Covid-19: l'Ukraine limoge son ministre de la Santé

Avec le soutien de
Le Parlement ukrainien a limogé mardi le ministre de la Santé, Maksym Stepanov.

Le Parlement ukrainien a limogé mardi le ministre de la Santé, Maksym Stepanov.

Le Parlement ukrainien a limogé mardi le ministre de la Santé, critiqué pour sa gestion de la pandémie de Covid-19 sur fond de campagne de vaccination laborieuse et de scandales de corruption.

Un total de 292 députés, avec un seuil nécessaire de 226 votes, ont voté pour le renvoi de Maksym Stepanov, en poste au ministère de la Santé depuis 14 mois. 

Son limogeage a été proposé par le Premier ministre, Denys Chmygal, qui a argué d'une campagne de vaccination «trop lente» contre le coronavirus.  

L'Ukraine, l'un des pays les pauvres d'Europe, a lancé sa campagne le 24 février. A ce jour, moins de 950 000 personnes ont reçu la première dose et environ 27 000 la deuxième pour une population de 40 millions d'habitants.

«Oui, notre pays a commencé la vaccination deux mois après des pays de l'Union européenne. Mais les producteurs (de vaccins) ont d'abord couvert la demande intérieure avant de procéder à des livraisons à l'étranger», s'est défendu mardi Maksym Stepanov, devant les députés.

Il était depuis des mois sous le feu des critiques et soupçonné dans des scandales de corruption. Des députés d'opposition l'ont accusé d'avoir acheté à des prix gonflés des vaccins anti-covid chinois et des blouses de protection pour les soignants.

Plusieurs associations caritatives ont par ailleurs dénoncé le manque d'appareils à oxygène pour les malades graves, accusant le gouvernement de n'avoir pas préparer le pays à la deuxième vague de la pandémie en automne.

Les autorités avaient notamment dépensé une partie des fonds réservés à la lutte contre le Covid-19 pour la reconstruction de routes en 2020. 

L'Ukraine a enregistré à ce jour presque 2,2 millions de cas de Covid-19, dont 48 469 mortels.  

Dans des votes séparés, les députés ont également accepté les démissions des ministres de l'Economie Igor Petrachko et des Transports Vladyslav Krikly, qui étaient en poste respectivement depuis mars 2020 et août 2019. 

Les intéressés, ni le gouvernement, n'ont pas indiqué les raisons de leur départ.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x