Covid-19 : 300 «frontliners» formés pour assurer la vaccination

Avec le soutien de
À la fin de la cérémonie protocolaire, le ministre Kailash Jagutpal a remis un «shield» offert par le personnel de la Santé au représentant de l’OMS à Maurice, le Dr Laurent Musango.

  À la fin de la cérémonie protocolaire, le ministre Kailash Jagutpal a remis un «shield» offert par le personnel de la Santé au représentant de l’OMS à Maurice, le Dr Laurent Musango.  

Le ministère de la Santé prend les devants pour former le personnel nécessaire à la vaccination quand l’heure sera venue. Ces officiers viennent des cinq hôpitaux régionaux et de la Sécurité sociale.

Des frontliners affectés aux services de la Santé sont de nouveau sollicités dans le combat contre le Covid-19. Cette fois-ci, plus de 300 membres du personnel affecté à la Health Promotion Unit et à la Vaccination Unit des cinq hôpitaux régionaux, ainsi que des officiers de la Sécurité sociale bénéficient d’une formation de cinq demi-journées.

Le coup d’envoi a été donné par le ministre de la Santé, le Dr Kailesh Jagutpal, au siège du ministère à Port-Louis, hier. Le but est de préparer le personnel concerné avant l’arrivée des vaccins à Maurice. «Notre situation est différente des autres pays où la vaccination est la seule option afin de freiner le nombre de cas. Chez nous, c’est pour créer l’immunité collective qui nous permettra d’aborder un autre volet. Soit, la réouverture de nos frontières et pour permettre la relance économique», a affirmé le ministre de la Santé.

Également présent à cette fonction, le représentant de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) à Maurice, le Dr Laurent Musango, devait faire ressortir que la vaccination est importante et prioritaire pour Maurice, mais qu’il ne faut pas se précipiter. Revenant sur les craintes exprimées par rapport à la vaccination, il devait déclarer que «les effets positifs sont plus importants que les conséquences qu’on est en train de subir. Il y a des allergies, on va aborder des recommandations».

Le représentant de l’OMS à Maurice a souligné que la vaccination ne doit pas être une activité isolée, mais qu’elle doit plutôt être intégrée à d’autres services de santé. Il a également mis l’accent sur l’importance de la communication et de donner des conseils aux personnes concernées. «Il faut, notamment, connaître les antécédents des allergies», a-t-il dit. Sans compter une bonne supervision de l’exercice.

Par ailleurs, les 300 bénéficiaires seront notamment formés sur l’approvisionnement, la décongélation, les réactions, les stratégies de communication, la supervision, et l’évaluation, entre autres.

Six nouveaux cas importés pendant le week-end

Six nouveaux cas de Covid-19 importés ont été détectés ce week-end. Il s’agit de trois femmes et de trois hommes âgés entre 21 et 58 ans. Une femme et un homme d’Italie, une femme et un homme de Russie, une femme du Zimbabwe et un homme de la Grande péninsule respectivement. Tous ces passagers sont arrivés à Maurice après un transit par Dubaï. Selon les autorités, ils reçoivent un traitement et leur état est jugé stable pour l’heure. Par ailleurs, 1 309 personnes sont actuellement en quarantaine et le nombre de cas actifs de Covid-19 dans le pays est de 21.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x