Covid-19: 250 000 doses du vaccin russe Spoutnik commandées

Avec le soutien de
Le Dr Kailesh Jagutpal et la Dr Catherine Gaud ont animé une conférence de presse au PMO aujourd’hui

Le Dr Kailesh Jagutpal et la Dr Catherine Gaud ont animé une conférence de presse au PMO aujourd’hui

Les doses s’enchainent. Kailesh Jagutpal annonce que la National Vaccination Committee a donné son aval au vaccin russe Spoutnik. «Une commande de 250 000 doses a été placée.» C’était dans l’après-midi de ce vendredi 19 février lors d’une conférence de presse au bâtiment du Trésor, avec à ses côtés Catherine Gaud, immunologue et conseillère du Premier ministre. 

Quand arrivent les vaccins russes? Selon le ministre de la Santé, les modalités ne sont pas encore finalisées. «Entretemps nous n’avons pas encore avancé dans les négociations entamées avec Pfizer et Johnson & Johnson», indique-t-il.    

Avant de rappeler qu’en janvier dernier, Maurice a obtenu 100 000 doses de Covishield en don du gouvernement indien. Il s’agit de vaccins Astra Zeneca. Par la suite, l’Etat a négocié 300 000 doses du Serum Institute of India, le plus grand fabricant de vaccins au monde. Le ministre de la Santé a annoncé que demain, samedi 20 février 2021, «100 000 de ces vaccins arrivent à Maurice». Une prochaine cargaison du Serum Institute of India arrivera début mars, suivi de la troisième cargaison de 100 000 vaccins, «après un mois. Ce qui va nous permettre de faire des vaccins à plus grande échelle».  

Il y a aussi un changement dans l’intervalle entre les deux doses. Au lieu de 28 jours – comme c’entait le cas jusqu’à présent, ce sera maintenant après 12 semaines, ou trois mois. «C’est plus efficace». Décision prise suite à des données scientifiques sur Astra Zeneca. Kailesh Jagutpal a affirmé que l’objectif est d’atteindre l’immunité collective, soit, «60% de la population vaccinée». 

Le ministre de la Santé a indiqué que jusqu’à présent, «4 422 personnes ont été vaccinées». Elles ont eu la première dose. Il a fait le décompte : un millier parmi le personnel de Santé public et privé, un millier d’employés d’hôtel, un millier de policiers, des employés de la Ports Authority, environ une centaine d’employés d’Atol et d’AML, 600 employés d’Air Mauritius.

A partir de lundi 22 février prochain, le vaccin sera ouvert à d’autres frontliners. Outres les categories existantes, seront également concernés : les ONG dans la santé et les gardes côtes. La vaccination sera possible pour ces personnes à la fois dans les cinq hôpitaux et via des équipes de vaccination mobiles. Pour cela, il faudra des arrangements au préalable, pour que les gens n’aient pas à se déplacer. Si jusqu’à présent, la vaccination se faisait selon des jours spécifiques dépendant des secteurs prioritaires, désormais tos les frontliners pourront se faire vacciner tous les jours.            

Pour les Mauriciens qui doivent se rendre à l’étranger, le vaccin sera disponible à l’International Vaccine Centre, à Port-Louis. Ce sera fait selon des jours spécifiques. «Comme il y a 10 doses dans une ampoule, il faut éviter le gaspillage».

A l’heure actuelle, il y a 30 cas actifs . Tous les patients sont stables, a affirmé Kailesh Jagutpal. Le patient positif après 25 jours, est dans un état stable aussi. Suite à l’exercice de contact tracing, suivant ce cas particulier, 21 personnes ont été identifiées. Treize d’entre elles sont toujours en quarantaine, leurs tests PCR sont négatifs pour l’heure.      

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x