L'express leaks du dimanche 3 janvier au vendredi 8 janvier 2021

Avec le soutien de

Des bruits de couloir, les derniers buzz ou les derniers scandales, l'express vous dévoile ici ce que les autres vous cachent.

Pseudo-journalistes

Des journalistes sans rédaction et des pseudo-journalistes tentent de couvrir l’affaire Kistnen, qui commence à intéresser la presse internationale. Ils ont été vus et dénoncés, notamment hier aux casernes.

Mardi-Dilemmes

L’Evêché se trouverait devant un dilemme. Après avoir essuyé des critiques pour avoir fermé les portes de la cathédrale St-Louis jeudi dernier, d’aucuns se demandent si cela devrait être à nouveau le cas pour mardi prochain, quand Yogida sera à nouveau convoqué dans le box des accusés. Aux Casernes centrales, un autre dilemme : devrait-on à nouveau déployer tant de véhicules blindés et placer des ‘snipers’ sur le toit des buildings de la capitale ? Dans le camp de Sawmynaden, il semblerait que la décision de ne pas utiliser la mercedes YS 9 sera à nouveau à l’ordre du jour, même si on aurait conseillé au ministre d’éviter son sempiternel costume gris et sa cravatte jaune moutarde.

Ingénieurs protégés ?

Deux ‘Senior Engineers’ du public ont pris un congé sans solde pour la mise en place d’un projet d’envergure qui passe cette année à la vitesse supérieure. Leurs collègues dénoncent l’extension de leur congé sans solde, qui est contraire à la loi.

Thon, békune, espadon, etc.

Au sein des services pénitentiaires, le nom d’une personne revient sans cesse par rapport au contrat que compte signer le Mauritius Prison Service relatif à l’approvisionnement de 50 tonnes de poisson frigorifié à l’intention des prisonniers. Tout le monde sait qui est le mieux placé pour fournir du thon, bekune, espadon, empereur et lune dorée. Le contrat aurait été taillé sur mesure pour cet homme fort qui gravite autour du pouvoir au numéro 8. A suivre…

Constituency Clerks et chauffeurs privés…

Si le cas Simla Kistnen n’est pas isolé, les langues commencent à se délier aussi par rapport aux chauffeurs privés des ministres, dont plusieurs seraient des cas d’emplois fictifs. Un dossier embarrassant pour le pouvoir en raison des abus de l’argent public.

Vengeance médiatique

«Are the Mauritian people now experiencing a previously unforeseen dictatorial system ?», se demande le site Daily News Online qui émet de Londres et de Bangalore, dans un article publié cette semaine, portant le titre «Leadership in Crisis : Is Mauritius getting ready for a New Leader in 2021». Renseignements pris : celui derrière ce site n’est nul autre que Vedan Choolun, ancien directeur de Planet FM, qui a eu de nombreux démêlés avec la justice, avant sa fermeture, laissant ses journalistes et animateurs sur le pavé. Choolun est considéré proche de SAJ, mais ne serait pas en bons termes avec Lakwizinn.

Affaire Harte : 10 ans déjà

Les proches de Michaela Harte redoublent leurs critiques par rapport à l’incapacité des autorités mauriciennes à retracer le ou les meurtriers de Michaela Harte, tuée dans sa chambre d’hôtel, lors de sa lune de miel, le 10 janvier 2011. L’enquête est au point mort.

Immortalisé dans le box

Il aura suffi de quelques minutes après qu’il a pris place dans le box des accusés pour que la photo de Yogida Sawmynaden, debout, le visage crispé, commence à circuler sur les réseaux sociaux.

Atterrissage au GIS

La fille d’un haut cadre de la MBC a atterri au Government Information Service depuis peu. Son adhésion fait l’objet de commentaires.

Nouveau déballage au PTr

Un nouveau venu au sein du Parti travailliste qui pourrait bien détrôner des anciens est le sujet de bien de débats. Originaire de Goodlands, il habite désormais un quartier huppé du pays et serait un grand bailleur de fonds du parti. Sa présence a été remarquée lors des activités où étaient présents Navin Ramgoolam. Selon certains, le nouveau serait le prochain candidat rouge à Moka-Quartier-Militaire… où l’argent est devenu plus que jamais le nerf de la guerre électorale.

Ganoo requinqué… auprès des jeunes fumeurs

Les malheurs de son chauffeur feraientils son bonheur ? Toujours est-il qu’Alan Ganoo, qui se la joue discret depuis que son chauffeur privé du ministre, Ravin Jany, interpellé après la découverte de 13 sachets de cannabis, est devenu le «talk of the town»…des villages du n°14. Plusieurs jeunes de Savanne-Rivière-Noire font savoir qu’ils ne savaient pas que le cercle immédiat de Ganoo était «cannabis-friendly» et qu’ils espèrent que cela va faciliter la dépénalisation du cannabis à Maurice, comme c’est le cas dans de nombreux pays. Ils souhaitent aussi que Ganoo et son chauffeur contactent le Mauritius Research and Innovation Council, qui se penche actuellement sur la question du cannabis médical… 

Le ML lorgne Curepipe

Ceux sur le terrain politique à Curepipe observent que le patron du Muvman Liberater a commencé à arpenter la circonscription et à rencontrer les agents politiques-clés. Est-ce que Collendavelloo investirait les platebandes de Steve Obeegadoo, qui l’a remplacé comme DPM et qui tente souvent maladroitement de faire oublier Collendavelloo… 

Deux CP en exercice ?

La conférence de presse du patron du CCID, Heman Jangi, par rapport au décès suspect de Soopramanien Kistnen après celle du commissaire de police, Khemraj Servansing, confirme, aux Casernes centrales, le sentiment flou qu’il existe deux commissaires de police, l’un officiel et l’autre officieux. Le fait que Jangi vienne justifier hier les mesures de sécurité exceptionnelles parce que la police avait reçu des menaces «crédibles» par rapport à la comparution de Yogida Sawmynaden ne vient guère arranger les choses… 

Rejuvenate Rodrigues ?

Les commissaires de l’Assemblée régionale tentent de savoir comment les promoteurs d’une compagnie curepipienne, Rejuvenate Rodrigues Ltd, ont pu rafler 31 368 m2 de plage à Rodrigues – à St François, dans l’un des plus beaux coins du pays ? Selon eux, le promoteur mauricien n’a pas d’expertise pour y développer un projet hôtelier mais serait bien connecté… 

«He wants to have the cake and eat it»

Les tentatives de cet homme d’affaires de plaire au pouvoir ne passent plus inaperçues depuis quelque temps. Il tente à la fois de critiquer le gouvernement par rapport à la non-ouverture des frontières et aux conditions de la quarantaine afin de faire écho à ses confrères qui sont critiques de l’action gouvernementale, mais tente, en même temps, de «battenn lakol ar pouvwar». Ce qui fait dire que ce monsieur «wants to have the cake and eat it». Ce qui a surpris c’est que même Zuberr Joomaye estime que c’est une perte d’argent de faire de la pub en Angleterre durant cette période, alors que lui trouve que le deal MTPA-Liverpool n’est pas mal… Dans le secteur privé, pas mal estiment qu’heureusement le ridicule ne tue pas, sinon on aurait, peut-être, perdu notre bonhomme… 

Retour vers des voitures banalisées

Plusieurs ministres, dont Yogida Sawmynaden, et des députés qui ont des plaques personnalisées sur leurs voitures officielles, comme Tania Diolle (TD 18) et Ismael Rawoo (IR 13),ont intérêt à ne pas trop s’exhiber, estime-t-on dans les rangs des services de renseignements. D’ailleurs, jeudi, Sawmynaden, qui avait tous les regards braqués sur lui, a troqué sa Mercedes grise YS 9, pour une voiture à la plaque banalisée, afin de ne pas amplifier la colère de la rue. Le citoyen lambda estime que c’est une dépense inutile de leur argent et que c’est une insulte pour ceux qui peinent à joindre les deux bouts. Au niveau de la NTA, la demande pour les plaques personnalisées n’est pas en baisse, surtout depuis que l’on peut choisir d’autres lettres de l’alphabet. Les fonctionnaires de la NTA avancent que ces plaques personnalisées sont le signe distinctif d’une société qui se développe à deux vitesses, et que ceux qui gravent leurs initiales sur leur voiture n’ont pas compris qu’au lieu de leur attirer des «wow», cela génère des critiques ou des quolibets. 

Recherches historiques pour Soorya Gayan

La directrice du Mahatma Gandhi Insitute qui prend sa retraite sous peu compte entreprendre des recherches historiques et renouer avec le monde de la danse classique indienne dont elle a été l’une des vedettes les plus appréciées du pays. Soorya Gayan précise que, contrairement à ce qui a été annoncé, c’est elle qui a choisi de mettre un terme à son contrat. 

«Bande de capons…»

Aussitôt le communiqué du commissaire de police émis mercredi pour annoncer la fermeture des routes dans le sillage de la comparution du ministre Yogida Sawmynaden, l’universitaire Rajen Narsinghen a tenté de saisir la Cour suprême pour faire annuler cette décision «antidémocratique et anticonstitutionnelle». Toutefois, il a eu du mal à trouver des avoués et avocats courageux pour le soutenir dans sa démarche, autres que ceux issus du groupe ‘Avengers’, déjà pris par la ‘Private Prosecution’ de Simla Kistnen. Ce qui a fait dire au professeur de droit de l’UoM : «Il n’y a qu’une poignée d’hommes de loi qui sont disposés à combattre le système. La grande majorité préfère rester à l’écart et éviter des problèmes. C’est dommage de voir cela, surtout ces jeunes qui sont devenus des moutons et qui n’ont pas le courage de leurs convictions juridiques. Je me demande si ces hommes et femmes de loi n’auraient pas dû choisir un autre métier…» 

{{title}}

{{#if summary}}

{{summary}}

{{/if}} {{#if image}}
{{image.alt}}
{{/if}} {{{body}}}
Lexpress deals logo

Retrouvez les meilleurs deals de vos enseignes préférées.

Lexpress deals brochure
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x