Être sur les registres électoraux: acte fondateur du changement

Avec le soutien de
L’acte de citoyenneté d’un individu commence par son enregistrement sur les registres électoraux se donnant ainsi le moyen de décider de son avenir par la voie des urnes.

L’acte de citoyenneté d’un individu commence par son enregistrement sur les registres électoraux se donnant ainsi le moyen de décider de son avenir par la voie des urnes.

DU 16 au 31 juillet prochain, la commission électorale ouvrira les portes des registres électoraux à chaque Mauricien de 18 ans et plus. Plusieurs cas de figure se présentent parmi les situations suivantes :

1) Vous y êtes déjà dûment enregistré. Votre nom, tel qu’il est rédigé sur votre carte d’identité nationale, apparaît bien sur les listes.

2) Votre nom a été victime de disparition sur les listes électorales pour raison inconnue lors des dernières élections générales de 2019, ce qui vous avait privé de votre droit de vote.

3) Vous avez déménagé lors des cinq dernières années.

4) Vous avez changé de nom (mariage ou divorce).

5) Vous n’étiez jusqu’ici jamais inscrit sur les registres pour les élections.

6) Vous faites partie des jeunes qui ont célébré leurs 18 ans entre 2019 et maintenant.

Dans tous les cas de figure, il est impératif de vérifier que votre nom soit inscrit, et correctement inscrit, sur les listes électorales afin qu’aux prochaines élections, qu’elles soient municipales ou générales, vous soyez en droit de voter. Nous savons tous que des anomalies ont empêché des milliers d’électeurs de voter aux dernières élections législatives. Nous avions tous été choqués par cette situation !

En s’assurant que cela ne se reproduise pas, c’est ce premier pas qui est fait pour enclencher les dynamiques du changement. C’est un premier pas qui compte dans l’acte de citoyenneté à l’heure où une grande majorité de Mauriciens exprime quotidiennement sa lassitude – si ce n’est sa colère et son désarroi – vis-à-vis de nos politiciens convaincus d’être indéboulonnables. Nous leur reprochons, quel que soit leur bord, de mener une politique à bout de souffle, rétrograde, figé. Pourtant c’est nous, les votants, soit plus de 900 000 personnes, qui avons les cartes en main au moment des élections.

Chaque Mauricien qui s’inscrit sur les listes électorales ou qui s’assure que son nom y figure pourra être acteur de ce changement tant espéré d’un système politique en déshérence absolue.

L’inscription sur les registres électoraux est LA clé nécessaire à tous les citoyens qui veulent que leur voix compte, qui désirent ardemment passer de l’indignation à l’action. Et disons-le sans détour, cet acte premier compte encore plus que de marcher dans les rues lors des manifestations. Parce que votre bulletin dans l’urne décidera du sort de notre démocratie.

Ce premier geste concret, qui fera que votre voix compte au moment des élections, est bien plus utile que des likes virtuels sur les réseaux sociaux qui ne pèsent en rien sur notre réalité économique et sociale. Notre démocratie est aujourd’hui au pied du mur, épuisée par une classe politique animée par ses propres intérêts, éprouvée par une crise sanitaire mondiale et gangrenée par la corruption généralisée et le communalisme. Ce pays est à la croisée des chemins où se présentent le refus du passé, l’incertitude de l’avenir et le dégoût du présent.

Il est urgent de faire notre devoir vis-à-vis de notre pays. Il est urgent de s’investir, par le vote, pour une nation dont nous sommes fiers, où chaque Mauricien se sente à sa place. Il est urgent de construire de nouvelles avenues économiques et de rétablir la justice sociale. Il est urgent de ne plus renoncer ! Rendez-vous donc du 16 au 31 juillet pour ce premier geste politique. Nous avons tous cette responsabilité envers notre pays. Assumons-la !

Publicité
Publicité
Lexpress deals logo

Retrouvez les meilleurs deals de vos enseignes préférées.

Lexpress deals brochure
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x