Football: le «Regionalisation grant» aux clubs augmente de 25 %

Avec le soutien de
Le ministre des Sports et les représentants des clubs ont eu une rencontre fructueuse jeudi 21 janvier.

Le ministre des Sports et les représentants des clubs ont eu une rencontre fructueuse jeudi 21 janvier.

Il a finalement cédé. Stephan Toussaint, le ministre de l’Autonomisation des Jeunes, des Sports et des Loisirs, a décidé de revoir le budget de fonctionnement accordé aux clubs. 

Ces derniers devaient initialement percevoir 50 % du «regionalisation grant». Une majoration de 25 % leur sera accordée, décision intervenue après une rencontre jeudi 21 janvier au siège du ministère. 

Pour rappel, le ministère des Sports avait décidé de réduire de 50 % l’aide financière accordée aux clubs de la Super League, et des première division et deuxième divisions nationales. Une décision justifiée par la situation économique résultant de la Covid-19. Cette décision avait été décriée par les dirigeants qui estimaient qu’ils n’allaient pas pouvoir poursuivre la saison au-delà du mois de janvier. 

Quatre délégués s’étaient rendus au siège du ministère hier. Ils sont Anwar Elahee, président de l’ASPL 2000 et représentant des clubs de la Super League, Shakeel Goburdhun, dirigeant de l’US Beau-Bassin Rose-Hill (D1), Jean-Daniel Orange, président de Grand-Bel-Air Rovers (D2), et Arvind Bhojun, secrétaire du comité régional de Pamplemousses. 

«Nous sommes satisfaits que le ministre ait été à l’écoute», explique Anwar Elahee. «Même si nous ne percevrons pas la totalité, cette somme va nous permettre de terminer la ligue. La MFA doit aussi pouvoir donner un Top up», poursuit le dirigeant. 

Avenir du football

Autour de la table, les discussions ont aussi débordé sur la situation du football. «Nous avons abordé l’avenir du football et la direction à prendre. Nous devons travailler en harmonie avec la fédération», a soutenu Anwar Elahee. 

Revenant sur la décision de revoir le regionalisation grant, Stephan Toussaint a souligné que les joueurs ne peuvent pas payer les pots cassés. «En écoutant les clubs, nous avons réalisé que sans le budget, ce sont les joueurs qui allaient payer les pots cassés. J’ai toujours pensé que malgré la situation, les sportifs ne devaient pas payer le prix fort. Malgré le contexte difficile, nous allons faire cet effort», précise le ministre. 

Stephan Toussaint a également soutenu que les responsables du football seront sous peu conviés en vue de remettre cette discipline sur de bons rails. 

Soulignons que les formations de la Super League recevront un chèque de Rs 900 000, ceux de la D1 Rs 375 000 et la D2, Rs 300 000. Les comités régionaux percevront chacun Rs 100 000.

Publicité
Publicité
Lexpress deals logo

Retrouvez les meilleurs deals de vos enseignes préférées.

Lexpress deals brochure
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x