Des idées pour des fêtes écoresponsables

Avec le soutien de

Les réjouissances de fin d’année ont toujours été synonymes de surconsommation. La période est propice aux excès. On fait bonne chère, on achète des cadeaux somptueux, on vide son portefeuille, on envahit les centres commerciaux, on ne freine aucune envie. Pour cette année 2020, marquée par cette pandémie mondiale et ses conséquences, essayons de faire de ce Noël un jour écoresponsable. Évitons le gaspillage, offrons des cadeaux recyclés et écolos, achetons local et solidaire. Voici comment.

Mon sapin écolo

Les sapins que l’on achète depuis quelques années, cultivés pour l’occasion par le département des Bois & Forêts, n’embaument plus la maison. On peut donc et sans regret remplacer ce sapin vert par un sapin plus écolo. Dans le jargon contemporain, on appelle les sapins autres que traditionnels, des sapins en mode «DIY» (Do It Yourself), faits mains.

Faciles à réaliser, les sapins-maisons s’intègrent à des espaces plus petits et ne coûtent pas cher à fabriquer. Il suffit d’être créatif. Récupérez des bois flottés ici et là et disposez-y vos décorations de Noël. Ces décorations de Noël qui sont pour la plupart fabriquées dans des matières en plastique pas du tout biodégradables sont à proscrire dans la mesure du possible. À la place, préférez du papier déjà usagé ou des petites branches que vous pouvez récupérer dans le jardin et peindre de toutes les couleurs. Les enfants auront en plus une activité à faire !

Coupez vos branches en tailles différentes et suspendez-les avec une corde en jute ou en raphia. Si vous avez une échelle, nettoyez-la et peignez-la de multiples couleurs. Vous la posez ensuite dans votre salon et vous avez votre sapin de Noël ! Si vous avez une branche plus large que les autres, transformez-la en un branchage joliment décoré. Ça vous branche ?

Si vous avez une base en palette de bois, de la peinture blanche et quelques accessoires, faites une forme de sapin et accrochez-y vos décorations. Il fera de l’effet ! Si vos enfants aiment dessiner sur les murs: autorisez-les à dessiner un beau sapin sur le mur du salon.

Des planches qui restent de vos derniers travaux de rénovation peuvent devenir un beau sapin. Il suffit de les empiler et de les clouer pour leur donner une jolie forme de sapin. Puis, une pelote de laine qui date de l’hiver dernier, un fil, du scotch et quelques décorations que vous pouvez accrocher au-dessus de la table de la salle à manger peuvent servir à apporter un brin de créativité dont vous n’aviez pas idée ! Il reste aussi le sapin mural que vous pouvez monter avec des cartes et une flopée de petits objets : petits miroirs, bouchons, cadres à photos, porte-clés. Essayez !

Jetez vos sapins de manière écoresponsable

Si vos enfants réclament un sapin naturel et que vous êtes incapable de résister à leurs sourires espiègles, ne culpabilisez pas. Le département des Bois & Forêts met autour de deux mille sapins à la vente sur le marché chaque année aux quatre coins de l’île. Une fois que votre sapin devient encombrant, pensez à vous en débarrasser de manière écoresponsable.

Évitez de le balancer dans la rivière ou sur le trottoir d’à côté (en France, c’est un délit punissable par la loi) ou dans le terrain en friche de ce voisin que vous n’avez jamais vu ; mais déposez-le au fond de votre jardin et laissez-le finir sa décomposition. Il va nourrir votre sol et ne risque pas de vous gêner.

Si vous ne disposez pas d’un jardin, déposez votre conifère à côté de votre dépôt d’ordures ménagères. Les départements de voirie les récupèrent et s’en débarrassent pour vous au centre d’enfouissement de Mare-Chicose et ce n’est hélas pas très écolo.

Réparez vos guirlandes électriques

Les guirlandes sont incontournables sur les sapins de Noël. Préférez celles qui utilisent des ampoules LED, elles pompent moins les énergies fossiles. Si celles utilisées l’année dernière se sont enroulées et ont été malmenées, vous pouvez peut-être les sauver en les déroulant et en changeant une ampoule grillée chez votre quincailler.

Si certaines se sont cassées, essayez de les réparer avant de les jeter. Un mauvais contact peut être à l’origine de cette panne. Si vous arrivez à la détecter, essayez de changer l’ampoule en faisant attention à ne pas brancher la prise.

Si les fautes sur la guirlande sont nombreuses, il faudra peut-être envisager de trouver une nouvelle guirlande. N’oubliez pas de favoriser l’achat d’une guirlande à ampoules LED moins énergivores que celles que nous avions au temps de notre enfance.

Rangez armoires et placards et faites un don !

Vos placards et votre armoire débordent ? Si tel est le cas, ils ne sont pas seulement synonymes de votre appétence pour collectionner vêtements et autres accessoires, cela signifie qu’il est temps de faire le tri avant de faire un don.

Il faut y passer quelques heures mais se faisant, vous pourrez identifier toutes les fringues pour vous et pour les kids devenues trop grandes ou trop serrées, achetées hier et plus du tout d’actualité aujourd’hui. Vous pourrez ensuite faire un don aux boutiques The Good shop, à Calebasses ou à Curepipe. Ces boutiques solidaires les revendent à prix mini à l’attention de celles et ceux qui n’ont pas les moyens de s’offrir des vêtements neufs pour les fêtes.

Vous pouvez aussi faire un don à des ONG, de Caritas à SOS Femmes, sans oublier les orphelinats qui seraient ravis de proposer de nouveaux vêtements à leurs bénéficiaires. Vous donnerez ainsi une nouvelle vie aux vêtements et objets dont vous ne savez que faire et n’oubliez pas: donner, c’est agir!

Offrez une deuxième vie à vos livres

Lancé il y a peu, «Un Flamboyant Père Noël», édité par l’Atelier des Nomades, est LE cadeau de ce Noël 2020. Cet ouvrage qui fait voyager le Père Noël de l’Écosse à nos côtes, est imprimé sur du carton et du papier issus de forêts gérées durablement et certifié FSC. Cette certification, le Forest Stewardship Council, est un label environnemental dont le but «est d’assurer que la production de bois ou d’un produit à base de bois respecte les procédures garantissant la gestion durable des forêts».

L’éditrice, notre compatriote Corinne Fleury, indique quelques lignes plus bas «lorsque vous aurez lu ce livre 99 fois, offrez-lui une nouvelle vie en vous rapprochant d’une bibliothèque d’école ou d’une association. Pensez au recyclage. Le papier recyclé préserve nos forêts.»

L’idée est belle et en attendant de lire cet ouvrage 99 fois, pensez à offrir un livre que vous avez acheté et déjà lu à un ami ou à un membre de votre famille. Ce geste solidaire offre non seulement une deuxième vie au livre et permet à la personne qui le reçoit de partager une lecture qui vous a plu. Cela ouvrira la conversation et cette personne pourra à son tour offrir ce livre après l’avoir lu. Ce geste solidaire se perpétuera ainsi. Le but étant de moins polluer et de moins couper les arbres qui se raréfient sur notre planète.

Si on offrait un arbre à nos proches ?

Trouver un ou des cadeaux écolos peut être un véritable casse-tête sauf qu’il existe le cadeau facile et tout indiqué : une pousse d’arbre ou une plante. Pour cela, il suffit de vous rendre au ministère de l’Agro-industrie, au département des Bois & Forêts à Curepipe ou de visiter l’une des nombreuses pépinières du pays.

Bananiers, manguiers ou avocatiers donneront des fruits savoureux dans quelque temps et offriront ombre et oxygène à gogo. Cactus et baobabs ont eux aussi la côte. Les frangipaniers sont de saison et les plantules potagères sont souvent disponibles. La bonne nouvelle, c’est qu’avec les fêtes approchant, arbres et plantes sont en promotion. Tout le monde y trouve son compte. Dans les entreprises également, offrir un arbre ou une plante à vos employés, est une excellente idée ! Pensez-y !

En ligne, le site Treedom propose de faire pousser des arbres aux quatre coins de la planète. Créée en 2010, cette plateforme, inspirée du jeu en ligne Farmville, permet aux internautes de planter un arbre ou deux partout dans le monde au moyen de quelques clics.

«Save a sail»

Cette marque 100 % lokal recycle des voiles de bateaux et les transforme en sacs et accessoires. Cette compagnie écoresponsable existe depuis janvier 2013. Pour transformer ces voiles en trousses, sacs à dos ou sacs de shopping, des artisans sont à l’œuvre dans leur atelier du côté d’Arsenal.

Les voiles usagées sont récupérées, triées, sélectionnées, puis découpées avec soin avant d’être transformées par le biais d’un savoir-faire artisanal. Chaque produit «Save a sail» porte la trace de voyages et d’escales que chaque voile a traversé. Chaque produit est ainsi unique. Les coutures et les cicatrices de navigation sont réelles et leur donnent un caractère tout aussi unique. Un cadeau qui fait sens.

Faites un tour au Bazar Canonniers

Vous aimez les lieux qui ont une âme ? Bazar Canonniers est de ceux-là. Dans un cadre rustique du côté de Pointe-aux-Canonniers, ce bazar monté dans des meubles 100 % récup pro- pose des fruits et légumes dont l’approvisionnement a été fait à la source, chez les producteurs. Les produits alimentaires viennent aussi de divers artisans locaux, soucieux d’utiliser les meilleurs ingrédients pour proposer des produits sains aux consommateurs. Les œufs de caille frais par exemple sont issus d’un élevage respectueux. Des produits de soins sont aussi disponibles depuis fin novembre.

Pensez à offrir des cadeaux sans emballages

Une idée de cadeau éthique, écologique et solidaire, sans emballage, c’est tout à fait possible. Il suffit de se défaire de ses habitudes anciennes qui consistent non seulement à faire la queue pour avoir le plus bel emballage du monde et là encore, ce n’est pas garanti pour faire autrement. Le temps est venu de ne plus utiliser de papiers cadeaux joliment imprimés, polluants et issus du monde d’avant. Vous pouvez emballer certains cadeaux avec du papier journal ou vous pouvez carrément vous en passer. L’essentiel est le cadeau lui-même pas le papier qui le cache ! C’est aussi un excellent moyen d’éviter le gaspillage et d’inonder les poubelles de déchets papiers qui ne seront nullement recyclés.

Le chiffre à retenir en cette fin 2020

7 %

Le «Global Carbon Project» (GCP) a annoncé une baisse de 7 % d’émission de CO2 liée aux énergies fossiles pour l’année 2020 dans son dernier rapport publié le 11 décembre 2020. Cette baisse est attribuée aux mesures de confinement liées au Covid-19. Ce rapport a été publié cinq ans après la signature de l’Accord de Paris sur le climat.

Publicité
Publicité
Lexpress deals logo

Retrouvez les meilleurs deals de vos enseignes préférées.

Lexpress deals brochure
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x