Pouvoir et affaires: L’hôpital privé de Joomaye obtient le feu vert de l’Environnement

Avec le soutien de
Impression d’artiste de l’hôpital de cancer qui s’élèvera dans la zone industrielle de Coromandel.

Impression d’artiste de l’hôpital de cancer qui s’élèvera dans la zone industrielle de Coromandel.

Et de deux pour Zouberr Joomaye ! Le gastro-entérologue-politicien, porte-parole du comité national de communication sur le Covid-19 et Senior Advisor au bureau du Premier ministre, est surtout un homme d’affaires à qui tout ou presque sourit depuis qu’il voue allégeance à la majorité. Après sa clinique à Curepipe, c’est au tour du projet d’hôpital privé spécialisé dans le traitement des cancéreux à Coromandel de cet ancien membre du Mouvement militant mauricien (MMM) d’être approuvé par le ministère de l’Environnement.

En tant que directeur de Polytechnic de l’Ouest Ltée, Zouberr Joomaye avait fait sa demande pour un permis d’Environmental Impact Assessment (EIA) en mars 2020. L’on se souvient que le projet d’hôpital spécialisé de Zouberr Joomaye à Coromandel avait fait l’objet d’une question parlementaire de Rajesh Bhagwan adressée au ministre des Finances Renganaden Padayachy le 7 juillet, l’année dernière. Le Grand argentier avait alors révélé que la commission anticorruption enquête sur ce projet. Ce qui n’a, semble-t-il, pas freiné l’Environnement dans sa procédure d’approbation. Sauf si l’enquête de l’ICAC n’a abouti à rien.

Rajesh Bhagwan voulait notamment savoir si la Banque de développement, propriétaire du terrain où l’hôpital sera construit à Coromandel, avait approuvé au bout de seulement trois jours la requête du Senior Advisor fin août 2019. Interrogé par l’express par la suite, Zouberr Joomaye avait alors répliqué qu’il avait approché la DBM depuis 2018 et que Rajesh Bhagwan, avec de telles accusations, voulait faire oublier à la population le scandale de Saint-Louis dans lequel son leader Paul Bérenger est également ciblé.

Quant au projet de clinique de Falcon Property Holdings, société également représentée par Zouberr Joomaye, à Curepipe, il a obtenu le feu vert de l’Environnement le 18 mars 2020. Soit trois mois après la présentation du projet au ministère de l’Environnement et aussi à la même date à laquelle les trois premiers cas de Covid-19 dans l’île ont été révélés.

Ainsi, outre sa clinique de 80 lits s’étendant sur quatre étages en face de l’église Ste-Hélène à Curepipe et qui devrait être géré par Artemis de l’Inde, l’ex-député du n°13 (Rivière-des-Anguilles/ Souillac) et candidat malheureux au n°2 (Port-Louis Sud/ Port-Louis Central) aux législatives de novembre 2019, profite de la portée du vent politique pour lancer un second projet. Celui d’un hôpital privé de 140 lits dans la zone industrielle de Coromandel et spécialisé dans le traitement du cancer avec un centre de radiothérapie et un département d’hématologie pour les maladies du sang.

Pour le financement de ces deux projets, Zouberr Joomaye avait affirmé qu’il s’est associé à Gritt Real Estate, qui devrait lever au moins Rs 1,4 milliard en bourse.

Publicité
Publicité
Lexpress deals logo

Retrouvez les meilleurs deals de vos enseignes préférées.

Lexpress deals brochure
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x