Les grands titres de l'express de ce mercredi 21 avril 2021

Avec le soutien de

En une de l'express: Classement de reporters sans frontières : La presse oppressée ;  Autre titre: Port-Louis : La protection du patrimoine tient quatre chantiers publics en suspens.

Classement de reporters sans frontières : La presse oppressée 

  • Jean Claude de l’Estrac : «L’État est un des bourreaux de la presse écrite»

Après le rapport de l’institut suédois V-Dem, classant le pays dans la liste des Top-10 «Autocratizing Countries», celui de Reporters sans Frontières remue le couteau dans la plaie démocratique. Il confirme la dérive autoritaire du gouvernement. Cette année, Maurice perd cinq places au classement mondial de la liberté de la presse, passant au 61e rang. Le boycott publicitaire, le monopole de la télévision, le sort subi dernièrement par «l’express» et ses journalistes aux mains des autorités… Autant d’éléments qui ont grandement contribué à ce résultat…

Port-Louis : La protection du patrimoine tient quatre chantiers publics en suspens

Pour que le métro puisse arriver à la gare de l’Immigration ou que la section boucherie du marché de Port-Louis soit rénovée, il faut le feu vert de l’UNESCO. Une étude de l’impact patrimonial et visuel de ces projets de développement est en cours.

Amendements à l’ICT Act : Un danger pour l’investissement étranger

  • L’impact du «Made in America Tax Plan» sur nos services financiers

Les réseaux sociaux ne sont pas que l’affaire du citoyen lambda. Ils sont également des outils professionnels. Alors qu’il est question d’amender l’Information and Communication Technologies Act, le monde «corporate» fait part de ses craintes.

Publicité
Publicité
Lexpress deals logo

Retrouvez les meilleurs deals de vos enseignes préférées.

Lexpress deals brochure
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x