Atteinte d’un cancer rare, Noelleta Boodhoo a besoin de vous

Avec le soutien de
Noelleta Boodhoo et son époux ne sont pas éligibles à l’aide médicale du ministère de la Santé.

Noelleta Boodhoo et son époux ne sont pas éligibles à l’aide médicale du ministère de la Santé.

Sa vie a été bouleversée en apprenant la nouvelle. Noelleta Boodhoo, 43 ans, a appris, samedi dernier, qu’elle présente un cancer rare, soit un adéno-sarcome mullérien, tumeur à double composante qu’on ne soigne pas à Maurice. Ses démarches auprès du ministère de la Santé pour l’obtention de l’aide médicale à des fins de départ et de soins à l’étranger ayant été rejetées, cette maman de deux enfants désespère de trouver la somme requise pour aller se faire soigner au plus vite en France... Ses jours sont comptés.

Le médecin qui a découvert le mal dont elle souffrait a fait comprendre à Noelleta qu’elle doit se rendre au plus vite en France si elle veut être traitée et pouvoir survivre. Cette nouvelle a été comme un coup de massue pour cette femme pleine de vie. «Elle avait mal au ventre depuis quelques mois. Finalement, elle est allée voir un médecin. Il lui a dit qu’elle a une tumeur bénigne dans l’utérus et qu’après une opération, elle irait mieux. Nous étions rassurés. Sauf que lors de l’intervention, le chirurgien a découvert qu’une tumeur maligne était logée dans la tumeur bénigne. C’est ça un adéno-sarcome mullérien», a expliqué la sœur de Noelleta, Ruth Ramchurn.

Noelleta et sa famille entament les démarches pour qu’elle puisse se rendre en France au plus vite, comme le lui a conseillé son médecin traitant. «Elle doit y être au plus tard le samedi 5 juin pour avoir une chance de guérir. À Maurice, on ne peut pas soigner ce type de cancer. Nous avons contacté le ministère de la Santé pour avoir droit à l’aide médicale mais ma sœur et son époux n’y sont pas éligibles.» Ils ont des revenus totaux de Rs 50 000 et l’État ne prendra pas les soins à sa charge.

«Ma sœur et son époux remboursent des emprunts bancaires, paient un loyer, entre autres. Leur fils étudie à l’étranger et ça coûte. Ils ne sont pas riches. On ignorait que Noeletta serait si gravement malade», se désole Ruth Ramchurn. Pour démarrer son traitement, Noelleta devra réunir entre 20 000 et 30 000 euros, ce qui équivaut à environ Rs 1,5 million. Une somme impossible à trouver pour cette famille. «Nous avons besoin d’aide. Nous voulons qu’elle vive. Elle a encore beaucoup de choses à réaliser pour ses enfants.»

Si vous voulez aider Noelleta, vous pouvez faire un don sur le numéro de compte bancaire suivant : MCB 000023407611 ou par Juice sur le 5 916 2021.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x