Au fil de l’eau: votre nouveau rendez-vous culinaire

Avec le soutien de

Les restaurants sont toujours fermés et vous avez envie de déguster un plat gastronomique ? «Au fil de l’eau» propose plusieurs menus semi-gastronomiques à déguster chez vous.

Est-ce qu’un magret de canard à la sauce aux pommes ou encore une souris d’agneau cuite à basse température vous tenterait ? Si vous ne pouvez aller dans les établissements offrant une cuisine gastronomique actuellement, ce sont les mets qui viennent à vous. C’est dans ce contexte que la semaine dernière, le restaurant Au fil de l’eau (ex-L’Archipel des Saveurs) situé à Grand-Baie, vous propose de découvrir ses Gourmets Boxes, soit des plats semi-gastronomiques, cuisinés et conservés sous vide, que vous pouvez réchauffer et déguster chez vous. 

Toute une variété de mets, concoctés par le chef Dominique Arsenius, qui a officié pendant des années dans les meilleurs hôtels de l’île, mais également à l’étranger, vous est proposée. Outre le magret de canard à la sauce aux pommes et la souris d’agneau cuite à basse température, vous pourrez également y découvrir des entrées comme le palmiste braisé et crevettes poêlées, sauce à l’orange et poivre vert, le poêlé de thon mi-cuit accompagné de sa purée de fèves ou encore des accompagnements comme de la pomme rissolée aux herbes ou encore le crunkle de christophine persillé. Que des délices qui font saliver. Pour les déguster, il suffit de passer commande au restaurant. Vous pouvez, au choix, venir les récupérer ou encore vous faire livrer à domicile. Vous n’aurez ensuite qu’à les réchauffer à l’eau bouillante (90 degrés) dans leurs emballages, avant de les déguster. 

De g. à dr., Emmanuel Baptiste, Jérôme Callet et Dominique Arsenius, le trio derrière ce projet.

Ces Gourmets Boxes vous donneront ainsi un avantgoût des plats que vous pourrez retrouver à l’ouverture du restaurant Au Fil de l’eau. Derrière ce projet, il y a un trio, soit le chef exécutif Dominique Arsenius, le directeur Emmanuel Baptiste, mixologiste de formation et le propriétaire de l’établissement Jérôme Callet. Ce dernier, qui est pâtissier de formation, dirige depuis dix ans ses propres restaurants en France. 

Ce Français, qui est tombé en amour pour Maurice, a vendu certains de ses biens en France pour pouvoir venir s’installer dans l’île en octobre 2020. C’est en pleine pandémie, soit en mars 2020, qu’il a signé le contrat d’achat. «Je connais Maurice car c’est ici que je suis venu en voyage de noces, il y a 20 ans, et que je suis revenu plusieurs fois avec mon épouse. Nous aimons bien le cadre et l’accueil des Mauriciens. Nous nous sommes dit pourquoi ne pas investir ici», explique-t-il. 

Toutefois, face à la survenue de la pandémie du Covid-19, et à l’arrêt des activités des restaurants, le doute était permis. «Nous nous sommes effectivement posé beaucoup de questions, mais depuis un an et demi, nous étions en négociations et les démarches étaient enclenchées. Nous avons alors décidé de franchir le pas», souligne Jérome Callet. Sa rencontre avec le chef Dominique Arsenius et le savoir-faire de ce dernier lui ont permis de mettre en avant l’esprit de ce restaurant, qui se veut résolument semi-gastronomique. 

«Nous avons baptisé ce restaurant Au Fil de l’eau par rapport à son architecture car il repose sur un bassin d’eau et comprend des passerelles menant à plusieurs îlots qui nous permettront, à la reprise de nos activités, de proposer diverses expériences culinaires telles qu’une table d’hôte, le brasero et également un îlot plus intimiste pour les amoureux. Proposer une cuisine semi-gastronomique à emporter actuellement permet aux gens de déguster de la cuisine de qualité et ce, même si les hôtels, qui d’habitude, proposent ce type de mets, sont actuellement fermés», souligne le propriétaire de l’établissement. Le restaurant se veut également écoresponsable en se tournant le plus possible vers les producteurs mauriciens. 

En attendant de pouvoir accueillir des clients au sein de l’établissement, les Gourmets Boxes font connaître le restaurant aux amateurs de gastronomie. «Depuis le lancement des Gourmets Boxes, la semaine dernière, nous avons eu de bons retours des clients, qui ont été satisfaits. Ils soulignent, entre autres, que bien qu’il soit nécessaire de réchauffer les plats, cela n’altère en rien leurs saveurs», fait ressortir Jérôme Callet. 

Les projets de restaurations de ce dernier ne s’arrêtent pas à Maurice, car de notre île il prévoit d’ouvrir prochainement un restaurant étoilé en France. Il souhaite, entre autres, faire le chef Dominique Arsenius participer à des échanges avec des chefs étoilés dans l’Hexagone. Voilà qui ne pourra qu’avoir des effets bénéfiques sur Au Fil de l’eau. En attendant, si on dégustait un de ces Gourmets Boxes ?

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x