Pollution sonore: cinq arrestations à Vacoas pour agression sur deux policiers

Avec le soutien de
La CID de Vacoas et le FIO ont arrêtés quatre hommes et une femme.

  La CID de Vacoas et le FIO ont arrêtés quatre hommes et une femme.  

La Criminal Investigation Division (CID) de Vacoas et le Field Intelligence Office ont procédé à l’arrestation de cinq habitants de Vacoas mardi 4 mai après l’agression de deux policiers affectés à l’Emergency Response Service (ERS) de la Central Divsion. Les éléments de l’ERS s’étaient rendus à Clair Fonds N°1, Vacoas, après une requête. Le voisinage s’était plaint qu’un individu jouait de la musique au-delà des décibels autorisés dans un quartier résidentiel aux petites heures mardi. Lorsque la police est arrivée sur les lieux vers 3 heures, un homme de 55 ans s’est présenté comme le propriétaire des lieux et s’est mis à insulter les policiers.

Les agents ont demandé au quinquagénaire de se calmer mais il aurait continué à les injurier. D’autres personnes sont ensuite venues dont l’une avec un morceau de bois et qui a agressé un policier. Le collègue de ce dernier, venu à son secours, a reçu un coup de bois et saignait de la tête. Les policiers ont dû quitter les lieux. Quant aux deux blessés, ils ont reçu des soins à l’hôpital Victoria à Candos.

Quelques heures plus tard, des agents de la Criminal Investigation Division de Vacoas et du Field Intelligence Office ont procédé à l’arrestation de Nikhil Beeharry, 23 ans, Suraj Makooda, 40 ans, Mamawad Ramlugun, occupant de la maison, et Teeshan Ramlugun, 28 ans. Ils ont comparu devant la justice avant d’être reconduits en cellule. Une femme de 32 ans, qui a aussi été arrêtée, à, elle, retrouvé la liberté conditionnelle.

Publicité
Publicité
Lexpress deals logo

Retrouvez les meilleurs deals de vos enseignes préférées.

Lexpress deals brochure
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x