Covid-19: 76 % des foyers mauriciens peinent à joindre les deux bouts

Avec le soutien de
(Photo d'illustration)

(Photo d'illustration)

L’enquête de Statistics Mauritius (SM) sur les ménages est catégorique : l’effet économique de la pandémie les a entraînés dans l’endettement. Résultat : 76 % des foyers mauriciens ont du mal à joindre les deux bouts, dont plus de 20 % sont incapables de s’acquitter de leurs factures d’électricité, d’eau, etc. Une situation susceptible d’interpeller économistes, spécialistes de santé et opérateurs économiques, au moment où les problématiques d’urgence sanitaire sont confrontées aux priorités économiques. 

Certes, la situation était prévisible face à plus de 8 900 licenciements économiques occasionnés depuis la crise et qui ont impacté directement les ménages et précariser les familles. À tel point que presque la moitié des ménages sont toujours sous le choc des réductions salariales, voire des pertes d’emploi. Face à ce tableau sombre, l’économiste Pierre Dinan nuance. Selon l’enquête de SM, dit-il, ce sont 26 % des ménages qui ont de gros problèmes pour boucler leur budget, l’autre tranche des 50 % ayant ‘quelques’ difficultés. «Cette tranche de 26 % est probablement celle qui se situe tout au bas de l’échelle des revenus, et comprend, aussi, la partie inférieure de la classe moyenne.» D’où sa remarque : «Nous allons tous souffrir des conséquences économiques du Covid-19, mais ceux qui ont besoin d’aide financière et de moratoire de remboursement de leurs dettes sont les 26 % mentionnés.» 

 «Quand votre niveau de vie a drastiquement baissé et que vous n’êtes pas capable de vous procurer les aliments de base pour survivre, on sombre malheureusement dans la pauvreté. Ce sont des risques réels auxquels des ménages sont appelés à faire face aujourd’hui», ajoute  Azad Jeetun, économiste-statisticien et ex-directeur de la défunte Mauritius Employers Federation.

Publicité
Publicité

Le jeudi 31 mars, c’est Maneesh Gobin qui s’est chargé d’annoncer que le confinement sera prolongé jusqu’au 30 avril mais qu’il y aura une reprise partielle de certaines activités. Comment les Mauriciens vivent-ils cette situation sanitaire? Retrouvez tous nos articles dans ce dossier.


Le mardi 9 mars 2021 vers 21 heures, le Premier ministre a prononcé une allocution télévisée pour annoncer un confinement national du 10 au 25 mars. Une annonce qui rappelle celle de l’année dernière. Le 19 mars 2020, Pravind Jugnauth avait décrété un confinement national à partir du lendemain.  

D'autres articles »
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x