La ministre de l’Éducation: «Beaucoup de realisations malgré le Covid-19»

Avec le soutien de

2020, une année qui n’a pas été de tout repos pour les élèves et étudiants. Même si en raison des circonstances l’année scolaire n’est pas encore achevée, la ministre de l’Éducation, Leela Devi Dookun Luchoomun  était face à la presse cet après-midi au Hennessy Park Hotel afin de dresser le bilan sur les principales réalisations accomplies durant cette année. La ministre a d’ailleurs fait ressortir que 2020 a été riche en accomplissements et que le ministère vise à concrétiser davantage de projets l’année prochaine.

Voici un aperçu des principaux accomplissements :

Au niveau de l‘Early Childhood Development’, 122 écoles pré primaires privées situées dans des zones de pauvreté ont reçu des outils et du matériel pédagogiques pour améliorer leurs infrastructures, pour un coût d'environ Rs 6 millions. Le Supervision Tool, nouvel outil d'inspection pédagogique, a été introduit pour s'assurer que l'éducation de qualité est dispensée dans toutes les écoles pré primaires enregistrées. De plus, un nouveau National Curriculum Framework (NCF) pour le pré primaire est en cours d'élaboration afin de mieux préparer les enfants à rejoindre le niveau primaire.

La troisième phase de l’Early Digital Learning Programme, avec des fonctionnalités améliorées et l'introduction d'un outil plus avancé sur le plan technologique, à savoir le système de gestion des classes, a été mise en œuvre pour les élèves de grade 4 cette année-ci pour un montant de quelque 232 millions de roupies. Les phases 1 et 2 ont abouti pour les élèves de première et deuxième années en 2018, puis de troisième année en 2019. De plus, de nouvelles normes et règles concernant les services de l’Early Childhood Care and Education ont été introduites afin de mieux contrôler les installations et les services offerts dans les écoles pré primaires publiques et privées.

Quant au projet de repas chaud dans les écoles ZEP, qui a d’ailleurs été lancé en janvier 2020 à l’école Bois des Amourettes Government School, la ministre a annoncé que tous les établissements ZEP bénéficieront de cette facilité.

En ce qui est des besoins éducatifs spéciaux, en vue de fournir le cadre réglementaire approprié aux apprenants ayant des besoins éducatifs spéciaux et faciliter la mise en œuvre des politiques gouvernementales en matière de besoins éducatifs spéciaux, le Special Education Needs Authority (SENA) a été mise en place. Les infrastructures de 47 écoles secondaires ont été améliorées pour les rendre plus accessibles aux élèves handicapés physiques grâce à l'installation de rampes et de mains courantes, la fourniture de toilettes adaptées, la construction de liaisons couvertes entre les différents bâtiments et la construction d'un ‘alighting bay’. Le Mauritius Institute of Education (MIE) réalise quant à lui l'adaptation et la production de livres en braille pour les étudiants malvoyants. La priorité a été donnée aux classes où il y a des étudiants malvoyants.

Afin d'améliorer le bien-être émotionnel, social, physique et moral de nos communautés scolaires, plusieurs programmes ont été mis en œuvre dans le secteur de l'école primaire afin de parvenir à un développement holistique des apprenants. Le programme «Healthy Kids» a été étendu à toutes les écoles primaires en 2019 et est actuellement mis en œuvre dans les classes de la deuxième à la cinquième année. Plusieurs projets tels que le Kid's Athletics, la natation scolaire et le ‘After School Sports and Fitness Programme’ ont été implémentés. 4 100 élèves de 100 écoles primaires ont participé au programme ‘Natation Scolaire’ et 35 000 élèves de Maurice et Rodrigues ont bénéficié de l‘After School Sports and Fitness Programme’

Le programme de manuels scolaires gratuits a été mis en œuvre à partir de janvier 2020 au profit des élèves des grades 7, 8 et 9. Environ 754 000 livres, d'un coût d'environ Rs 57 millions, ont été distribués à ce jour pour ces classes. Parmi ceux-ci, on compte environ 246 manuels scolaires avec des caractères agrandis pour les élèves malvoyants.

Dans le cadre des réformes éducatives en cours, un nouveau programme pour le grade 9 a été implémenté dans les écoles secondaires publiques et privées subventionnées. De nouveaux manuels pour toutes les matières ont été distribués. Mais aussi, l’Online Student Support Programme’, plateforme numérique d'accès aux contenus éducatifs au niveau secondaire, lancé en 2018 pour les élèves des grades 7 et 8 en 2019, a été étendu pour ceux en grade 9 en 2020.

Le programme d'enseignement supérieur gratuit qui est entré en vigueur l'année dernière a permis l'inscription d'environ 3000 étudiants supplémentaires pour un premier certificat, un premier diplôme et un programme de premier cycle en 2019 par rapport à 2018. 20 252 étudiants ont bénéficié de l'enseignement supérieur gratuit jusqu'au niveau des diplômes de premier cycle et un montant de 482 millions de roupies a été déboursé par la Higher Education Commission.

Quant à la Technical Education, afin d'offrir aux étudiants des possibilités d'enseignement technique et des voies d'accès en vue d'améliorer les perspectives d'emploi, le ministère a repris six centres d'enseignement technique du MITD (Mauritius Institute Training and Development) pour dispenser un enseignement technique et technologique. Dans ce contexte, le ministère va bientôt introduire une nouvelle législation pour la création d'un Institut d'enseignement technique et technologique.

En ce qui concerne la formation professionnelle, 672 éducateurs et inspecteurs scolaires du primaire, ainsi que 3 895 enseignants et membres du personnel non-enseignant du secondaire, ont suivi une formation. 422 éducateurs d'écoles primaires ont été recrutés pour le programme d'éducation holistique. Trois ateliers ont été organisés pour les maîtres d’écoles dans le cadre du Continuous Professional Development et pour promouvoir la direction des écoles.

La ministre a tenu d’ailleurs à porter son soutien aux élèves et étudiants mauriciens. «Cela a été une année scolaire très difficile, je dirais même stressante. Mais il faut que vous sachiez que le ministère de l’Education est là pour vous aider au maximum», soulève-t-elle.  «Cela a été également une occasion de vous prendre en main, de développer votre résilience et de travailler par-vous même».

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x