Dr Zouberr Joomaye: «Il n’y avait pas de dentistes parmi les dix décès liés au COVID-19»

Avec le soutien de
Le Dr Joomaye est revenu sur ses propos.

Le Dr Joomaye est revenu sur ses propos.

Aucun dentiste ne figure parmi les dix personnes décédées du Covid-19 lors de la première vague, l’année dernière. Cette précision du Dr Zouberr Joomaye fait suite à une déclaration qu’il a faite sur les ondes de Radio One, mardi dernier. En effet, le porte-parole du National Communication Committee (NCC) avait affirmé qu’un dentiste faisait partie des dix décès liés au Covid-19, recensés l’année dernière. Une déclaration qui n’est pas passée inaperçue.

Sollicité ce mercredi 7 avril, le Dr Zouberr Joomaye devait nous déclarer qu’il s’est «peut-être mal exprimé». «En fait, un dentiste est décédé des suites d’une détresse respiratoire. Il était admis en clinique l’année dernière et on n’effectuait pas encore de dépistage dans le privé. Donc, on ne sait pas s’il était positif au Covid-19. Cela dit, bien qu’il n’ait pas été diagnostiqué, c’est suffisamment sérieux pour attirer l’attention sur ce cas. On comprend que les dentistes (ainsi que les médecins du privé) veulent pouvoir exercer. Mais c’est connu qu’un pourcent des dentistes dans le monde est contaminé lorsqu’il y a la transmission communautaire», souligne le Dr Zouberr Joomaye. Il ajoute qu’hormis ce dentiste décédé, un de ses confrères avait été contaminé dans l’exercice de ses fonctions.

Une autre raison a été évoquée par le porte-parole du NCC, lors de l’émission radiophonique, pour justifier la décision du gouvernement de ne pas autoriser les dentistes du privé à rouvrir leur cabinet. «On sait quelles sont les normes respectées par les cabinets dentaires dans les cliniques. Par contre, on ne peut pas contrôler le nombre de patients présents dans la salle d’attente. D’ailleurs, l’année dernière, ce n’est qu’à la dernière phase du déconfinement que les dentistes du privé ont été autorisés à travailler», devait dire le Dr Joomaye. Il reconnaît que «la dentisterie est un service essentiel». «On assure la continuité du service dans le secteur public car, étant des employés du gouvernement, ces professionnels ont un devoir envers la population», indique-t-il.

Publicité
Publicité

Le jeudi 31 mars, c’est Maneesh Gobin qui s’est chargé d’annoncer que le confinement sera prolongé jusqu’au 30 avril mais qu’il y aura une reprise partielle de certaines activités. Comment les Mauriciens vivent-ils cette situation sanitaire? Retrouvez tous nos articles dans ce dossier.


Le mardi 9 mars 2021 vers 21 heures, le Premier ministre a prononcé une allocution télévisée pour annoncer un confinement national du 10 au 25 mars. Une annonce qui rappelle celle de l’année dernière. Le 19 mars 2020, Pravind Jugnauth avait décrété un confinement national à partir du lendemain.  

D'autres articles »
Lexpress deals logo

Retrouvez les meilleurs deals de vos enseignes préférées.

Lexpress deals brochure
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x