Reginald

Avec le soutien de

Les deux significations du prénom «Reginald», d’origine germanique, sont «conseil» et «celui qui gouverne». Cela fait 22 ans que Joseph Reginald Topize nous a quittés dans de très sombres circonstances. Les émeutes qui ont suivi ont ouvert les yeux à certains Mauriciens du malaise social et ethnique qu’il y avait. Mais en quoi aujourd’hui Kaya pourrait nous conseillait ? Le constat qu’il faisait à l’époque est-il toujours actuel ? Certains disent aujourd’hui que c’est pire, socialement et ethniquement parlant. Le conseil qu’il donnerait pourrait être alors qu’un gouvernement démocratiquement choisi, avec comme principal objectif de faire reculer la pauvreté et de réduire les inégalités sociales, pourrait changer vraiment le pays. Il nous conseillerait en disant que la musique, et plus largement la culture, sont des piliers de la société. Il nous dirait que la culture est ce qui permettrait à chacun d’entre nous de pouvoir réfléchir sur le vivre-ensemble et le fait que, même si socialement on catégorise les cultures, les ethnies et les religions, il n’en reste pas moins que les frontières entre elles sont tellement poreuses, que les limitations tellement changeantes, que son conseil nous saisirait par sa lucidité et sa force. S’adressant aux politiques, il nous dirait sans doute que les citoyens doivent réaliser que le pouvoir n’est pas une propriété, ni une chasse gardée, mais qu’il appartient à tous.

Évidemment qu’il est facile de faire parler un mort, et l’auteur de ces lignes est conscient que ce qu’aurait dit Kaya, c’est lui qui le dit. Mais ce qu’il s’est passé il y a 22 ans doit encore résonner en nous. Nous ne devons pas «mettre le paquet» d’un point de vue répressif pour empêcher que des émeutes arrivent. Nous devons tout faire d’un point de vue social, économique et politique pour que la colère sociale s’estompe, mais avec des actions qui parleraient d’elles-mêmes, car elles seraient utiles en éradiquant la pauvreté et en réduisant les inégalités sociales. Le deuxième sens du prénom «Reginald» est «celui qui gouverne». On peut dire que Kaya gouverne la mémoire de certains Mauriciens, et que si l’on y réfléchit, il pourrait être le Mauricien qui pourrait inspirer plus encore nos gouvernants, qui sont très peu inspirés, et dont les pratiques et leur manière de gouverner sont plutôt expirées, du moins pour beaucoup. Kaya gouverne déjà la musique mauricienne par le seggae qu’il a inventé avec ses musiciens, il gouverne aussi les horizons que nous projetons pour améliorer la société. Son gouvernement semble s’arrêter là. À nous de le faire vivre, et pourquoi pas de s’en inspirer encore et toujours.

Publicité
Publicité
Lexpress deals logo

Retrouvez les meilleurs deals de vos enseignes préférées.

Lexpress deals brochure
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x