«Trafic d’enfants»: la suspecte et sa fille portées manquantes

Avec le soutien de

La femme de 38 ans soupçonnée de trafic de bébés et d’incitation à la prostitution infantile de son adolescente de 14 ans a disparu de la circulation. Une plainte pour «alleged child trafficking and child prostitution» a été faite contre elle depuis le vendredi 19 février au poste de police de Quatre-Bornes. Toutefois, la police n’arrive pas à localiser la femme alors que sa fille s’est sauvée de l’hôpital depuis le jour de son admission.

Une préposée de la Child Development Unit (CDU) a rapporté que la femme a donné naissance à une fille le 14 février à l’hôpital Victoria ; ce fait a été confirmé par une infirmière de la Labour Ward. La préposée s’est donc rendue chez la mère de l’enfant et sa fille mineure aurait avoué à l’officier que sa mère a déjà vendu cinq enfants dans le passé et qu’elle a fait de même avec le nouveau-né. Quand elle a questionné la mère, celle-ci lui aurait avoué qu’elle aurait donné sa dernière-née à une femme à Port-Louis.

La police de Quatre Bornes a ouvert une enquête pour faire la lumière sur cette affaire et la femme a été autorisée à rentrer chez elle vu qu’elle venait d’accoucher. Mais la police n’en est pas restée là, car quelques jours après, elle a été interrogée pour savoir si elle faisait un trafic d’enfants. Dans sa déposition, elle a expliqué qu’elle vivait en concubinage avec un homme. Et qu’ils ont effectivement eu un enfant. Le nouveau-né est allé vivre avec son père biologique car elle n’avait pas les moyens de s’en charger.

La police enquête actuellement pour savoir où est l’enfant et un test d’ADN sera fait. Elle va aussi vérifier si elle a bel et bien donné naissance à plusieurs enfants et espère trouver des réponses à travers les entrées dans le registre de l’hôpital. La police soupçonne aussi qu’elle est mêlée à un réseau de prostitution infantile. Le délit allégué, rapporté le 19 février, fait suite à un appel anonyme reçu sur la hotline 113. L’adolescente de 14 ans a été interrogée en présence de sa mère par la préposée de la CDU. Quand celle-ci lui a demandé si elle se livrait à la prostitution, elle est restée muette. La CDU l’a prise en charge et elle a été admise à l’hôpital Victoria.

Ce cas est pris très au sérieux par le bureau de l’Ombudsperson for children et le ministère de l’Égalité du genre qui souhaitent que la lumière soit faite dans cette affaire sensible. Quant à la police de Quatre-Bornes, elle enquête sur les allégations de trafic d’enfants et de prostitution infantile mais elle recherche l’enfant à qui la femme vient de donner naissance sans oublier les autres qu’elle aurait eus dans le passé.

Publicité
Publicité
Lexpress deals logo

Retrouvez les meilleurs deals de vos enseignes préférées.

Lexpress deals brochure
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x