Métier du luxe: se professionnaliser avec l’Institut Escoffier

Avec le soutien de

Le métier du luxe ne connaît pas la crise. Voilà donc une industrie dans laquelle il est important de se professionnaliser. Justement, l’Institut Escoffier vous propose un Master in Business Administration (MBA) en Management et Marketing du Luxe.

S’il y a bien une chose que la pandémie du Covid-19 nous a fait réaliser, c’est qu’il nous faut rebondir, nous réinventer et continuer à nous perfectionner. C’est dans ce contexte que l’Institut Escoffier, école internationale du luxe, tourisme et arts culinaires, propose un Master in Business Administration (MBA) en Management et Marketing du Luxe. Une formation présentée par l’institut comme étant une première à Maurice et dans la région. «L’Île Maurice d’aujourd’hui a besoin de professionnels agiles et versatiles, aptes à satisfaire les besoins du client dans le segment du luxe et non pas uniquement dans un seul secteur d’activité afin de renforcer leur employabilité», souligne Jérôme Fabre, Managing Director de l’Institut Escoffier.

Classé 6e Meilleur Master de France par Eduniversal 2020, ce MBA en Management et Marketing de Luxe, innove en permettant aux professionnels dans le domaine de l’hôtellerie, qui possèdent uniquement le Higher School Certificate et une expérience de sept ans, d’accéder en seconde année du MBA. Il s’agit là, d’une réelle opportunité pour ces derniers d’avoir accès à la certification et de faire reconnaître leur savoir-faire, tout en se perfectionnant et en se donnant la chance de pouvoir changer de métier en restant dans le segment du luxe. Cette formation est aussi ouverte aux étudiants et aux professionnels détenteurs d’un Bachelor de Management en Marketing, Hôtellerie ou autres. Ceux disposant d’un Bachelor of honors (bac+4) pourront aussi accéder directement à la seconde année du MBA.

Double competence

Les objectifs de ce MBA Luxe sont multiples. À l’issue de cette formation, le participant disposera d’une double compétence, soit la gestion et le marketing de luxe et sera capable de piloter des projets stratégiques, de gérer des équipes, un département ou une entreprise, mener la stratégie de gestion d’une marque et sa communication, établir un diagnostic marketing, définir la stratégie et le plan de marketing, y compris celui digital, et conduire la stratégie de distribution et de merchandising.

Selon le parcours professionnel du candidat, ce dernier peut ainsi aspirer à devenir directeur(ice) d’une entreprise ou de département d’une entreprise de luxe ou directeur(ice) de marketing, d’événement et de communication. «Bien plus que l’hôtellerie du luxe, le candidat est apte à faire carrière dans différents segments du luxe dont le secteur de l’automobile de luxe, l’immobilier, les villas, la joaillerie, la parfumerie, la gastronomie, la couture et la haute couture, l’assurance et les banques, pour ne citer que quelques exemples», explique Jérôme Fabre.

Et bonne nouvelle, contrairement à d’autres secteurs tels que le tourisme et l’hôtellerie, qui ont été ralentis car impactés par la pandémie du Covid-19, l’industrie du luxe ne connait pas la crise et ceci grâce à la digitalisation de l’économie. Ainsi, à l’international et selon le site francetvinfo.fr, les consommateurs les plus riches continuent de dépenser. À titre d’exemple, LVMH, le leader mondial des marques Louis Vuitton et Dior, entre autres, a connu une hausse de 30 % de son chiffre d’affaires au premier trimestre de 2021. Ce chiffre d’affaires dépasse ainsi celui d’avant la survenue du Covid-19. À Maurice, la National Land Transport Authority (NTLA) estime que 600 053 véhicules ont été immatriculés en 2020 contre 580 629 en 2019. C’est dire que les consommateurs les plus aisés continuent d’acheter des véhicules neufs, des accessoires électroniques, des vins et spiritueux et font toujours des placements bancaires. «Le luxe demeure une valeur refuge», souligne Jérôme Fabre, qui ajoute que «le luxe est un segment d’activité haut de gamme et pas un secteur d’activité unique».

Les cours pour ce MBA Luxe se tiendront à temps partiel et seront étalés sur deux ans. Ainsi, l’étudiant ou le professionnel peut continuer à travailler, tout en étudiant. La première année de formation, répartie sur une période de 12 mois, est de 546 heures et il en va de même pour la deuxième année. Les cours se tiendront le samedi et quelques après-midi en semaine en présentiel ou à distance.

Quel est le prix de cette formation ? Les 15 premiers inscrits pour la première année de ce MBA bénéficieront d’un tarif spécial de lancement de l’ordre de Rs 200 000 et les 15 premiers inscrits en M2 bénéficieront d’un tarif spécial de lancement de Rs 400 000. Des facilités de paiement existent et cette formation pourra aussi être remboursée par le Human Resources Development Council (HRDC).

Les inscriptions pour le MBA en Management et Marketing de Luxe sont déjà ouvertes pour Maurice et pour toute la région de l’océan Indien. Elles se clôtureront le 30 septembre. La formation débutera la troisième semaine d’octobre.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x