Il meurt d’une rupture de la rate, sa mère soupçonne une agression

Avec le soutien de
Son fils, Gérard Lorenzo Sham, 33 ans est décédé le samedi 22 mai.

Son fils, Gérard Lorenzo Sham, 33 ans est décédé le samedi 22 mai.

«Tou dimoun pe koz sa Gérard, ine gagn bate». C’est ce qu’a déclaré Reshnawatee Awotar, 65 ans.

Son fils, Gérard Lorenzo Sham, 33 ans est décédé le samedi 22 mai. Cet habitant de Cité La Cure est mort d’une rupture de la rate. C’est ce qu’a révélé l’autopsie pratiquée par le Dr Sudesh Kumar Gungadin, chef du département médicolégal de la police.

Si le responsable d’une station de lavage de voitures de Vallée des Prêtres déclare la victime aurait fait une chute, alors qu’il travaillait, sa mère elle, est convaincue que son fils a été battu à mort.  Un policier serait responsable de la mort de son fils, dit-elle.

Entre temps la Criminal Investigation Division (CID) de la Metropolitan Police de la division nord qui est en présence de ces éléments d’informations a déjà ouvert une enquête. Ces policiers ont interrogé le responsable et employés de cette station de lavage de voitures. Ils ont saisi les images de caméras de surveillances pour faire un constat chronologique du mouvement des gens a ces lieux pendant que la victime y était.

Gérard était marié, et père de deux filles âgées respectivement de 16 et 13 ans. Cet homme issu d’une famille de cinq enfants, dont trois sœurs était poseur de carrelages. Depuis peu il s’adonnait à des petits boulots. C’est à temps partiel qui travaillait à cette station de lavage précise sa mère. Le samedi 22 mai, aux alentours de 6 heures du matin, relate sa mère, il avait quitté le domicile. Il n’avait pas pris son thé.

«Linn dir mwa li pe ale tay seve», confie sa mère. Il devait toutefois retourner à la maison entre 10 heures ou 11 heures. Troublée par les événements tragiques sa mère n’a pas eu la notion de l’heure ce jour-là. Il frappait à la porte et une voisine qui était chez eux, lui a ouvert la porte. Gérard avait le visage ensanglanté. Il se tenait à peine debout. Immédiatement il s’est assis sur un banc dans la cour. Interrogée par sa mère quant à ses blessures. Il devait dire, «mo finn tombe lor koltar».

Une de ses sœurs qui habite Terre-Rouge est alertée. Avec d’autres proches le blessé a été conduit à l’hôpital Dr A.G.Jeetoo, Port-Louis. Après avoir reçu des soins, Gérard Sham a été placé à l’unité des soins intensifs. Aux alentours de 14 heures 45 ce samedi 22 mai il a succombé à ses blessures.

Ses funérailles ont eu lieu lundi matin. Après la cérémonie funèbre à la chapelle Ste-Thérèse, Cité La Cure, il a été inhumé au cimetière de Bois-Marchand, Terre-Rouge.

Depuis les langues ont commencé à  se délier. Plusieurs personnes, déclare sa mère, sont venues lui dire que son fils n’a pas été victime d’une chute, mais il a été sauvagement agressé. Son présumé, agresseur serait un policier qui l’aurait accusé du vol d’une enveloppe dans sa voiture. Celle-ci contenait une somme de Rs 18 000.

Reshnawatee Awotar se lamente, «mo garson pa enn voler. Mem nou miser ek nou pena kas pou al de lavan. Mo envi ki la zistis fer»

Publicité
Publicité
Lexpress deals logo

Retrouvez les meilleurs deals de vos enseignes préférées.

Lexpress deals brochure
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x