Interview exclusive de Sidney Govou en partenariat avec ProdAlex Ltd

Avec le soutien de

Sept fois champion de France d’affilée avec l’Olympique lyonnais de 2002 à 2008, Sidney Govou a marqué les amateurs de foot de par son style offensif et ses folles accélérations. A 41 ans, l’ancien international français aux 49 sélections, qui a connu la finale du Mondial per- due en 2006 aussi bien que le fiasco des Bleus à Knysna en Afrique du Sud, s’est reconverti en commentateur sportif sur Canal+ où il distille sa joie de vivre. Parrain du Mobile Soccer Tour 2021, il n’a pu être présent à Maurice en raison des conditions sanitaires mais nous a accordé cette interview par téléphone, tout heureux de voir le retour ultra médiatisé de son ex-coéquipier et ami Karim Benzema en bleu.

Sidney Govou, de 2002 à 2010 vous avez vécu des années intenses sous le maillot bleu, qu’est-ce que vous en retenez ?

Je retiens le début déjà. Parce qu’une première sélection c’est toujours impressionnant. Avec des joueurs qui sortaient d’une Coupe du monde ratée mais encore pas mal de champions du monde et de champions d’Europe donc forcément on s’en souvient. Ensuite, je retiens l’ambiance générale qui y régnait pendant ces années. Même si ça s’est mal fini j’ai quand même connu le très haut niveau avec de très grands joueurs avec en apothéose cette finale en 2006. Même si elle n’a pas été gagnée, cela reste quand même un parcours exceptionnel.

 On parle quand même de 2002 à 2010, ça reste un cycle majeur de votre carrière ?

Oui, sur huit ans, j’ai connu trois générations de joueurs. J’ai commencé avec une génération qui finissait, j’ai joué avec ceux de la mienne puis j’ai vu venir ceux de la suivante. Pour schématiser, j’ai connu du Marcel Desailly, Patrick Vieira, Zinedine Zidane, puis de ma génération il y a Thierry Henry, même s’il a commencé avant moi on est quasiment du même âge, puis j’ai fini avec la génération Benzema. n Justement, l’ancien Lyonnais est de retour pour la France. Comment réagissezvous à cette surprise du chef ? Je trouve que c’est un juste retour à la normale. Ce n’était pas normal qu’il n’y soit pas pour les raisons qui ont été invoquées. Si Karim Benzema n’était pas en équipe de France pour les raisons qu’on voulait nous faire croire, en termes de football tu es content que Karim Benzema revienne en équipe de France. Vu ce qu’il fait aujourd’hui, en termes de foot, tu ne peux qu’être content de ça.

 Avec Benzema, Mbappé et Griezmann, la France devient forcément la favorite de l’Euro. Mais le style Didier Deschamps est plutôt défensif. Est-ce qu’il peut tout révolutionner sur le plan du jeu d’après vous ?

Oui, la France fait partie des trois ou quatre favoris. Elle est vice-championne d’Europe, on l’a peut-être oublié mais elle a perdu en finale. Elle est championne du monde. Donc ce n’est pas rien. Les championnats d’Europe vont venir redistribuer les cartes. La France est parmi les favorites et maintenant, avec le retour de Benzema elle l’est encore plus. Je pense que ça fait plaisir à tous ceux qui aiment le football mais je ne crois pas que les futurs adversaires de l’équipe de France se réjouissent énormément de jouer contre Benzema. Je ne pense pas ! Mais ça fait partie de la vie. Pour moi elle n’est pas LA seule favorite mais elle en fait partie. Concernant le système de Deschamps, pour moi il n’est pas trop défensif mais il manque de créativité. Deschamps est quelqu’un de très pragmatique, il joue pour gagner, donc il s’adapte avec les joueurs qu’il a. Maintenant, forcément, avec un joueur comme Benzema vous allez gagner en créativité. Karim peut apporter ce qui manquait à la France depuis longtemps.

Sur le papier, les Bleus alignent de grands noms mais ont aussi l’expérience que d’autres équipes n’ont pas, comme l’Espagne ou l’Italie qui ont beaucoup rajeuni leurs effectifs. Qu’en pensez-vous ?

Je crois que la France a de l’expérience oui, mais il faut faire attention au Portugal (NdlR : l’une des équipes du groupe de la mort, avec l’Allemagne et la France) qui n’est pas mal du tout. Les Allemands, même s’ils sont plus jeunes je trouve que c’est pas mal. Maintenant, il ne faut pas oublier qu’avec la France tu as de l’expérience, mais tu vieillis… L’expérience jusqu’à un certain âge oui, mais à outrance pas toujours. n Quels sont vos coups de coeur pour cet Euro s’il y avait quatre équipes à surveiller ? L’Angleterre. Je ne suis pas pro football anglais mais je pense qu’ils peuvent faire quelque chose cette année. Ils ont une équipe jeune avec plusieurs éléments comme Foden, qui sont titulaires dans leurs équipes, cela fait très longtemps que ça ne leur ai pas arrivé. Leur formation a souvent été décriée parce qu’ils prennent des joueurs de l’étranger, mais depuis un certain temps ils forment des joueurs. Je pense que ça va leur servir sur l’Euro. Je citerais aussi la France, l’Allemagne et le Portugal.

 Vous allez faire plaisir aux Mauriciens qui sont très fans de foot anglais…

Cette année les Anglais ont du potentiel et une belle génération, ils peuvent surprendre.

 Lorsque vous étiez joueur, on a apprécié votre style explosif et vos déboulés sur l’aile. Qui seront les Sidney Govou à suivre dans cet Euro ?

(rires) C’est prétentieux pour moi de me comparer avec des joueurs qui jouent actuellement. Le football a tellement changé, que je ne compare pas à cette jeune génération. J’aime bien Phil Foden, je ne vois pas comment l’Angleterre pourrait se passer de lui. Mais je crois que c’est le seul qui me ressemble un peu. Aujourd’hui, tous les joueurs de couloirs jouent essentiellement pour marquer et pour frapper. Lui, il aime marquer des buts mais j’aime bien aussi son activité sur un côté. S’il y a un joueur qui me ressemble le plus c’est peut-être lui.

 A Maurice, nous aurons un événement footballistique, le Mobile Soccer Tour 2021 organisé par ProdAlex Ltd. Auriez-vous un message pour les amateurs de foot de notre île et vos supporters éventuels ?

Le message est simple : kiffez le moment. Quand il y a de grands moments comme ça c’est exceptionnel à vivre en tant que joueurs ou supporters. Je l’ai vécu des deux côtés, ce sont des moments exceptionnels, des moments qui rassemblent. Je pense qu’aujourd’hui avec les moments difficiles qu’on a vécus, si on peut arrêter de penser à tout ça et vivre avec beaucoup de joie et dans l’allégresse. n En tant que parrain du Mobile Soccer Tour, votre présence et votre venue à Maurice ont été malheureusement annulées à cause de la Covid19 et les restrictions sanitaires. Est-ce qu’on vous verra sur une prochaine édition ? Ecoutez, avec grand plaisir ! C’est avec grand plaisir que j’aimerais vous rendre visite.

 Vous avez été élu conseiller municipal de Saint-Didier-au-Mont-d’Or en France l’année dernière. C’est rare de voir d’anciens footeux s’orienter vers la politique, hélas. Marchez-vous sur les traces d’un autre ex-Lyonnais, Vikash Dhorasoo ?

Non, non, je ne fais pas de la politique. Je fais de la politique de proximité plutôt. J’aime bien le contact avec les gens. J’ai acheté dans ce village-là en 2005, on m’a sollicité et j’avais envie de me rendre utile. J’ai participé à la campagne de Marie Hélène Mathieu qui aujourd’hui est la maire de Saint-Didier. Et il s’avère que dans cette campagne-là mes idées étaient partagées et surtout écoutées. Je suis devenu conseiller municipal.

Publicité
Publicité
Lexpress deals logo

Retrouvez les meilleurs deals de vos enseignes préférées.

Lexpress deals brochure
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x