C1: Varane, blessé, devrait manquer le match retour à Chelsea

Avec le soutien de
Le Real Madrid a confirmé lundi la blessure aux adducteurs de son défenseur central Raphaël Varane.

Le Real Madrid a confirmé lundi la blessure aux adducteurs de son défenseur central Raphaël Varane.

Le Real Madrid a confirmé lundi la blessure aux adducteurs de son défenseur central Raphaël Varane, qui devrait donc manquer la demi-finale retour de Ligue des champions face à Chelsea mercredi.

«Suite aux examens réalisés aujourd'hui sur notre joueur Raphaël Varane par les services médicaux du Real Madrid, lui a été diagnostiquée une lésion dans le muscle adducteur droit», écrit le Real dans un communiqué.

Le club ne donne pas de durée d'indisponibilité pour le défenseur français, à un peu plus d'un mois du coup d'envoi de l'Euro.

Le sélectionneur français Didier Deschamps doit annoncer le 18 mai la liste des joueurs convoqués pour le championnat d'Europe.

La blessure de Varane, remplacé à la mi-temps du match contre Osasuna (remporté 2-0) samedi, est aussi un coup dur pour le Real.

Pour atteindre la finale de la Ligue des champions, le club 13 fois titré en C1 devra faire mieux à Stamford Bridge que le match nul 1-1 concédé au match aller à Madrid.

Les Merengues sont en outre sous pression en Championnat d'Espagne, engagés dans une course au titre très serrée avec l'Atlético Madrid et le FC Barcelone, et un match-clé dès dimanche contre Séville.

A quatre journées de la fin, le Real, 2e, compte deux points de retard sur l'Atlético et se trouve à égalité de points avec le Barça.

Contre Chelsea, l'entraîneur Zinédine Zidane devrait aligner Eder Militao et Nacho Fernandez en charnière centrale, pour pallier l'absence de Varane et du vétéran Sergio Ramos, éloigné des terrains depuis plus d'un mois.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x