Dany Sardes retrouvé dans son congélateur: deux «enflé camion» dans le viseur de la police

Avec le soutien de
Le corps de Dany Sardes, aussi connu comme Ti Dany a été retrouvé vendredi 14 mais dans son congélateur.

Le corps de Dany Sardes, aussi connu comme Ti Dany a été retrouvé vendredi 14 mais dans son congélateur.

Une dizaine de suspects ont été interrogés dans le cadre du meurtre de Dany Sardes, à Résidence Vallijee. Les hommes de l’inspecteur Ragavoodoo de la Criminal Investigation Division (CID) Port-Louis Sud ainsi que ceux de la Major Crime Investigation Team (MCIT) n’ont pas chômés hier, samedi 15 mai.

A travers les images des caméras CCTV, la police est remontée à deux suspects, aides-chauffeur («enflé camion»), avec lesquels Dany Sardes se trouvait il y a deux mois. L’un d’eux a été interrogé, mais les enquêteurs de la CID l’ont vite relâché, faute de preuves contre lui. Par contre, le second, âgé d’une quarantaine d’années, habitant Batterie-Cassée, est recherché pour ce meurtre. 

Un autre suspect, que la police soupçonnait également, avait été conduit au bureau de la CID à Line Barracks. C’était un homme que la victime connaissait et qui était impliqué dans une bagarre avec le défunt avant qu’il ne donne plus signe de vie.  

Cependant, Résidence Vallijee est toujours en état de choc, depuis la découverte macabre, vendredi 14 mai au matin. Le corps de cet entrepreneur en construction de 44 ans a été retrouvé dans un congélateur en marche, à son domicile, à la rue Banyan, Résidence Vallijee… 

Corps toujours congelé, pas d’autopsie encore

Le cadavre a été transporté à la morgue de l’hôpital Dr A.G.Jeetoo, Port-Louis. Mais hier, samedi, l’autopsie n’a pu être pratiquée vu que le corps était toujours congelé. 

En attendant, les enquêteurs privilégient deux thèses qui pourraient être le mobile de ce crime crapuleux : il s’agirait d’un vol qui a mal tourné ou alors d’un règlement de comptes. Aussi, hier après-midi, un suspect – connu pour être un voleur de ferraille – était interrogé par la police. 

Celui que ses proches appelaient Ti Dany était issu d’une famille de six enfants, dont quatre sœurs. Il était le benjamin de la famille. Après sa scolarité à l’école du gouvernement de Résidence Vallijee où il est né, il a suivi des cours en maçonnerie. 

Un bosseur avec plusieurs cordes à son arc

Dany est décrit par son frère aîné Lindsey comme un homme sans histoire. C’était un bosseur, même à la maison il effectuait des travaux de soudure, au grand dam parfois des voisins. «Bann-la ti pe bizin dir li aret fer tapaz inn ler pou [to] dormi», relate son frère. Il avait plusieurs cordes à son arc et était aussi peintre. 

Depuis cinq ans, Dany Sardes vivait seul à Résidence Vallijee après que sa mère est partie vivre avec une de ses sœurs à Henrietta. Dany, confie son frère, était une personne qui «ti ena leker lor lame», quelqu’un de serviable. 

Quand il ne travaillait pas, il aimait boire une bonne bière. Mais alors qui a bien pu lui vouloir du mal ? Qui aurait quelque intérêt à commettre un tel acte ? 

Son frère affirme que la famille laisse le soin à la police de trouver le coupable. Après l’autopsie, c’est lui qui prendra le corps de son frère pour lui donner des funérailles dignes. 

Drap maculé de sang

Sans nouvelle de la victime depuis au moins deux mois, son frère et une de ses sœurs se sont déplacés à son domicile. En regardant à travers une fenêtre, ils ont vu que la maison était sens dessus dessous. Ils ont immédiatement fait appel aux policiers du poste de Bain-des-Dames. Une équipe menée par l’inspecteur Gowtam Soobul n’a pas tardé à arriver sur place. Pour faire ensuite la macabre découverte… 

Dany Sardes était de dos, son corps ‘plié’ pour pouvoir être placé dans le congélateur. Tout laisse à penser qu’il avait des blessures au crâne et au visage, car le drap qui recouvrait sa tête est maculé de sang. Il ne portait qu’un pantalon en jeans. 

La Major Crime Investigation Team du Central Criminal Investigation Department et la Criminal Investigation Division de la Metropolitan Police de la division Sud enquêtent sur cette affaire, de concert avec le Field Intelligence Office.    

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x