Triathlon: compétition réussie mais endeuillée par la noyade de Roshan Hazareesing

Avec le soutien de
Keshav Hazareesing et son oncle Jayrajsing, connu comme Roshan, médaillés lors d’une compétition l’année dernière.

Keshav Hazareesing et son oncle Jayrajsing, connu comme Roshan, médaillés lors d’une compétition l’année dernière.

La Fédération mauricienne de triathlon (FMTri) a attiré beaucoup de monde dimanche 17 janvier, au Morne, pour la tenue du premier triathlon de la saison. Nombre de triathlètes tels que Laurent L’Entêté, Julie Staub, Christophe et Valérie Gérard en sont sortis satisfaits. Malheureusement, cette première compétition a été entachée par le décès d’un participant lors de l’épreuve de natation, Jayrajsing (Roshan) Hazareesing.

Toutes les conditions étaient réunies pour que le premier triathlon de la FMTri soit un succès. Une soixantaine de participants y ont pris part alors qu’il faisait beau et chaud. Même la mer n’a pas été houleuse, et ce à la grande joie des triathlètes.

Premier au scratch et vainqueur chez les seniors, Laurent L’Entêté n’avait qu’un objectif : gagner. «Mon but, en participant à ce triathlon, n’était pas chronométrique. Il fallait juste gagner. J’ai trouvé le rythme un peu lent au début au vélo. J’ai alors accéléré la cadence, mais après il a fallu tenir. Aujourd’hui, la transition vélo-course à pied n’a pas été bonne. J’ai ressenti de la fatigue. En principe, au Morne, on va plus vite qu’à Poste-Lafayette. Mais je me suis senti moins bien. Pour l’instant, je me concentre uniquement sur les compétitions locales. Le but sera d’entrer dans les sélections et m’améliorer dans les diverses disciplines du triathlon», dit-il.

Première féminine, Julie Staub s’est dite surprise de sortir juste derrière Audrey Rousselin Marjolin «qui est bonne nageuse» dit-elle. «En cyclisme je me suis sentie plus à l’aise. En course à pied, j’ai quelque peu souffert en raison du climat (NdlR : il faisait plus chaud). Pour un début de saison je suis contente de ma performance. Par rapport à la sélection pour les Championnats d’Afrique, je suis mon plan d’entraînement à la lettre. Je fais tout pour faire les minima. Après, cela prendra du temps», ajoute-t-elle.

Au bout de son objectif

Le couple Gérard, qui est dans la catégorie des vétérans, a aussi exprimé sa satisfaction d’avoir pu aller jusqu’au bout de son objectif. Christophe Gérard participe régulièrement aux compétitions de la FMTri et il veut réaliser des perfs cette année. «Depuis les championnats de triathlon en décembre, je me suis entraîné en natation et en course à pied avec Cyril Curé comme entraîneur. Je fais des séries de 400 m ou de 1000 m, choses que je ne faisais plus depuis des années. Tout cela dans l’objectif de faire le mieux possible cette année. Je ferai toute la saison de triathlon et suis très motivé pour cela. Je me suis acheté un meilleur vélo. J’aimerais bien faire le Zom feray Sinon, s’il n’y a pas de coronavirus, mon plus gros objectif serait de participer au triathlon 0-3000 à l’île de la Réunion», déclare Christophe Gérard.

Son épouse Valérie a dit sa joie d’avoir pu se rapprocher de Julie Staub et de Charles Cartier et espère mieux faire à l’avenir : «Aujourd’hui j’avais comme objectif de m’accrocher à Julie Staub qui reste intouchable. Je voulais être plus près d’elle en natation. Ce n’est toujours pas ça. Je n’ai pas réussi. J’avais aussi Charles Cartier comme point de mire. Je n’ai battu ni Charles ni Julie. Je ne voulais pas les battre mais je voulais être plus proche d’eux», dit Valérie Gérard.

Des jeunes avec qui compter

Chez les jeunes, Riya Dhurma et Thomas Leung For Sang ont montré qu’on allait devoir compter avec eux à l’avenir. La première nommée a fait son premier triathlon dimanche. Entraînée par Audrey Rousselin Marjolin, en natation, elle est aussi encadrée par Cédric Honoré pour le cyclisme et la course à pied.

Quant au vainqueur chez les garçons (Youth), il a déclaré qu’il allait être plus sérieux dans ses entraînements pour être présélectionné pour les Championnats d’Afrique dans les mois à venir.

Alain St-Louis, président de la FMTri, qui était au départ heureux de la présence de nombreux triathlètes au Morne dimanche, a toutefois déploré qu’un participant – Jayrajsing Hazareesing – soit mort durant l’épreuve de natation. Durant les nombreuses années que la FMTri a organisé des compétitions, cela n’était jamais arrivé, à ses dires. Le triathlète a été retrouvé dans l’eau par le National Coast Guard en début d’après-midi, dimanche. Ce qui a peiné beaucoup de monde dont les offciels de la FMTri eux-mêmes.

Roshan Hazareesing, un sportif à la discipline de fer

Proches, amis et voisins sont venus rendre un dernier hommage à Jayrajsing Hazareesing, 55 ans, plus connu comme Roshan. Cet habitant de Curepipe a péri noyé au Morne. Les funérailles du quinquagénaire ont eu lieu chez ses proches à Curepipe.

Roshan Hazareesing entrepreneur, marié et père de famille, laisse derrière lui deux enfants âgés de 17 et 19 ans. Il est décrit par ses proches, comme étant un grand sportif, habitué des compétitions. Il faisait de la musculation et enseignait les arts martiaux. Son frère ainé, Kishan, 57 ans, le décrit comme un homme généreux : «Il avait l’air sévère de l’extérieur, mais à l’intérieur, il avait un grand cœur en or.»

Roshan Hazareesing était également connu comme ayant une personnalité serviable et amicale. Son neveu Keshav Hazareesing, 29 ans, qui a aussi participé à des compétions auxquelles était inscrit son oncle, mais dans une catégorie différente, ra- conte que l’homme avait une discipline extraordinaire : «L’une des qualités remarquables qu’il possédait, était la ponctualité. Il aimait être à l’heure et il était très organisé».

Le corps sans vie de Roshan Hazareesing, qui participait au triathlon, dans la catégorie des vétérans, a été repêché à une centaine de mètres de la plage, par des éléments de la National Coast Guard de la région, vers 13 heures.

Le départ avait été donné vers 8 heures 20 avec l’épreuve de natation, suivi du vélo, pour finir par la course à pied. Ce n’est que lors de la remise des médailles, que ceux présents ont remarqué l’absence du vétéran. En effet ses équipements (vélo, casque et chaussures), pour la deuxième épreuve, étaient restés intacts dans la zone de transition.

L’autopsie pratiquée par le médecin légiste de la police le Dr Maxwell Monvoisin a attribué le décès de Roshan Hazareesing à une asphixie due à la noyade. L’enquête initiée par la police de La Gaulette se poursuit.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x