Vaccination antigrippe: début de la campagne aujourd’hui

Avec le soutien de
(Photo d'illustration)

(Photo d'illustration) 

La campagne de vaccination contre la grippe pour les personnes âgées de 60 ans à monter démarre aujourd’hui. Le ministère de la Sécurité sociale a repris les rênes de cette campagne, qui avait été exceptionnellement confiée au ministère de la Santé l’an dernier. 

Selon une préposée de la Sécurité sociale, cette campagne de vaccination antigrippe se fera en deux étapes. La première étape débutera jeudi et prendra fin le 1er mai. Les dates pour la deuxième phase seront communiquées ultérieurement. «Nous commencerons jeudi par Beau-Bassin et Rose-Hill, ainsi qu’à Grand-Bois. Et au lieu de le faire en un jour dans ces endroits, nous le ferons sur trois jours pour donner la chance à un maximum de personnes de se faire vacciner car nous procèderons par ordre alphabétique comme pour les supermarchés.» 

Après les quatre localités susmentionnées, la campagne se poursuivra jusqu’au 1er mai à Triolet, Port-Louis, Goodlands, Flacq, Bel-Air- Rivière-Sèche, Floréal, Bambous et Mahébourg. 

«Si nous avons choisi ces endroits pour démarrer la campagne, c’est parce que nous savons que bon nombre de personnes âgées y vivent et ont déjà reçu leur première dose de vaccin contre le Covid-19», a ajouté cette source du ministère de la Sécurité sociale. 

Comme l’explique le Dr Yaarthi Soopal-Lutchmun, Director du Medical Unit au ministère de la Sécurité sociale, il est très important de savoir qui a reçu sa première dose de vaccin contre le Covid- 19 car il est crucial qu’il y ait un minimum de deux semaines d’intervalles entre l’injection du vaccin contre le Covid-19 et celui antigrippe. «Il faut un battement d’un minimum de deux semaines entre ces deux vaccins.» 

Ceci est une obligation pour s’assurer non seulement que les vaccins agissent mais aussi pour éviter de possibles allergies. «Quand on se fait vacciner contre un virus, il faut que la personne soit en bonne santé et que son système immunitaire soit fort. C’est pour cela qu’on ne vaccine pas les personnes qui ont déjà la grippe, de la fièvre ou encore qui sont sous antibiotiques, entre autres», ajoute le Dr Soopal-Lutchmun. 

Pour s’assurer que l’écart entre les vaccins soit respecté, des explications seront fournies aux personnes âgées par un médecin qui sera présent dans chaque centre de vaccination antigrippe. Et ceux qui ont déjà fait leur premier vaccin contre le nouveau coronavirus, devront emporter leur carte de vaccination lorsqu’ils iront se faire vacciner contre la grippe.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x