Government Information Service: pour votre information…

Avec le soutien de

La page Facebook du Government Information Service (GIS) est en première ligne depuis quelque temps: communiqués du ministère de la Santé sur le Covid-19 et retransmission du point de presse du National Communication Committee (NCC), autres annonces des ministères et corps parapublics, reportages vidéo, plus récemment, les consultations pré-budgétaires 2021-2022 et le communiqué de l’Assemblée nationale sur l’enquête pour faire la lumière sur la ‘véracité’ des jurons qu’aurait proférés la ministre de l’Égalité des genres et du Bien-être de la famille, Kalpana Koonjoo-Shah, lors des travaux parlementaires du mardi 4 mai…

Très actif sur les réseaux sociaux, le GIS gère aussi un compte YouTube et Instagram. Opérant sous l’égide du Prime Minister’s Office (PMO), il distribue les cartes de presse et il est mandaté pour disséminer des informations précises sur la politique du gouvernement, les programmes, les services et les activités. Du moins c’est sa description sur sa page Facebook. Le site officiel du GIS démontre que le département est scindé en deux. 

D’une part, les services de l’information dirigés par Rama Krishna Veeramundar, plus connu comme Rudy, nommé en décembre 2019, forçant ainsi l’ancien titulaire, qui comptait plus d’une trentaine d’années de service, à prendre la porte de sortie. Membre du conseil d’administration de la MBC, le rôle de Rudy est de contrôler les informations. Il est responsable de cinq services: presse & publication, publicité, documentation et audiovisuel. Par ailleurs, le service administratif est dirigé par le secrétaire permanent.

Si le GIS est inconnu du grand public, il l’est moins pour les fonctionnaires et les médias. «Le GIS est la plateforme numéro un du gouvernement pour promouvoir ses activités. Linn dépas MBC. Les fonctionnaires ont été remplacés par des politiciens, avec la complicité de Mauritius Telecom à travers la plateforme BeSafeMoris», fait ressortir un fonctionnaire qui n’est pas inconnu du giron. D’autres qui connaissent le fonctionnement du GIS, qui ne nient pas constater un changement, expliquent que certaines pratiques restent les mêmes. Par exemple, les publicités de tous les ministères doivent passer par le GIS et c’est Rudy Veeramundar qui décide de l’allocation des cartes de presse et des publicités gouvernementales.

L’on déplore également que pour les points de presse du NCC, une équipe audiovisuelle a été mise en place sans inclure des journalistes chevronnés. Tous les communiqués pour les événements gouvernementaux doivent être dirigés vers le GIS. 

L’on apprend qu’à l’époque, avant que le poste d’attaché de presse ne soit créé, des fonctionnaires du GIS assistaient aux fonctions et rédigeaient des communiqués de presse, qui étaient distribués aux petits journaux n’ayant pas beaucoup de journalistes. Le GIS distribuait également les décisions du Conseil des ministres et une équipe dédiée assurait la traduction de l’anglais au français.

Aujourd’hui, le GIS se réinvente avec un effectif de 58 employés dont l’objectif est de projeter une image positive du gouvernement et de faire sa propagande. Selon le Budget 2020-2021, les dépenses récurrentes s’élèvent à Rs 57 400 000. Le salaire total du directeur est de 1 104 000. Celui de trois Principal Information Officers est de Rs 2 447 000; quatre Senior Information Officers, Rs 2 515 000 ; et six Information Officers, Rs 2 061 000. Les autres dépenses s’élèvent à Rs 500000 pour les allocations, Rs 2 000 000 pour le bonus de fin d’année, Rs 3 012 000 pour d’autres frais du personnel, Rs 2 millions pour le transport et Rs 1 million pour les heures supplémentaires.

Publicité
Publicité
Lexpress deals logo

Retrouvez les meilleurs deals de vos enseignes préférées.

Lexpress deals brochure
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x