Atlético Madrid: Suarez blessé à la jambe gauche

Avec le soutien de

L'attaquant international uruguayen Luis Suarez souffre d'une blessure musculaire à la jambe gauche, a annoncé mercredi son club de l'Atlético Madrid, et il manquera le match de Liga dimanche contre le Betis Séville, rencontre pour laquelle il était de toute façon suspendu.

Suarez a quitté l'entraînement visiblement gêné par des douleurs mercredi matin, et après qu'il a passé des examens médicaux, l'Atlético Madrid a confirmé qu'il souffrait d'une lésion musculaire à la jambe gauche.

L'Atlético n'a pas précisé la durée d'indisponibilité de l'attaquant uruguayen, mais selon la presse spécialisée espagnole, le "Pistolero" pourrait être absent trois semaines.

Si le pronostic se confirme, Suarez manquera les matches de Liga contre le Betis, donc puis contre Eibar, Huesca et l'Athletic Bilbao. L'objectif est de le voir revenir le 1er ou 2 mai contre le promu Elche pour la 34e journée du championnat.

Cette blessure vient plomber les plans de l'entraîneur Diego Simeone juste avant le sprint final de Liga. 

L'Atlético, leader fébrile (1er avec un point d'avance sur le Barça et trois sur le Real Madrid), est au plus mal dans la quête de son premier titre domestique depuis 2014. Le club madrilène sort d'un cuisant revers 1-0 à Séville le week-en dernier.

Même si Simeone a récupéré Joao Felix, Yannick Carrasco et Stefan Savic lors de la session d'entraînement de mercredi matin, l'absence du "goleador" uruguayen sera d'autant plus difficile à combler que Moussa Dembélé, l'avant-centre recruté de Lyon en janvier, est lui aussi indisponible, victime d'un malaise vagal à l'entraînement le 23 mars.

Publicité
Publicité
Lexpress deals logo

Retrouvez les meilleurs deals de vos enseignes préférées.

Lexpress deals brochure
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x