Fin d’année en berne: les services de «catering» en difficulté

Avec le soutien de
Bien que moins de gens aient eu recours aux services de catering pour les fêtes, Yanick Bablee, chef cinq étoiles à domicile, est complet jusqu’au 15 janvier.

Bien que moins de gens aient eu recours aux services de catering pour les fêtes, Yanick Bablee, chef cinq étoiles à domicile, est complet jusqu’au 15 janvier.

Qui dit décembre, dit fête. Toutefois en cette fin d’année, une baisse des célébrations est notée par les entrepreneurs, et moins de gens ont recours au service traiteur (catering).

Pour ceux qui exercent cette activité à plein temps, la situation est dure. «Il n’y a plus de travail du tout. Les mariages ont été reportés, il n’y a pas de commandes pour les anniversaires non plus», nous confie Bruno Leopole, gérant de Bruno Catering. En faisant allusion aux années précédentes très mouvementées, il remarque que les consommateurs sont beaucoup plus consciencieux par rapport à leurs dépenses: «Cette année, nous sommes dans le pétrin. Que ce soit nous ou les autres entreprises.»

Sollicité, Goolfez Edoo, directeur de Jannat Catering Services, abonde dans le même sens. La situation pour lui demeure la même que les mois précédents: «Bien que nous soyons en décembre, il n’y a pas de hausse au niveau des commandes, mais un refoulement dans le travail», précise-t-il. «Nous devons nous occuper de deux événements par jour. Les célébrations que nous avons, telles que les mariages, sont pour des clients qui avaient déjà retenu nos services depuis les mois de juin et juillet. Et les événements qui devaient se tenir ce mois-ci ont été repoussés à l’année prochaine.»

Hormis la restauration, Jannat Catering Services s’occupe également de la décoration, proposant ainsi un service complet. Goolfez Edoo estime que les consignes sanitaires, les proches bloqués à l’étranger, les pertes d’emploi, les baisses de revenus, sont les facteurs qui ont fait chuter le nombre de grandes célébrations et les demandes en catering.

La petite entreprise de Warren Ramdhony, gérant de Rambros Catering, traverse également des moments difficiles. Car à cette époque, il est habituellement submergé de travail, principalement concernant les fêtes de fin d’année des compagnies: «Puisque le Covid-19 nous joue des tours, pas mal d’événements font que les petites et même les grosses boîtes ont décidé d’annuler leurs fêtes de fin d’année car celles-ci coûtent cher. Ils préfèrent offrir des déjeuners ou des dîners à leurs employés plutôt qu’organiser un événement grandiose.»

Le gérant de Rambros Catering s’adapte donc à la conjoncture économique, en proposant aux employeurs des forfaits, qu’ils choisissent selon leurs budgets. L’entrepreneur tente également d’élargir ses services: «En ce moment on s’adapte aussi à un système de home deliveries. Les gens passent leurs commandes et nous allons sur place pour livrer nos produits ou services.»

Une situation bien différente pour Yanick Bablee, traiteur et chef cinq étoiles à domicile, qui note, pour sa part, une hausse de 20 % concernant la demande de ses services, au point où il lui arrive de refuser des clients. À part ses fidèles clients, il en a également des nouveaux, recommandés par ceux qui ont été satisfaits de ses services. Connaissant les difficultés que traversent ses amis entrepreneurs qui évoluent dans le même domaine, Yanick Bablee est étonné de la demande.

Au début de décembre, il comptait déjà une vingtaine d’événements malgré la situation incertaine. À présent, il est bouclé jusqu’au 15 janvier. Comparé au mois d’août, il note une légère hausse concernant les anniversaires, les réunions de famille et les fiançailles, entre autres.

Les consignes sanitaires ne sont-elles pas un obstacle à ces fêtes ? Non, répond-il, ce n’est pas le cas pour ses clients. De son côté, l’hygiène est un must en plus de se désinfecter les mains, se rincer le visage régulièrement et faire usage des lingettes jetables.

Publicité
Publicité
Lexpress deals logo

Retrouvez les meilleurs deals de vos enseignes préférées.

Lexpress deals brochure
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x