable quelques minutes après. 

Or selon les relevés téléphoniques, aucun appel n’a été enregistré entre 18 heures et 20h20 ce jour-là. Face aux incohérences du constable, l’assesseur Jean Mario Geneviève lui a lancé: «Vous nous mentez». La séance a repris avec les dépositions du PC Sujeebun et PC Jagarnath.

Publicité
Publicité

Le 26 juillet, les habitants de Pointe d’Esny se réveillent avec une triste image: l’épave du MV Wakashio drossée sur les récifs. Le navire japonais battant pavillon panaméen s’est échoué la nuit précédente. 12 jours après, il déverse son contenu dans nos lagons, causant une marée noire. Sans perdre de temps, les Mauriciens, main dans la main, s’activent pour limiter les dégâts. Retour sur la pire catastrophe écologique du pays…

D'autres articles »
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x