Urvashi Awotar, 21 ans, poignardée par jalousie

Avec le soutien de
C’est devant un snack à la rue Maigrot que Saanjeev Nurkoo a mortellement agressé son ex-petite amie, hier.

C’est devant un snack à la rue Maigrot que Saanjeev Nurkoo a mortellement agressé son ex-petite amie, hier.

Elle se préparait à fêter les 56 ans de sa mère, hier. Son ex-petit ami, ne supportant pas qu’elle l’ait quitté, l’aurait suivie et lui aurait asséné un coup de couteau à la poitrine.

Scène atroce en pleine rue à Curepipe hier après-midi. Shrutee Awotar, 21 ans, plus connue comme Urvashi, et domiciliée à Résidence Malherbes, à Curepipe, a été poignardée mortellement. Son présumé agresseur ne serait nul autre que son ex-petit ami, Saanjeev Nurkoo, 28 ans, un habitant de Britannia mais qui vivait depuis quelque temps chez un ami à Curepipe. La raison du crime : le jeune homme n’aurait pas supporté qu’Urvashi Awotar rompe avec lui et refasse sa vie. Questionné par les enquêteurs, il est passé aux aveux. L’autopsie, pratiquée par le Dr Shaila Prasad-Jankee, médecin légiste, a révélé que la victime est décédée suite à un coup de couteau à la poitrine.

Le drame a eu lieu devant un snack à la rue Maigrot non loin des arcades Salaffa. Saanjeev Nurkoo avait un couteau de cuisine sur lui. Il s’est saisi de l’arme tranchante et a agressé la victime. Cette dernière s’est écroulée sur l’asphalte. Saanjeev Nurkoo s’est alors assis sur le trottoir. Mais des membres du public témoins de la scène ont tabassé le jeune homme après son acte. La police de Curepipe ainsi que des éléments du Scene of Crime Office, de la Criminal Investigation Division, du Field Intelligence Office et la Divisional Supporting Unit de la Central Division ont été mandés sur place. Le Dr Shaila PrasadJankee s’est également rendue sur la scène du crime. Le couteau de cuisine a été sécurisé.

Les proches d’Urvashi Awotar sont encore sous le choc. Travaillant comme caissière dans une stationservice à Curepipe, elle rentrait chez elle. Elle avait fait des achats en vue de préparer une petite fête pour sa mère qui célébrait ses 56 ans hier. La jeune fille allait, elle, souffler ses 22 bougies le 12 février. Sa petite sœur, âgée de 20 ans, raconte que Saanjeev Nurkoo ne supportait pas leur séparation. «Mercredi dernié mem linn al get mo ser dan so travay li’nn fer enn skandal. Li’nn lager avek li. Li’nn pran so portab tou. Li’nn swiv li», confie-t-elle.

Lors de son interrogatoire, Saanjeev Nurkoo a expliqué qu’il connaissait Urvashi Awotar depuis deux ans. Il vivait chez cette dernière. Mais en janvier, sa petite amie l’a chassé de la maison. «Li’nn dir mwa alé. Li népli kontan mwa. Mo’nn aprann ki li’nn gagn enn lot. Mo’nn al get li, mo’nn dir li pardonn mwa. Li ti pé marsé. Li pann réponn mwa. Lerla mo’nn ankoler mo’nn pran enn kouto ki mo ti éna ar mwa, mo’nn pik li. Mo ti pé zis rod bles li», a-t-il dit lors de son audition. «Apré ki mo’nn aprann li’nn mor mo’nn sagrin séki finn arivé», a-t-il alors relaté à la police. L’enquête est menée par le chef inspecteur Murugesan et le sergent Hassea du poste de police de Curepipe en collaboration avec l’inspecteur Nundoo et Nuyandoa de la CID de Curepipe, sous le commandement de l’assistant commissaire Rassen et du surintendant Gunga.

Publicité
Publicité
Lexpress deals logo

Retrouvez les meilleurs deals de vos enseignes préférées.

Lexpress deals brochure
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x