Archives et Bibliothèque nationales: l’Inde à la rescousse

Avec le soutien de
La Bibliothèque nationale a eu chaud le 4 août 2020, quand un incendie s’est déclaré au premier étage du Fon Sing Building, non loin de ses locaux.

La Bibliothèque nationale a eu chaud le 4 août 2020, quand un incendie s’est déclaré au premier étage du Fon Sing Building, non loin de ses locaux.

Quand la Bibliothèque nationale (BN) s’est installée au Fon Sing Building, à la rue Edith Cavell, à Port-Louis, en 1999, cela devait être temporaire. En attendant la construction d’un bâtiment approprié. C’était il y a 22 ans. À la faveur de la visite du ministre indien des Affaires étrangères, Subrahmanyam Jaishankar, à partir de dimanche, la pose de la première pierre du bâtiment tant attendu (qui inclut les Archives nationales) devrait avoir lieu. 

Écrire une nouvelle page. Dans le parcours du combattant pour trouver des locaux appropriés aux Archives nationales à Coromandel et la BN, qui est à Port-Louis. Une nouvelle étape – même symbolique – est attendue la semaine prochaine avec la visite du ministre indien Subrahmanyam Jaishankar. Il arrive le dimanche 21 février pour une visite officielle prévue jusqu’au mercredi 24 février. 

Selon les renseignements disponibles, ce dignitaire indien devrait procéder à la pose de la première pierre de plusieurs projets qui bénéficient de financements de la Grande péninsule. Une cérémonie de pose de première pierre collective pour cinq projets serait prévue durant le séjour de Subrahmanyam Jaishankar. Elle pourrait se dérouler au sir Harilall Vaghjee hall. Des sources indiquent que ce serait pour éviter cinq déplacements durant cette visite que cette cérémonie collective serait organisée. 

Projet de longue haleine 

Parmi les projets concernés : celui du bâtiment regroupant en un seul lieu les Archives nationales et la BN. En somme, les institutions gardiennes du patrimoine écrit de Maurice, c’est-à-dire les documents historiques, les actes notariés, des registres et actes d’état civil, une partie des documents concernant l’immigration indienne, les journaux, les rapports officiels et publications, etc. 

Derrière le symbolisme, c’est surtout l’avancement d’un projet de longue haleine qui se profile. Le financement de la construction d’un bâtiment regroupant les Archives nationales et BN fait partie d’une longue liste énumérée dans le Budget 2017-2018. Parmi les plus connus : le Metro Express, la nouvelle Cour suprême et l’hôpital ENT. Durant son séjour chez nous, il est d’ailleurs prévu que le ministre Subrahmanyam Jaishankar se rende à la nouvelle Cour suprême et à l’hôpital ENT. 

Dans le cas du bâtiment des Archives nationales et de la BN, le projet a été estimé – en 2017, à l’obtention de la ligne de crédit – à 13 millions de dollars américains, soit Rs 517 millions. La semaine dernière, lors du lancement du nouveau site web de la BN, le ministre des Arts et du Patrimoine culturel, Avinash Teeluck, a déclaré que ce projet serait financé à travers l’Exim Bank, à hauteur de «Rs 455 millions. Les documents d’appels d’offres ont été finalisés et envoyés à l’Exim Bank. Les appels d’offres seront lancés bientôt». 

À la suite des spécifications et demandes déjà envoyées par les responsables des Archives nationales et de la BN, une maquette a été dessinée. Selon les indications disponibles, le terrain identifié pour ce projet se situe dans le Réduit Triangle, non loin du Wellkin Hospital. Il s’agit d’une superficie de 3,5 acres, où un bâtiment de quatre étages devrait voir le jour. Le rez-de-chaussée et le premier étage pour la BN, les deux autres étages pour les Archives nationales. Le tout sur 6 000 mètres carrés. Il semblerait que le design proposé pour le bâtiment soit «inspiré des feuilles. Ce sont deux feuilles superposées, pour permettre à la lumière naturelle d’entrer, avec possibilité d’agrandissement».


Numérisation la BN va attaquer les journaux grand format

C’est en 2019 que la numérisation des vieux journaux a (enfin) démarré à la BN. Sauf que jusqu’à présent, seuls les journaux de petit format étaient concernés. Notamment les numéros du Cernéen de 1832, 1833 et 1834. Les procédures sont maintenant en cours pour l’achat d’un scanner A0 qui permettra de digitaliser les journaux grand format. Une fois l’appareil installé, les journaux en plus mauvais état seront numérisés. La BN conserve environ 650 000 documents dont des livres, des photos, des journaux et des manuscrits.


Site web new-look réponse dans les cinq jours

La BN a lancé son nouveau site web le 9 février (http://www.national-library.mu/). Parmi les nouvelles fonctionnalités proposées : la rubrique «Ask a librarian». Suite aux requêtes des utilisateurs, la BN s’engage à ce que les utilisateurs «obtiennent une réponse le plus vite possible, cela dans les cinq jours ouvrables», a expliqué Belinda Ramnauth, directrice de la BN, dans son discours de circonstance. Le site permet de consulter le catalogue de la BN. La consultation des documents doit se faire sur place.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x