Musique locale: Junior Marina lance «Blue Waves» en plein confinement

Avec le soutien de
Junior Marina a lancé «Blue Waves» dimanche dernier

Junior Marina a lancé «Blue Waves» dimanche dernier

Le confinement aura mis le monde événementiel à genou mais pas l'art et n’a pas empêché Louis Jean Marina, nom de scène Junior Marina, de lancer Blue Waves, son nouveau morceau et le clip qui l’accompagne.

L’artiste définit sa chanson comme abstraite car chacun peut l’interpréter à sa manière. «Mo ti ena enn wallpaper ti ena enn vague kouler ble lorla. C’est de là que l’idée a germée. La mer. Des fois, l’eau donne la vie et d’autres fois, elle peut aussi la prendre» explique le chanteur âgé de 22 ans. Pour lui, la mer a toujours été une muse et ce, malgré l’interdiction de s’y rendre en ce moment.

Le travail a commencé en octobre 2020. «J'ai été sponsorisé par un ami de longue date. On travaillait ensemble et depuis il a monté sa propre agence de vidéo». Le tournage s'est déroulé l'année dernière dans les rues de la capitale en décembre. Mais tout ne s’est pas déroulé dans la simplicité. «Une des scènes a été tournée chez moi sur mon téléphone à cause du confinement». L’arrangement musical a été fait par Jason Heerah.

Disponible depuis dimanche 25 avril dernier sur toutes les plateformes de téléchargement, Blue Waves fait partie d'un Extended Plat (EP) de 15 minutes avec 3 titres et un bonus. L'EP est intitulé Sandcastles. Nou Destine, qui y figure, est en Kreol. Le titre éponyme est en anglais. Junior Marina est optimiste. «Laissons Blue Waves faire son chemin et on verra ce que ça donne, si le public va adhérer». Son but est que le morceau traverse les océans.

Junior Marina tient aussi à remercier toute l'équipe qui a travaillé avec lui. «Je remercie les producteurs Jordan Chamary et Lucas Camangue, le co-producteur Marrybess Coopayen, le directeur de photographies Shan Seetohul, Sandrine Leung, la compagnie de production FPS – FilmPro Studio».  Junior Marina est conscient qu'il fait partie de ces jeunes artistes qui espèrent conquérir la scène musicale «Mo dir ban zenn manz ar li, pa abandone. Rod kontak pa rest trankil, bouz inpe».

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x