L'express leaks du dimanche 16 mai au vendredi 21 mai 2021

Avec le soutien de

Des bruits de couloir, les derniers buzz ou les derniers scandales, l'express vous dévoile ici ce que les autres vous cachent.

Publicité
Publicité

Accusée de laxisme et de gaspillage, l’IRSA répond par une campagne sur billboard

L’Integrity Reporting Services Agency (IRSA) existe et bouge toujours. Cet organisme de lutte contre l’enrichissement illégal n’a pas répondu à toutes les questions que l’express lui posait (lire l’édition du 12 mai). Surtout concernant le peu ou plutôt l’absence de résultat en six ans d’existence malgré un budget de Rs 36 millions par an. Tout comme l’ICAC, la direction de l’IRSA a choisi de répliquer par une affiche géante à l’entrée de Port-Louis dans le but de démontrer qu’elle fait son travail et en même temps qu’elle a besoin de la collaboration de «délateurs» pour y arriver. Pourtant de nombreuses dénonciations dormiraient dans des tiroirs… 

Selon nos informations, cette affiche géante (photo) a été commandée et installée à toute vitesse juste après notre article du 12 mai. On ne sait pas si d’autres ont été installées ailleurs. En tout cas, voilà encore des dépenses !

 

Un officier exceptionnel

Le traitement accordé à un officier de police parti à la retraite récemment par le commissaire de police, Khemraj Servansing, a provoqué un sentiment de révolte au sein de la force policière. Pourquoi tous les policiers ne peuvent bénéficier de ce même privilège, s’indignent certains. Cet officier parti à la retraite, dit-on, faisait un lobby intense pour obtenir un contrat après des décennies au sein de la police. Mais comme l’heure a sonné pour qu’il tire sa révérence, il a été reçu par le CP qui lui a souhaité une bonne retraite avant de lui remettre un shield pour sa fidélité et dévouement. 

«Ch’air» payé

Les compagnies aériennes étrangères continuent de profiter du vide laissé par Air Mauritius. Cette semaine, quatre vols cargo d’Air Austral seront affrétés pour opérer entre La Réunion et Maurice les 25 et 26 mai. Il nous revient que le choix a été porté sur UU car les ATR de MK qui sont pourtant cloués au sol (sauf en cas de rapatriement vers Rodrigues), sont trop cher payés. Dans le milieu concerné, cette situation passe en travers de bien des gorges. L’on déplore l’inaction des décideurs alors que du business continue de passer sous le nez de MK qui préfère mettre des pilotes en congé sans solde alors que le Manager serait, lui, en congé payé. 

Frustrations enregistrées…

Des hauts cadres d’un département gouvernemental ayant leur local au bâtiment Emmanuel Anquetil à Port-Louis sont découragés. Après la retraite de leur supérieure, ils croyaient qu’ils pourraient obtenir une promotion et son remplaçant se voyait déjà agir comme un vrai responsable. Or, la retraitée, proche d’un homme ayant l’oreille du Premier ministre et qui occupe un poste de grande responsabilité au ministère des Finances, a fait son retour comme «Special advisor». D’après ses anciens subalternes, elle agit toujours comme la responsable du département. Ils déplorent aussi que deux bureaux aient été mis à sa disposition. 

Policiers-informateurs

Avant que trois voitures du CCID filent vers Sorèze pour aller cueillir Me Rama Valayden aux petites heures du matin, des fuites au sein de la police avaient déjà prévenu l’avocat du dispositif mis en place pour le questionner aux Casernes centrales. Ces fuites font partie d’un réseau de policiers qui ne sont pas d’accord avec l’instrumentalisation de la police par les politiciens, ou par ceux qui sont au service de ces derniers. Lors du Yerrigadoogate, ce même réseau d’informateurs-insiders avaient prévenu nos journalistes que la police allait débarquer chez eux à quatre heures du matin et...que la MBC avait déjà été prévenue pour immortaliser ces moments. Manque de bol, les journalistes ayant eu vent de la manoeuvre du CCID n’étaient plus chez eux quand les policiers avaient encerclé la maison. Ils se sont présentés bien plus tard après avoir pris rendez-vous par l’intermédiaire de leurs avocats. Comme on le fait dans des pays civilisés. 

Payés par nous

Prem Sewpaul, l’ex-chargé de communication d’Air Mauritius, est devenu celui de la CWA, mais pas pour longtemps. Son départ serait cette fois-ci lié à celui de Nando Bodha du gouvernement. D’autres proches de ce dernier tenteraient de renier celui-ci afin de rester accrochés aux postes financés par les contribuables. 

Mauritius recherché pour de mauvaises raisons

Maurice comme pays, et non comme destination, est de plus en plus recherché depuis une semaine sur les moteurs de recherche en Europe et en Amérique, surtout depuis que Google et Mozilla ont pris position contre la tentative mauricienne de décrypter des messages confidentiels sur les réseaux sociaux afin de les stocker et valider/ censurer. Cette tendance de venir rechercher davantage sur Maurice s’était déjà intensifiée par le fameux rapport suédois de V-Dem, mais s’est accentuée depuis les propositions jugées indécentes de l’ICTA qui menacent de rendre Internet moins sûr et confidentiel, indiquent des sources proches de Google. Ceux qui observent cette tendance de taper ‘Mauritius’ dans les ‘search engines’ savent pertinemment bien que c’est lié à certains articles retentissants, dont celui du célèbre site Slate : «Mauritius Is Considering an Unprecendented Attack on Online Freedom», publié le 20 mai. C’est pour cela qu’ils rient devant cette risible tentative d’un corps parapublic budgétivore, qui fait de la pub à coups de millions dans un stade vide, et qui veut faire croire (aux esprits naïfs) que Maurice grimpe sur un ou deux sites en raison d’un intérêt touristique quelconque... 

Dollars de Hong-Kong

Les dons se chiffrant en plusieurs centaines de milliers de dollars hongkongais provenant du milieu hippique de Hong-Kong en guise de soutien aux proches de la famille Juglall font tiquer les autorités mauriciennes, qui ne savent pas trop comment «handle» le cas du jockey star mauricien dont les funérailles populaires font l’objet d’une enquête policière. La mort tragique de Nooresh Juglall ne finit pas de provoquer de l’émotion à Maurice et à l’étranger en raison de l’histoire de ce garçon d’origine modeste, affecté à l’entretien de la piste, qui a toujours rêvé de finir comme jockey. Son histoire intéresse plus d’un écrivain mauricien... 

{{title}}

{{#if summary}}

{{summary}}

{{/if}} {{#if image}}
{{image.alt}}
{{/if}} {{{body}}}
Lexpress deals logo

Retrouvez les meilleurs deals de vos enseignes préférées.

Lexpress deals brochure
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x