Angleterre: Leeds tient aussi tête à Manchester United

Avec le soutien de
Leeds a encore grappillé un point contre un gros, en tenant Manchester United en échec.

Leeds a encore grappillé un point contre un gros, en tenant Manchester United en échec.

Après avoir battu Manchester City (2-1) et fait nul avec Liverpool (1-1), Leeds a encore grappillé un point contre un gros, en tenant Manchester United en échec (0-0), dimanche, pour la 33e journée de Premier League.

Ce point offre 12 longueurs d'avance aux Red Devils sur leur poursuivant, Leicester (3e), qui n'a que 6 matches à disputer, à commencer par la réception de Crystal Palace, lundi.

Pour les hommes de Marcelo Bielsa, ce nul conforte leur place dans la première moitié du classement, 9e avec 47 points.

Leeds aura pris des points contre 18 de ses 19 adversaires en Premier League cette saison - seul West Ham aura fait le plein contre eux -, un signe de l'adaptation réussie de Marcelo Bielsa dans un championnat anglais réputé impitoyable pour les entraîneurs étrangers.

A quatre jours d'une demi-finale aller de Ligue Europa contre la Roma, Ole Gunnar Solskjaer avait décidé de reposer Paul Pogba et Edinson Cavani au coup d'envoi.

Les Red Devils ont joué ce match à un train de sénateur, même s'ils ont globalement dominé les débats.

Il n'y a guère qu'entre une frappe ratée de Bruno Fernandes à la 56e et un tir puissant de Mason Greenwood à l'heure de jeu qu'on s'est dit que, peut-être, à un moment, quelqu'un allait inscrire un but dans ce match.

Mais le nul arrangeait finalement tout le monde et Leeds, avec le 10e match sans encaisser de but d'Ilan Meslier, pouvait aussi savourer cette première saison positive dans l'élite, qui pourrait bien aiguiser ses ambitions pour la saison prochaine.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x