Boxe chez les 63 kg: Richarno Colin en quête de revanche

Avec le soutien de
Richarno Colin n’aura qu’un objectif dimanche : prendre sa revanche sur le Marocain qui l’avait battu aux Jeux d’Afrique il y a deux ans.

Richarno Colin n’aura qu’un objectif dimanche : prendre sa revanche sur le Marocain qui l’avait battu aux Jeux d’Afrique il y a deux ans.

Le troisième périple olympique de Richarno Colin démarre dimanche matin à l’Arena de Kokugikan à Tokyo. Pour son premier combat des Jeux de Tokyo, le Mauricien des 63 kg retrouve le Marocain Abdelhaq Nadir près de deux ans après leur confrontation en finale des Jeux d’Afrique. Malgré une lutte acharnée, le Mauricien avait perdu cette bataille de justesse.

«L’heure est certainement venue, pour lui, de prendre sa revanche. Car cet adversaire est à sa portée», commente Bruno Julie. Unique médaillé mauricien aux Jeux olympiques, Bruno Julie suit de près ses anciens co-équipiers. Il estime que pour passer le premier tour, Richarno Colin devra oublier sa précédente défaite contre le Marocain. «Il ne faut pas que cet échec soit un handicap. Il ne lui faudra pas faire les mêmes erreurs que lors du précédent combat mais surtout il doit croire en ses chances. Il a les qualités techniques et aussi la maturité pour aller sur le podium de cette catégorie à Tokyo. Donc, il doit croire en lui», soutient-il.

Quand Bruno Julie avait décroché la médaille de bronze aux Jeux de Pékin, Richarno Colin avait été un des témoins privilégiés de ce tour de force. «Son parcours m’a toujours inspiré», confe Richarno Colin. Agé 34 ans depuis le 17 juillet, Richarno Colin s’appliquera, donc, pour le rejoindre au panthéon olympique.

Lors des Jeux de Pékin, Richarno Colin avait remporté son premier combat. «C’est en Chine que j’ai découvert l’univers olympique. Je me souviens y avoir battu Myke Carvalho au premier tour. Le Brésilien était alors le numéro un du continent pan-américain», se rappelle-t-il. Au tour suivant, il devait perdre contre le Russe Gennady Kovalev. Il avait terminé en 9e position.

Déjouer le mauvais sort

De Pékin à Tokyo, Richarno Colin est passé par les JO de Londres mais a manqué le rendez-vous olympique de Rio à cause d’une blessure. « A u cours de mon parcours, j’ai connu de vives déceptions et de nombreuses embûches, mais ma passion pour la boxe et la flamme olympique ne se sont jamais éteintes. Je compte bien prendre ma revanche sur le sort. Je donnerai tout pour concrétiser mon rêve olympique cette année», dit-il.

Dans un tableau de 29 pugilistes, il sait qu’il devra se surpasser. Bruno Julie le confirme : «Il doit impressionner ses adversaires dès les premières secondes sur le ring.» Chez les poids légers, les coriaces, sur le papier, sont le Français Sofiane Oumiha (tête de série numéro 1), le Namibien Junias Jonas (N°2), le Cubain Andy Cruz (N°3) et l’Ouzbek Elnur Abduraimov (N°4). «Mais peu importe qui il aura en face de lui, il ne devra pas boxer avec la peur. C’est dans la tête que la victoire se joue, pas sur le papier», fait ressortir Bruno Julie. L’ancien boxeur qui s’est reconverti en entraîneur est à fond derrière ses anciens co-équipiers. «13 ans après ma médaille à Pékin, le temps est venu de voir un nouveau Mauricien sur le podium de cette compétition. Nos deux boxeurs sont largement capable de rééditer cet exploit», assure-t-il.

Alors que Merven Clair s'est déjà qualifié ce samedi matin, Bruno Julie affiche la confiance.. «Son adversaire canadien est prenable», dit-il. Ce combat entre Merven Clair et Wyatt Sandford dans la catégorie des 69 kg se dispute à 8h54 (heure de Maurice). La catégorie des poids mi-moyen réunit 23 boxeurs. A l’issue de la première journée, sept boxeurs avanceront vers les huitièmes de finale prévues le mardi 27 alors que neuf autres ont été exemptés du premier tour. Les quatre têtes de série de cette catégorie sont Pat McCormack (GrandeBretagne), Andrei Zamkovoi (Comité olympique russe), Roniel Iglesias (Cuba) et Zeyad Eashash (Jordanie).

En chiffres

19 : C’est l’âge de la plus jeune qualifiée pour Tokyo. La Thaïlandaise Baison Manikon fêtera ses 20 ans le 7 novembre. La boxeuse entre en compétition ce samedi chez les 69 kg dames. Le benjamin du tournoi masculin, Darrelle Valsaint Jr, est âgé de 21 ans. Le Haïtien est né le 29 mai 2000. Il est déjà qualifié pour les huitièmes de finale des 75 kg.

41 : Le nombre de bougies que soufflera Mira Potkonen le 17 novembre. La boxeuse est la plus âgée des qualifiés pour le tournoi de boxe. Médaillée de bronze à Rio, elle combat chez les 60 kg et commence la compétition mardi contre la Française Maiva Hamdouche, 31 ans. Chez les messieurs, le qualifié le plus âgé est le Kenyan Elly Ajowi Ochola. Age de 38 ans, il boxe chez les 91 kg. Mardi, il sera en action contre le Cubain de 31 ans, Julio La Cruz.

56 : Au cours de ce premier week-end de compétition, 56 combats de boxe seront disputés à l’Arena de Kokugikan. 27 combats sont au programme de ce samedi. Lors de la journée dominicale, 29 matches seront à suivre.

80 : Le total des comités nationaux olympiques qui seront représentés au cours de ces 32e Jeux olympiques en boxe. La 81e équipe est celle des refugiés formée par le Comité international olympique (CIO) pour les Jeux olympiques de Tokyo. Les deux boxeurs du groupe sont Eldric Sella Rodriguez (75 kg) et Wessam Salamana (63 kg). Ce dernier boxe aujourd’hui contre le Brésillien Wanderson de Oliveira.

289 : 188 boxeurs et 101 boxeuses sont en compétition à l’Arena de Kokugikan. Huit titres olympiques seront décernés chez les messieurs et cinq chez les dames.

Publicité
Publicité
Lexpress deals logo

Retrouvez les meilleurs deals de vos enseignes préférées.

Lexpress deals brochure
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x