Projets locaux: privé de Rs 54 M, le conseil de Grand-Port crie aux sanctions

Avec le soutien de
Rajeev Jangi, président du conseil du district, explique qu’il doit faire face à la colère des habitants.

Rajeev Jangi, président du conseil du district, explique qu’il doit faire face à la colère des habitants.

Redistribution des fonds ou sanctions politiques ? Le conseil de district de Grand-Port est privé d’argent pour diverses réalisations. La somme de Rs 54 millions, destinée aux divers projets pour les 24 villages du district, ne sera utilisée que pour deux projets dans deux localités. Les conseillers estiment que le gouvernement veut favoriser la circonscription n°11 à la demande du ministre Mahen Seeruttun, en rappelant qu’aux dernières élections villageoises, la majorité de ces localités n’ont voté que pour des proches de l’opposition.

Le conseil de district disposait d’un fonds de Rs 37 millions provenant du Covid-19 Project Development Fund et une somme de Rs 17 millons votée sous les Local Development Projects. D’après les renseignements obtenus de divers élus locaux, le conseil de district avait déjà engagé des entrepreneurs pour des projets tels que la réfection des routes et des drains, ainsi que l’installation de lampadaires, dans les 24 villages. Cependant, dans une lettre, datée du 10 février, du ministère des Collectivités locales, il est demandé au secrétaire exécutif du conseil de district de suspendre tous les projets.

Cette lettre fait état d’une réunion tenue le 29 janvier en présence de Mahen Seeruttun et des deux députées de la circonscription, Naveena Ramyad et Teenah Jutton. Durant cette réunion, il a été décidé que tous les projets dans les 24 villages doivent être mis en veilleuse et que l’argent sera utilisé pour la construction d’un Food-court au marché de Rose-Belle au coût de Rs 12 millions et la transformation de terrain de football de Nouvelle-France en foire et dont le sol sera asphalté pour la pratique du volleyball et du basket-ball, quand il n’y a pas de foire.

Puiser dans ces fonds  

Cette décision n’est pas au goût des conseillers des autres villages. Seethiah Narain, conseiller de Mahébourg, crie à l’injustice. «L’argent était pour les 24 villages mais les députés de la circonscription n°11 ne veulent faire profiter que deux localités de leur circonscription. J’ai l’impression que le gouvernement veut pénaliser les habitants de la conscription n°12 et une bonne partie de la n°11.» D’ailleurs, avec ce manque de fonds, ce conseiller annonce qu’à Mahébourg, le service de voirie n’opère qu’une fois par semaine au lieu de deux.

 Pour sa part, le président du conseil de GrandPort, Rajeev Jangi, affirme qu’il fait désormais face à la colère des habitants du district. «D’abord, ils vont mettre du goudron sur un terrain de football. Les jeunes de Nouvelle-France sont remontés. De plus, faute d’argent, nous ne sommes pas en mesure de démarrer les projets identifiés alors que les travaux allaient débuter prochainement», regrette-t-il. Des conseillers de villages ont sollicité Ritesh Ramful, député de la circonscription n°2. «D’abord, l’agissement du ministère des Administrations régionales est illégal. Ensuite, c’est de la pure méchanceté parce que les conseillers sont majoritairement travaillistes. C’est une forme de violence. Pour quelle raison, les deux ministres de no 12 n’agissent pas, laissant leurs collègues de la n°11 agir ainsi?», disent-ils.

Au ministère des Collectivités locales, une source maintient que ce n’est nullement une sanction. «La décision de réaliser les projets dans ces deux localités avait été prise avant les villageoises. Il y a même eu une réunion avec tous les élus au cours de laquelle tout le monde était tombé d’accord que ce sont des priorités. La foire de Nouvelle-France est dans un état déplorable. De plus, les marchands ambulants au bord de la route incommodent les piétons et le trafic. Concernant la construction d’un Food-court à Rose-Belle, ce lieu est fréquenté par des électeurs de trois circonscriptions. Avec la situation économique difficile, il a fallu puiser dans ces fonds», explique notre source.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x