Opposition parlementaire : Un rassemblement national en gestation

Avec le soutien de
Instantané de la marche du 29 août 2020. L’opposition souhaite que les citoyens «responsables» descendent à nouveau dans la rue.

Instantané de la marche du 29 août 2020. L’opposition souhaite que les citoyens «responsables» descendent à nouveau dans la rue.

Terminée la trêve du Nouvel an. L’opposition parlementaire se prépare cette semaine à lancer une offensive pour mettre la pression sur le gouvernement. Elle inviterait toutes les forces vives et la société civile à les rejoindre.

L’activité politique démarre sur les chapeaux de roue en ce début d’année. Les chefs des partis de l’opposition parlementaire, Navin Ramgoolam (PTr), Paul Bérenger (MMM), Xavier-Luc Duval (PMSD), et le leader de l’opposition parlementaire, Arvin Boolell, se réunissent ce mardi 12 janvier à 11 heures, au Hennessy Park Hotel à Ebène, pour passer en revue la situation dans le pays.

Cependant, un des thèmes sur lequel ils se pencheront longuement est l’organisation d’un rassemblement national. L’ancien Premier ministre, Navin Ramgoolam, a d’ailleurs évoqué cette éventualité lors d’une conférence de presse en fin d’année et il a réitéré son souhait dans un message-vidéo posté sur les réseaux sociaux le jour de l’An.

À la réunion de ce matin, le leader du PTr devrait exposer sa stratégie à ses partenaires de l’opposition. Chaque chef de parti en discutera avec ses membres au cours de la semaine. D’ailleurs, le leader du MMM, Paul Bérenger, a confirmé que ce sujet est à l’agenda ce matin sans en dire plus. Pour sa part, Navin Ramgoolam a convoqué deux réunions pour vendredi prochain. Celle de l’exécutif rouge suivie du bureau politique du PTr pour élaborer sur son plan et les retombées de la réunion des leaders.

Le président du parti, Patrick Assirvaden, affirme que les deux réunions de vendredi sont étroitement liées à celle réservée aux leaders ce matin. Un seul thème sera à l’agenda vendredi, soit l’organisation de ce rassemblement. «Nous n’avons pas encore choisi la date ou le lieu, mais au sein du PTr, nous commençons à travailler sur ce rassemblement proposé par Navin Ramgoolam. Nous devons aussi discuter de quel type de rassemblement ce sera», annonce-t-il.

Cependant, le président du PTr précise que ce rassemblement ne concerne pas uniquement les trois partis de l’opposition parlementaire mais toute l’île Maurice. «Les partis de l’opposition extra-parlementaire sont également invités à nous rejoindre tout comme les syndicalistes, les organisations non gouvernementales, les chauffeurs de taxis, les opérateurs touristiques et tous ceux qui souffrent. Il est du devoir de chaque citoyen responsable de faire le déplacement», maintient-il. Patrick Assirvaden ajoute qu’il faut envoyer un message fort au gouvernement pour lui faire comprendre qu’il doit partir.

Arvin Boolell : «On se prépare pour déposer devant la cour d’investigation»

La cour d’investigation mise sur pied pour déterminer les causes du naufrage du «Wakashio» démarre le 19 janvier. Le PTr a l’intention d’y déposer, la question ayant été abordée pendant la première rencontre des parlementaires du PTr au bureau du leader de l’opposition, hier.

Selon Arvin Boolell, plusieurs députés, dont Fabrice David, se sont préparés à cet effet. Outre les travaux de la cour, les parlementaires présents ont fait état du carnet de campagne au no 8, mais ils ont préféré que cette question soit soulevée par le «comité des éléphants» ce matin ou encore à la réunion de l’exécutif du PTr prévue vendredi. Ils ont également passé en revue le dispositif policier déployé pour la comparution du ministre Sawmynaden en cour. Arvin Boolell a rappelé que l’unité Cobra qui était à l’œuvre jeudi dernier l’avait été devant le quartier général du PTr, il y a deux ou trois ans. «Je me demande si cette façon de faire de la police ne va pas à l’encontre de la ‘Police Act’ ?» Le leader de l’opposition soutient qu’il a reçu plusieurs doléances de petits entrepreneurs et il souhaite qu’un moratoire leur soit accordé pour qu’ils puissent s’adapter aux changements, notamment vers des produits «eco friendly». Les députés du PTr ont aussi fait état d’un possible remaniement ministériel et ils souhaitent tous le rassemblement d’un front patriotique.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x