Meurtre de Manan Fakhoo: du gaz lacrymogène utilisé lors de la reconstitution des faits

Avec le soutien de

Une reconstitution des faits à Vallée-Pitot dans le cadre du meurtre de Manan Fakhoo ce samedi 6 mars s'est transformée en affrontements entre habitants et forces de l'ordre. Selon les habitants, la forte présence policière et leur manière d'agir commence à leur causer des inconvénients. Cependant, d'autres affirment qu'aujourd'hui, à l'arrivée de la police, ceux qui étaient présents sur les lieux ont lancé des projectiles sur les véhicules de la police. Les forces de l'ordre ont fait usage de gaz lacrymogène pour disperser la foule.

Sur sa page Facebook, le député Osman Mahomed affirme qu'un bébé de trois jours et sa maman figurent parmi ceux touchés par le gaz. Ehsan Juman a aussi dénoncé l'usage de gaz lacrymogène sur les réseaux sociaux. Sollicité, une source aux Casernes Centrales affirme qu'elle n'est pas au courant de ces incidents.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x