Cyclisme – Thomas Desvaux: «Je veux surtout apporter mon expérience aux jeunes»

Avec le soutien de
Thomas Desvaux, ici lors de la première étape du Tour de Maurice 2020 en octobre dernier, est confiant dans la possibilité de valoriser le cyclisme dans la région ouest.

Thomas Desvaux, ici lors de la première étape du Tour de Maurice 2020 en octobre dernier, est confiant dans la possibilité de valoriser le cyclisme dans la région ouest.

Thomas Desvaux est l’une des chevilles ouvrières de la relance du Black River Sporting Club (BRSC). Comme déjà annoncé dans nos colonnes, le club a déjà constitué une équipe élite et peut compter sur un sponsor solide qui est CSI Energy Group.

«En fait, l’année dernière, pour faire le Tour de Maurice, j’ai obtenu un vélo en emprunt. Ce vélo appartient à CSI Energy Group qui est devenu le sponsor du BRSC. Après le Tour, CSI Energy Group m’a fait part de sa satisfaction vu que ses couleurs ont été mises en valeur et m’a demandé si ce n’était pas possible de monter un projet. Vu que j’étais au courant que le BRSC était à la recherche d’un sponsor pour se relancer, j’en ai parlé avec Michel Mayer. Par la suite, nous avons eu une réunion avec Chris Glasson (CEO de CSI Energy Group) et c’est de là que la collaboration est née», relate Thomas Desvaux.

«Je suis d’avis qu’il existe la possibilité de valoriser le cyclisme dans la région de Rivière Noire. Pour ma part, j’aurais plus le rôle de parrain de l’équipe. Je veux surtout apporter mon expérience aux jeunes. Je ne dispose pas de beaucoup de temps en raison de mes obligations personnelles et professionnelles et, de ce fait, je choisirais quelques courses sur route auxquelles je prendrais part. Par contre, je continuerais à m’aligner régulièrement aux courses de VTT. Cela fait longtemps que je suis dans le giron et je sais ce dont un coureur a besoin. Donc, je ferais aussi le lien entre les coureurs du club et le sponsor. Chris (Glasson) est avant tout un amoureux de vélo et de sport. Il veut contribuer à éloigner les jeunes des fléaux sociaux. C’est la raison pour laquelle, nous allons encadrer les jeunes de l’académie de Tamarin et leur donner la possibilité d’intégrer l’équipe. Mais il faudra mériter sa place et donc travailler dur. Chris veut aussi mettre en place une équipe de filles. On va œuvrer dans ce sens», explique Thomas Desvaux. 

Notre interlocuteur ajoute qu’il a redécouvert avec plaisir la bonne ambiance qui règne lors d’un Tour de Maurice en octobre de l’année dernière. «J’ai réalisé qu’il y avait la possibilité de faire progresser le cyclisme. Le retour du BRSC va rééquilibrer le rapport de forces au sein du peloton. On a une bonne équipe avec Alex (Alexandre Mayer), Fidzerald (Rabaye), Jordan (Lebon), Gregory (Mayer) notamment. Le Faucon Flacq SC-KFC sera toujours là avec les frères Lagane, Dylan Redy, Adriano Azor, il y aura le VCJCC avec Steward Pharmasse, Thierry David et le jeune Aurélien de Comarmond et évidemment le Moka Rangers SC avec Yannick (Lincoln) et Niels (Hartmann). La compétition sera plus intéressante. Mais pour le BRSC et CSI Energy Group, l’objectif principal n’est pas de remporter le plus grand nombre de courses. Ce sera davantage pour aider à la progression des jeunes avec une dimension sociale», confie celui qui est affectueusement surnommé Toto.

La prochaine étape pour le BRSC sera de nommer un manager d’équipe qui se chargera d’encadrer les coureurs au niveau technique. Les coureurs ont aussi obtenu des maillots qu’ils portent lors de leurs séances d’entrainement. La présentation officielle de l’équipe devrait avoir lieu début février.

Publicité
Publicité
Lexpress deals logo

Retrouvez les meilleurs deals de vos enseignes préférées.

Lexpress deals brochure
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x