Ces quelques nominés politiques qui nous font du mal

Avec le soutien de

Anoop Nilamber : une ascension fulgurante

Anoop Nilamber peut sans doute s’appuyer sur ses études à l’université Paris 2 Panthéon-Assas et son passage à HSBC France pour justifier sa nomination à la direction du pôle bancaire du groupe SBM. Toutefois, il ne peut justifier cette ascension de par son parcours académique car il ne possède pas l’expérience bancaire d’un tel niveau.

Sa proximité avec le gouvernement du jour et accessoirement avec LaKwizinn a certainement fait pencher la balance en sa faveur dans l’exercice d’appel à candidatures. Cela, face à deux autres candidats, Premchand Mungar, l’actuel patron de la MauBank, et Jorge Stock, Chief Operating Officer et Officer-in-Charge de la SBM depuis novembre 2020.

Ex-conseiller économique de Pravind Jugnauth quand il était ministre des Finances de 2016 à 2017, Anoop Nilamber a joué sur ses affinités politiques, voire son lien de sang avec certains ministres du gouvernement, pour asseoir sa position. D’ailleurs, il était pressenti pour diriger MauBank en septembre 2018 après le départ de Shridar Nagarajan. Cependant, une histoire de chèque sans provision à Paris l’avait contraint de mettre au frigo son ambition. Il s’est rattrapé avec sa nomination comme CEO d’AML.

Jairaj Sonoo, un ex-banquier devenu spécialiste des logements sociaux

Chairman de la State Investment Corporation (SIC), Jairaj Sonoo vient de se voir confier de nouvelles responsabilités par le gouvernement du jour. Il a été approché pour diriger la New Social Living Development Ltd (NSDL), créée comme Special Vehicle Purpose (SPV) par la National Housing Development Company Ltd (NHDC) pour construire 12 000 logements sociaux d’ici 2024.

Depuis son départ de la SBM en 2017 après 38 ans de service, Jairaj Sonoo, qui avait un portefeuille de clients membres du gouvernement et de l’opposition, s’est approché du gouvernement et a été présent au sein de multiples conseils d’administration dont SICOM, Duty Free Paradise et d’autres filiales de SIC. Cerise sur le gâteau : sa dernière nomination à la tête de SNDL où il aura comme ministre de tutelle, Steven Obeegadoo. Récemment, l’institution de cette nouvelle société couplée à sa politique de recrutement privilégiant des proches du pouvoir a été vivement dénoncée par des membres de l’Opposition au Parlement. Est-ce une voie toute trouvée pour une éventuelle investiture politique en 2024 ? L’avenir nous le dira.

Navin Beekarry, le «blanchisseur» du gouvernement

Reconduit directeur général de la commission anticorruption, Navin Beekarry demeure pour le moins un personnage controversé. Son nouveau mandat est largement contesté par l’opposition et la société civile qui considèrent sa nomination comme une insulte, au vu de la responsabilité partielle de son institution dans le classement de Maurice sur les listes grise et noire.

Nommé en 2016 par le Premier ministre d’alors, feu Anerood Jugnauth, il jouit aujourd’hui de la confiance de son fils. Les observateurs estiment que sa gestion des dossiers impliquant des élus du gouvernement y a été pour quelque chose. Dont Yerrigadoogate, St-Louis Gate, Angus Road et Medpoint où sa volte-face a fait l’objet de vives critiques dans le passé. Le comble a été la nomination de Navin Beekarry à la tête de l’éventuelle Financial Crime Commission censée regrouper la Financial Intelligence Unit ou encore la Financial Services Commission.

Rajiv Servansingh : de l’EDB à la STC

Depuis son rapprochement au MSM il y a quatre ans, Rajiv Servansingh ne peut se plaindre. Pour cause, il a multiplié les nominations politiques. D’abord au conseil d’administration de l’Economic Development Board (EDB), puis dans certaines institutions proches du ministère des Finances, dont le Mauritius-Africa Fund. Pressenti l’année dernière pour présider le board de la SBM Bank Ltd, Rajiv Servansingh a dû revoir son ambition après le veto de la Banque de Maurice. Il n’aurait pas été trouvé «fit and proper» en raison de la responsabilité collective dans la faillite de Banyan Tree Bank, alors qu’il faisait partie du board. Toutefois, il a su rebondir puisqu’il vient d’obtenir le jackpot. En effet, il a été nommé directeur général de la State Trading Corporation après la résiliation du contrat de l’ex-locataire, Jonathan Ramsamy, en février dernier suivant son interrogation par l’ICAC dans le sillage des Emergency Procurements pour l’achat d’équipements médicaux en période de Covid-19.

Toutefois, Rajiv Servansingh, qui, dit-on, a l’oreille de Pravind Jugnauth, détient un triste record : celui d’avoir appartenu à toutes les formations politiques. Du MMM, où il a été le plus jeune député en 1976, au MSM en 1983, puis au PTr dans les années 2000 et de nouveau au MSM sous Jugnauth fils. Qui dit mieux ?

Vencadasmy : candidat largement battu devenu chairman de la MTPA

C’est un secteur qu’il découvre petit à petit, mais qu’il ne maîtrise pas. D’autant que le marketing touristique de Maurice depuis le vulgaire SUS Island est la risée de tous, surtout des hôteliers et des tours opérateurs. 

A la MTPA, des dossiers fuitent quant à la gestion de l’organisme par ce nominé politique qui n’a pas la compétence ni l’envergure du job. C’est la signature de Nilen Vencadasmy qui est au bas du fameux contrat de Rs 400 millions avec Liverpool. Même les fans de Liverpool disent que c’est de l’argent jeté dans les toilettes alors que Maurice a besoin d’un marketing serieux, et est en manque de sous. 

Plus récemment, notre confrère Week-End reprenait l’info selon laquelle on a réussi l’exploit de transformer le sexe du Dieu Shiva dans une campagne de marketing. C’est dire le niveau de ceux engagés pour soi-disant promouvoir la destination Maurice. Il y a un consensus que la MTPA sous Nilen Vencadasmy et Arvin Bundhun fait beaucoup plus de tort à notre image que du bien, sans parler des millions de l’argent public qui sont gaspillés, parce qu’on répond à LaKwizinn et non pas à l’opinion.

Publicité
Publicité
Lexpress deals logo

Retrouvez les meilleurs deals de vos enseignes préférées.

Lexpress deals brochure
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x