Enquête judiciaire sur l’incendie à Shoprite: Contradictions sur la pression de l’eau dans le «Fire hose»

Avec le soutien de
Le jeune Dineshwar Domah (en médaillon) a péri dans l’incendie survenu au Trianon Shopping Park le 12 novembre 2017.

Le jeune Dineshwar Domah (en médaillon) a péri dans l’incendie survenu au Trianon Shopping Park le 12 novembre 2017.

Les travaux de l’enquête judiciaire visant à faire la lumière sur le décès du jeune Dineshwar Domah, qui a péri dans l’incendie survenu dans l’entrepôt de l’hypermarché Shoprite, le 12 novembre 2017, ont repris, mercredi 13 janvier, devant le tribunal de Rose-Hill. Et c’est le Fire Officer, Nogeshwar Bheekarry, qui a été à la barre des témoins.

Il a dû expliquer comment il est parvenu aux conclusions émises dans son rapport. Dans ce document, il a déclaré que la victime était bloquée à l’intérieur de l’hypermarché car il n’y avait pas de porte de sortie. De plus, a-t-il ajouté, l’incendie n’a pu être maîtrisé vu que la lance à incendie (Fire hose) manquait de pression d’eau.

Contre-interrogé par Me Sanjay Bhuckory, Senior Counsel, qui paraît pour Highway Properties Limited (HPL), gérant du Trianon Shopping Park, le témoin a concédé qu’il n’avait aucun élément pour soutenir cette thèse. «Lors des précédentes auditions, les témoins sont venus dire que la lance à incendie avait une pression d’eau très forte alors que vous, vous venez avec une version différente. Sur quoi vous basez vous pour arriver à de telles conclusions ?», lui a demandé le Senior Counsel.

Ce à quoi, Nogeshwar Bheekarry, qui dit avoir fait des études en Fire and technology et qui est expert en matière d’incendie, a rétorqué qu’il s’est fié aux «sources» mais ne peut donner plus de précisions sur les éléments ou témoignages recueillis qui lui ont permis de rédiger son rapport.

Affaire renvoyée au 26 avril

La séance a été ajournée et l’affaire a, par la suite, été renvoyée du 26 au 29 avril, à la demande de Me Azam Neerooa du bureau du Directeur des poursuites publiques, car il a notifié la cour qu’il doit entre-temps traiter d’autres affaires dont celle de la Private prosecution de Simla Kistnen devant la cour de district de Port-Louis.

Pour rappel, cette enquête judiciaire doit venir établir les circonstances entourant la mort de cet employé de l’entrepôt et du rayon des boissons et situer les responsabilités.

Publicité
Publicité
Lexpress deals logo

Retrouvez les meilleurs deals de vos enseignes préférées.

Lexpress deals brochure
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x