Euro-2020: l'Allemagne espère le retour de Thomas Müller en sélection

Avec le soutien de

Thomas Müller, banni de l'équipe nationale à 29 ans en 2019, va-t-il faire son grand retour à l'Euro cet été? Selon la presse allemande, Joachim Löw s'apprête à rappeler l'attaquant du Bayern, qui brûle de retrouver le maillot aux quatre étoiles.

Mercredi, le sélectionneur doit dévoiler sa liste de 26 joueurs retenus pour le tournoi. «Bonne nouvelle pour tous les fans de la Mannschaft, Müller revient», annonçait dès lundi le quotidien populaire Bild. 

Les médias évoquent aussi un rappel possible de Mats Hummels, le défenseur central de Dortmund de 32 ans.

«Müller a fait une saison fantastique. Je pense à 100% qu'il sera à l'Euro», a prédit samedi Lothar Matthäus, le recordman des sélections (150) désormais consultant vedette: «C'est un joueur extrêmement important non seulement sur le terrain, mais aussi dans le vestiaire, c'est un leader».

D'autres anciennes gloires allemandes avaient auparavant plaidé la cause du Bavarois, dont Michael Ballack, ancien capitaine de la Mannschaft, et Uli Hoeness, champion du monde 1974 et président d'honneur du Bayern.

Même le capitaine de la Mannschaft Manuel Neuer y est allé de son appel du pied discret au sélectionneur, en rappelant qu'au Bayern, Müller est «le pivot et le point d'ancrage de l'attaque», auteur de 15 buts et 24 passes décisives cette saison, toutes compétitions confondues.

Humiliation au Mondial 

Müller, qui avait atteint le total symbolique de 100 sélections, n'a plus été rappelé depuis novembre 2018. Son éviction avait provoqué dans le foot allemand une tempête qui ne s'est jamais calmée depuis.

Bref retour en arrière: à l'été 2018, la Mannschaft est humiliée au Mondial en Russie, éliminée en phase de groupe pour la première fois de son histoire. Après une série de revers à l'automne, Löw annonce en mars 2019 qu'il ne comptera désormais plus sur Thomas Müller, Mats Hummels et Jérôme Boateng. 

Parmi les titulaires champions du monde 2014 au Brésil, seuls Manuel Neuer et Toni Kroos sortent indemnes du naufrage.

Objectif: rajeunir l'équipe et lui laisser le temps de se roder avant l'Euro et, surtout, le Mondial-2022 au Qatar. 

Malheureusement, le chantier est stoppé net par la pandémie de Covid-19, qui interrompt les matches internationaux pendant dix mois. Et le retour est laborieux: quatre nuls en six matches en Ligue des nations cette saison, et une défaite historique 6-0 en Espagne en novembre. 

Sourde aux cris d'alarme des médias et des experts, la Fédération allemande maintient pourtant sa confiance à Löw... qui reste inflexible sur le retour des anciens.

J'ai une énorme envie

Mais un nouveau revers 2-1 à domicile en mars contre l'humble Macédoine du Nord en qualification du Mondial-2022 rend sa position intenable.

Cette fois le sélectionneur semble avoir pris la mesure du risque. D'autant que l'Allemagne joue au premier tour de l'Euro dans un «groupe de la mort» avec la France, le Portugal et la Hongrie, nation co-organisatrice. L'équipe n'aura pas le temps de faire ses gammes...

Löw, officiellement, n'a rien dévoilé. «Nous avons étudié et analysé une nouvelle fois toutes les options possibles», s'est-il contenté de dire lundi, au sortir d'un séminaire de trois jours avec son staff.

Mais Müller, interrogé samedi sur Sky, a répondu par un immense sourire, et un joyeux: «On verra bien ce qu'il se passera...». Quelques jours plus tôt, il avait de nouveau fait acte de candidature: «J'ai une énorme envie d'aller me battre pour ce titre, si on m'y autorise», avait-il lâché.

Löw, qui disputera son dernier tournoi comme sélectionneur avant de se retirer, n'a plus à calculer. «S'il veut gagner, il doit prendre les meilleurs, et Müller fait partie des meilleurs», lui a conseillé Matthäus.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x