Marché noir: Un réseau de faux carnets de vaccination en opération dans le centre de l'île

Avec le soutien de
Un faux carnet se vendrait à Rs 5 000

Un faux carnet se vendrait à Rs 5 000

Ce serait devenu un nouveau business lucratif. C’est au Parlement, le mardi 15 juin, que la sonnette d’alarme sur la vente de faux carnets de vaccination a été tirée par le député rouge de la circonscription n°2, le Dr Farhad Aumeer. C’était lors des Parliamentary Questions sur les mesures qui seront prises pour s’assurer que les touristes disposent d’un carnet de vaccination valide. Selon les informations obtenues, les carnets se vendraient à Rs 5 000 dans le centre de l’île…

Ce serait un petit groupe de personnes «bien équipées» qui ont débuté la vente de faux carnets de vaccination depuis peu, selon le Dr Farhad Aumeer. «Tout d’abord, un mandant qui me connaît est venu m’en informer lorsqu’on a essayé de le lui vendre. Par la suite, j’ai mené ma petite enquête et j’ai découvert qu’en effet, il y a un groupe de personnes qui s’adonnent à cela.» Selon les informations qu’il aurait reçues, les carnets proviendraient directement ou indirectement de ceux en charge de les garder au niveau du ministère de la Santé.

C’est ce qu’a également confirmé un homme, à qui on a essayé de vendre un tel carnet. Selon ce dernier, qui a voulu garder l’anonymat, les faits se seraient produits la semaine dernière en pleine journée. «On est venu me voir chez moi pour m’en vendre un parce que la personne pensait que je n’étais pas vacciné. Dimounn la inn dir mwa karne la limited sa. Kan monn get li parey net kuma sa karne gagné kan al fer vaksin la.»

Et combien coûte un de ces faux carnets de vaccination ? Les prix varient selon nos interlocuteurs. Rs 2 500 pour un carnet vierge, Rs 1 500 supplémentaires pour celui avec le tampon officiel d’un centre de vaccination et Rs 1 000 de plus pour le remplir au nom de l’acheteur. En tout, cela coûte la bagatelle de Rs 5 000 pour s’en procurer. «Ils sont très bien équipés lorsqu’ils viennent vous les proposer. Je peux vous dire que plusieurs personnes dans le centre ont déjà obtenu de fausses cartes», ajoute l’homme à qui on a essayé d’en vendre.

Le Dr Farhad Aumeer affirme qu’avant de venir en parler au Parlement, il a appelé le porte-parole du National Communication Commitee (NCC), le Dr Zouberr Joomaye, pour l’informer de l’existence de ce marché noir de carnets de vaccination. Contacté, ce dernier affirme qu’une enquête est déjà en cours. «Le ministère de la Santé mène actuellement une enquête interne et fait un audit des carnets de vaccination, qui ont été délivrées, car les carnets originaux ont été donnés avec des formulaires de consentement, ce qui fait que nous avons le moyen de distinguer les vrais des faux.»

 Par ailleurs, il explique que toutes les données ont commencé à être informatisées. Il sera impossible pour une personne de se servir d’un faux carnet de vaccination pour voyager car, avant de prendre l’avion, elle devra aller à l’International Vaccination Centre. Là-bas, toutes les informations seront contre-vérifiées. «Ceux qui commettent la falsification des carnets de vaccination seront poursuivis pour forgery et ceux qui se serviront de ces carnets pour circuler dans les endroits où la vaccination est obligatoire, seront inculpés pour Breach of Quarantine Act», ajoute le Dr Zouberr Joomaye.

Publicité
Publicité
Lexpress deals logo

Retrouvez les meilleurs deals de vos enseignes préférées.

Lexpress deals brochure
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x