PSAC: le SeDEC exhorte le ministère à reconsidérer l’organisation des examens

Avec le soutien de

«Tous les enfants doivent avoir une chance égale pour l’octroi d’une place dans un collège pour la rentrée 2021». C’est dans cette optique que la direction du Service Diocésain de l’Éducation Catholique (SeDEC) a émis un communiqué, ce vendredi 16 avril. Elle exhorte le ministère de l’Éducation à reconsidérer l’organisation des examens du PSAC pour les enfants qui n’ont pas pu prendre part à ces examens la semaine dernière. 

Selon les chiffres en leur possession, le SeDEC compte plus de 1000 élèves n’ayant pas pu prendre part aux examens de PSAC et presque 400 aux examens du NCE. Le SeDEC prend surtout en considération ceux qui ont raté un ou plusieurs papiers à cause du Covid-19 ou des problèmes qui s’en sont suivis. Le SeDEC rappelle que dans le cas où un élève échoue dans une matière, un «resit» est organisé par le Mauritius Examinations Syndicate. Or, cette deuxième chance est accordée uniquement après le premier exercice d’admission pour la Grade 7. 

La direction du SeDEC estime que cette organisation préétablie n’est pas juste. La raison ? Les 1000 élèves concernés se retrouvent finalement avec deux options seulement : doubler leur classe ou être privés d’une admission dans un collège au cours du premier exercice. C’est la raison pour laquelle le SeDEC demande au ministère de l’Education de revoir le système «dans l’intérêt de tous ces enfants qui ont été absents», que ce soit pour les examens du PSAC ou ceux du NCE.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x