Metro Express: le lancement du tracé Rose-Hill-Quatre-Bornes prévu le 20 juin

Avec le soutien de
La campagne de communication est déjà en marche avec des panneaux publicitaires, comme ici à Trianon, pour le lancement du tracé de Quatre-Bornes–Rose-Hill prévu ce dimanche.

La campagne de communication est déjà en marche avec des panneaux publicitaires, comme ici à Trianon, pour le lancement du tracé de Quatre-Bornes–Rose-Hill prévu ce dimanche.

Les Quatre-Bornais pourront bientôt profiter du tram car les trial runs sur la phase 2A prennent fin. En effet, Metro Express Ltd (MEL) lancera la desserte Rose-Hill-Quatre-Bornes le 20 juin, apprend-on de sources concordantes. Depuis quelques jours, des visites se succèdent sur le tracé long de 3 km, qui part de Duncan Taylor à la gare de Quatre-Bornes.

Un des résidents, qui habite le long du tracé, a affirmé qu’hier des représentants de MEL ont procédé à une inspection du chantier à la marche, en compagnie des responsables du chantier et du constructeur Larsen & Toubro (L&T). Il nous revient qu’un lancement en grande pompe est prévu pour marquer le coup d’envoi du tracé le jour J et qu’il se pourrait que le Premier ministre, Pravind Jugnauth, descende à la station de Belle-Rose pendant son voyage.

Une campagne de communication a commencé dans la ville des Fleurs ou plutôt de béton, avec l’installation de billboards à Trianon. Sur l’affiche, où la couleur orange est dominante, apparaissent Mauricio qui a fière allure, les quatre cartes de métro et le slogan : «Quatre-Bornes anou ale!» Par ailleurs, des spots publicitaires passent en boucle sur les ondes des radios pour attirer les passagers sur ce tronçon. 5 000 passagers additionnels sont attendus sur cette desserte.

Lors d’une visite récente du chantier, le ministre du Transport et du métro léger a annoncé que des navettes desserviront cinq régions au moyen de contract vans de 15 places pour privilégier la rapidité et la flexibilité sur les routes, soit Sodnac, Candos, Bassin, Palma et Vieux Quatre-Bornes.

La mise en opération du tram étant destinée à apporter un changement dans les habitudes, un traffic master plan pour fluidifier le trafic apparaissait nécessaire. Les usagers de la route devront redoubler de vigilance à hauteur des trois intersections rail-route. Des feux de signalisation ont, donc, été installés à la rue Boundary, à l’avenue Rémy Ollier et à l’avenue Belle-Rose.

Main-d’oeuvre indienne : Des ouvriers de L&T débarquent le 19 juin

Une quarantaine d’ouvriers de Larsen & Toubro (L&T) débarqueront le 19 juin en provenance de Mumbai, en Inde. Selon nos renseignements, un cadre aurait agi comme facilitateur auprès des autorités pour permettre l’arrivée de ces ouvriers indiens. L’express a sollicité les autorités ainsi que le constructeur pour une confirmation ou une déclaration mais silence radio des deux côtés.

L’on se souvient que le 29 avril, 100 ouvriers indiens étaient attendus au pays alors que le variant indien du Covid-19 sévissait dans la Grande péninsule. Nous ne savons si les pressions populaires, médiatiques ou des partis politiques ont eu raison de ce projet. Toujours est-il que le gouvernement, inflexible au départ, avait finalement fait marche arrière de cette décision, le 26 avril lors d’une réunion du High Level Committee présidé par le Premier ministre.

Interrogé, un préposé du ministère du Travail affirme que l’arrivée des travailleurs indiens a été annulée jusqu’à nouvel ordre, mais que la situation catastrophique en Inde est surveillée de près. Les données ont-elles changé depuis ? Pas sûr.

À hier, selon les chiffres compilés par Worldometer, l’Inde a enregistré plus de 29,6 millions de cas actifs de Covid-19, pour plus de 377 000 décès et 28,3 millions de personnes guéries.

Pour rappel, alors que l’Inde connaissait un pic de contamination, 17 cadres de L&T avaient quand même pu arriver à Maurice. Un premier vol le 6 avril comptabilisait 202 ouvriers indiens, majoritairement ceux de L&T, pour compléter la phase 2 du projet Metro Express, entre Rose-Hill et Curepipe. D’autres ont été envoyés à Agalega pour des projets d’infrastructures construits par Afcons. Même si ces ouvriers sont considérés comme des cas importés, le test PCR de six d’entre eux s’était révélé positif au septième jour, alors que l’un d’eux était déjà positif à sa descente d’avion.

Publicité
Publicité
Lexpress deals logo

Retrouvez les meilleurs deals de vos enseignes préférées.

Lexpress deals brochure
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x