Éducation: les élèves du HSC dans le flou en l’absence de calendrier

Avec le soutien de
Plusieurs candidats aux examens de Cambridge sont confus quant à la date du début des examens et des possibles changements y relatifs.

Plusieurs candidats aux examens de Cambridge sont confus quant à la date du début des examens et des possibles changements y relatifs.

«On n’a toujours pas de timetable à ce stade. Je ne sais pas quand on va commencer les examens. J’ai même écrit à Cambridge en Angleterre, mais ils m’ont dirigé vers le Mauritius Examinations Syndicate (NdlR, MES)», affirme Yann Jhugroo-Cangy, élève en Grade 13 au collège John Kennedy.

Le collégien angoisse, ayant récemment appris que le début des examens serait prévu pour le 16 mars avec des sujets pratiques comme les sciences etc. Or, ce possible ajustement lui laisse encore moins de temps pour s’y préparer. «Quand j’ai demandé pourquoi les examens pourraient avoir lieu plus tôt, un enseignant m’a expliqué que ce serait lié au fait que le questionnaire de General Paper coïncide avec celui de l’Inde en mars. Mais on n’entend rien. Tous les élèves sont perdus.»

De son côté, Rody, dont la fille s’apprête à prendre part aux examens du HSC cette année, est confus. «Ma fille est inquiète et se sent sous pression comme elle n’a toujours pas reçu son emploi du temps. Comment s’y préparer ? Cela nous effraie également», déclare le père de famille.

Cette situation est d’ailleurs confirmée par Munsoo Kurrimbaccus, pédagogue. «On ne sait pas pour l’emploi du temps. Même la version provisoire du timetable n’a pas encore été émise», explique-t-il. Entre-temps, d’autres aspects sèment davantage le doute chez les candidats. Plusieurs expriment leur préoccupation quant aux possibles changements pour les examens de Cambridge en 2021.

À ce titre, certains évoquent une modification dans la durée pour la sociologie où les collégiens auront davantage à écrire pour les réponses en moins de temps alloué. Au MES, on nous affirme qu’aucune information en ce sens n’a été reçue et qu’au cas échéant, les institutions seraient immédiatement informées.

D’ailleurs, Fatima Ramjean, Head of department à la Doha Secondary School, le confirme. «Le syllabus a été altéré, mais les changements ne seront pas appliqués cette année-ci», indique l’enseignante.

En revanche, précise Meendeebye Suntee, enseignante en sociologie et chef de département au collège New Devton, le cursus de sociologie change pour les examens de 2022. «Le syllabus a changé. Mais pour 2021, celui-ci reste inchangé avec trois questionnaires. Le premier et le second durent chacun une heure et demie. Le troisième et dernier papier sera de trois heures», explique-t-elle.

Mais l’an prochain, quatre questionnaires sont prévus pour cette matière. Les deux premiers dureront chacun une heure et demie. Par contre, le troisième sera d’une heure et 15 minutes et le dernier, d’une heure et 45 minutes respectivement.

«En termes de contenu, les chapitres de sociologie restent inchangés. Cependant, le troisième questionnaire, effectif cette année, est dense. Ils l’ont donc scindé en deux pour 2022. C’est une bonne chose car c’était trop lourd d’avoir un examen de trois heures pour les étudiants. Il est vrai que cela peut induire du stress pour le quatrième papier mais c’est mieux de le diviser», poursuit-elle.

De plus, avec la mise en pratique du nouveau cursus, l’accent sera mis sur la qualité des réponses. Selon Meendeebye Suntee, les fautes d’anglais et l’usage de termes sociologiques seront davantage considérés pour les examens de 2022.

Variant du coronavirus

Les examens de Cambridge devraient bien avoir lieu

Malgré l’émergence du nouveau variant du Covid-19 au Royaume-Uni et la situation catastrophique qui s’ensuit, les examens du School Certificate (SC) et du Higher School Certificate (HSC) devraient bien avoir lieu en mars, avril et mai prochains. L’instance britannique aurait envoyé un communiqué au ministère de l’Éducation à cet effet. «Cambridge nous a informés qu’ils font tout pour que les examens aient lieu comme prévu. De notre côté, nous sommes prêts et le MES (NdlR : Mauritius Examinations Syndicate) se prépare pour cela», affirme la ministre Leela Devi Dookun-Luchoomun.

Publicité
Publicité
Lexpress deals logo

Retrouvez les meilleurs deals de vos enseignes préférées.

Lexpress deals brochure
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x