Cambridge 2019: Mahir Perbhoo, champion du monde en comptabilité

Avec le soutien de
Mahir Perbhoo a reçu du MES, mercredi dernier,
l’«Outstanding Cambridge Learner Awards Certificate».

Il est fonceur, persévérant et sérieux. Les efforts de Mahir Perbhoo, élève en Grade 13 au Sookdeo Bissondoyal State College, ont payé. Aux examens du School Certificate en novembre 2019, ce jeune de 18 ans a réussi les épreuves avec huit unités, et a terminé au top du classement en Principles of Accounts à Maurice ainsi qu’au niveau mondial ! Il nous parle de ses rêves, ses motivations et de son parcours. 

À ses heures perdues, ce jeune habitant de Nouvelle-France joue au football, aux jeux vidéo ou fait de la lecture. Mais lorsqu’il doit étudier, rien ne peut l’éloigner de son objectif. Sa première place au classement pour la comptabilité ne lui est pas parvenue comme un présent sous le sapin de Noël, mais représente des heures de travail. Il s’attendait à recevoir de bonnes notes, mais pas un tel succès. «Cette réussite est devenue encore plus spéciale pour moi lorsque j’ai appris que j’étais non seulement le meilleur du pays en comptabilité, mais aussi le meilleur au monde», nous confie le jeune homme. «Jusqu’à présent, on peut dire que c’est ma plus grande réussite dans ma vie scolaire.» 

Son quotidien, avant les examens, était consacré principalement aux préparations. «Je n’ai commencé à me préparer qu’environ deux mois avant mon mock exam. Je travaillais sur une matière par jour et je me suis fixé l’objectif de finir mon travail à la fin de la journée», explique-t-il. «Ainsi, je ressentais toujours un sentiment d’urgence et cela m’empêchait de me relâcher pendant mes études. Je travaillais de temps en temps les anciens papiers d’examens pour me familiariser avec la structure.» 

Après les heures de classe, il consacrait une heure et demie de sa soirée à ses devoirs. «Ensuite, durant les deux heures suivantes, je révisais. J’ai toujours pensé que me surmener était contre-productif.» Son objectif était d’atteindre la note globale de six unités, ce qu’il n’a malheureusement pas pu faire. «J’ai eu huit unités. Je ne suis pas entièrement satisfait de mes résultats, surtout en mathématiques où je recevais toujours des A*. Je savais donc que je n’étais pas tout à fait à mon niveau dans ce domaine. Même en informatique, je m’attendais à un A* mais malheureusement, là aussi, je n’ai pas été à la hauteur», confie l’élève. 

Ce n’est pas un hasard si Mahir Perbhoo est à la tête du classement local et mondial en comptabilité. C’est un passionné de cette matière, ainsi que des mathématiques. «Les mathématiques ont toujours été ma matière préférée depuis l’école primaire. Mon intérêt pour la comptabilité ne s’est développé qu’en Grade 10, lorsque j’ai été plus exposé à cette matière», confie-t-il. 

Il aspire d’ailleurs à devenir un comptable agréé. Pour l’heure, son objectif est de finir le collège et de réussir haut la main les examens du Higher School Certificate. Il souhaite après cela suivre des cours de comptabilité et obtenir un diplôme en finance. 

Même en primaire, il a toujours été un élève assidu. Pour les examens de fin de cycle primaire, lorsqu’il fréquentait l’école du gouvernement de Nouvelle-France, il avait décroché 24 unités. «J’ai toujours été un élève studieux dès l’école primaire, car j’ai toujours suivi le chemin de ma soeur aînée, qui était une personne à la fois studieuse et intelligente. Par conséquent, la pratique d’un travail dur et assidu m’a été inculquée dès le début.» C’est aussi avec le soutien de sa famille et de ses enseignants que Mahir Perbhoo réussit académiquement. «Ma famille était vraiment heureuse et fière de ma réussite. Il en était de même pour mes professeurs. Ils m’ont tous félicité et m’ont donné des mots d’encouragement pour mes examens finaux de HSC.» 

Même si le jeune homme est assez discret sur sa vie familiale, il confie que son modèle n’est autre que sa soeur aînée, Keshwari Perbhoo, âgée de 21 ans, qui est d’ailleurs sortie lauréate en 2018. «Comme je l’ai dit, j’ai toujours suivi le chemin de ma soeur. Même si nous nous spécialisons dans deux domaines différents, puisque je poursuis mes études dans le domaine de l’économie et de la comptabilité alors qu’elle poursuit ses études dans le domaine des TIC, elle sera toujours mon modèle car j’essaie toujours d’égaler son niveau de réussite.» 

D’ailleurs, en parlant de vie familiale, Mahir Perbhoo a non seulement envie de décrocher le boulot de ses rêves pour son propre intérêt, mais aussi pour permettre à sa famille et lui d’avoir une vie agréable et confortable.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x