Elections villageoises: à la rencontre des nouveaux élus des District Councils

Avec le soutien de

L’élection des nouveaux présidents et vice-présidents des conseils de district ont eu lieu hier, mardi 2 décembre. Six des sept conseils sont dirigés par les sympathisants du MSM, comme l’a fait ressortir Pravind Jugnauth lors d’une conférence de presse. Rencontre avec les nouveaux élus…

Savanne: Narainsamy Seeneevassen dédie sa victoire à Pravind Jugnauth…

Narainsamy Seeneevassen et Khousraj Sola.

Election sans surprise de Narainsamy Seeneevassen et Khousraj Sola, comme président et viceprésident du conseil de district de Savanne, hier, à Souillac. Les deux conseillers n’en sont pas à leurs premiers pas à un poste de responsabilité. Naraisamy Seeneevassen a été vice-président en deux occasions et sert son village de La Flora pour la troisième fois au conseil de district.

Il n’y a pas eu de suspense dans cette élection. En quinze minutes, la partie protocolaire était finie. Des pétarades ont ensuite résonné. Tous voulaient un selfie et des photos avec le Chairman et son adjoint.

Narainsamy Seeneevassen a dédié son élection comme District Councillor et comme président à Pravind Jugnauth. «C’était une élection dure et j’étais stressé. Malgré cela je suis devant vous.» Ce père de deux enfants va s’octroyer quelques jours de congé avant de prendre ses fonctions, lundi.

«Ma priorité sera les projets de drains et l’amélioration des infrastructures. Avec nos trois députés, dont le ministre des Finances Renganaden Padayachy, nous serons gâtés.» Bien qu’ayant le statut de Senior Councillor, soit le conseiller avec le plus de voix, il n’a pu présider cette séance spéciale, étant candidat au poste de chairman.

Khousraj Sola, conseiller du village de Bel-Ombre, élu en tête de liste dans ce village, devient son adjoint. C’est sa troisième participation à ces élections. Khousraj Sola dédie cette victoire à sa famille et au village de Bel-Ombre. Sa priorité est l’autonomisation des jeunes et le sport.

Le président sortant, Deer Gujadhur, a, de son côté, félicité les nouveaux élus. Il dit partir avec le sentiment du devoir accompli.

Le district de Savanne est contrôlé par des conseillers proches du MSM et du Mouvement Patriotique d’Alan Ganoo. Il y a aussi des élus de l’opposition au sein du conseil.

Les ministres Renganaden Padayachy, Kailesh Jagutpal et le Private Parliamentary Secretary (PPS) Ismael Rawoo étaient aux premières loges pour voir leurs poulains. Tour à tour, ils ont fait un discours de circonstance pour les féliciter.

Moka: Sudhir Soonarane conserve son poste

Sudhir Soonarane et Vageesh Ramduny.

Sudhir Soonarane a été réélu à la tête du conseil de district de Moka. Vageesh Ramduny, 23 ans, a pris la place du vice-président sortant, Chetan Anand Ramkhalawon. Les élections pour nommer le président et vice-président ont eu lieu dans les locaux du conseil de district, à Quartier-Militaire. Les conseillers élus dans les 16 villages qui tombent sous la juridiction du district de Moka ont pris leur décision à l’unanimité.

Les trois députés de la circonscription, Pravind Jugnauth ainsi que Leela Devi Dookun-Luchoomun et Yogida Sawmynaden, étaient présents.

Sudhir Soonarane était à la tête du conseil de district de Moka depuis le 19 novembre 2019, après que l’ancien président, Vinaye Bussawon, avait soumis sa démission pour des raisons personnelles. Il est satisfait de la décision prise hier. Il a fait ressortir que le travail continue et a énuméré quelques projets, notamment un parc de loisir à Quartier-Militaire; la rénovation du conseil de village de Providence; l’aménagement de deux sub-halls à Dagotière.

PM Jésus

Sudhir Soonarane n’a jamais caché sa couleur politique. Il est un grand fervent du MSM. Ses supporters sont aussi des adhérents du parti soleil. Lors de son discours, il n’a pas cessé de flatter le Premier ministre, allant jusqu’à le comparer à Jésus Christ. «Ce n’est pas une coïncidence que Jésus Christ et Pravind Jugnauth partagent la même date de naissance, le 25 décembre», a-t-il déclaré lors de son discours.

Un jeune élu

C’est sans doute une première au conseil de district de Moka. Le jeune Vageesh Ramduny a été nommé vice-président. Il représente le village de L’avenir. Ce jeune diplômé de droit en Australie gère son entreprise familiale. Il y a quelques semaines, il a été approché par les trois partis de son endroit pour briguer les suffrages aux villageoises. Il a rejoint le Groupe de Partage de L’Avenir/Beau-Bois. Il a été élu en deuxième position. «Mes priorités seront axées sur la protection de l’environnement et la jeunesse», a avancé Vageesh Ramduny.

Flacq: Sans surprise !

Ravi Jugoo et Chandradeo Ramrup.

Il est le leader du Parti de l’Avenir, à Quatre-Cocos. Issu de Belle-Mare et âgé de 41 ans, Ravi Jugoo parle d’un exploit, un rêve qui se réa- lise, alors qu’il en est à sa première participation aux élections villageoises. Sorti en tête de liste, avec 2 390 votes, il est le nouveau président du conseil de district de Flacq. «Je remercie le Premier ministre, Pravind Jugnauth, pour la confiance placée en moi. Désormais je sais que je vais devoir travailler dur pour le développement des villages sous ma tutelle.» Patron de son propre business dans le tourisme, Ravi Jugoo estime que la priorité est les jeunes. Il compte lancer plusieurs activités sportives. «Mais pas que. Les personnes âgées ont beau- coup contribué, nous allons leur rendre grâce.» S’ensuivront des projets comme l’éclairage des routes et le ramassage d’ordures, également importants.

Chandradeo Ramrup est le leader du Parti La Colonie Citoyenne de Camp-de-Masque. Il a aussi été élu en tête de liste, dans son village, avec 747 votes. À 55 ans, cet ex-policier à la retraite en est à sa deuxième participation aux villageoises. Il a été président de son village de 2012 à 2014 et conseiller de district de 2014 à 2020. Ses projets visent surtout la construction du nouveau siège du conseil de district de Flacq, ainsi que le marché de Bel Air. «Je veux aussi conscientiser les habitants au problème de la drogue.»

Les deux nouveaux locataires du conseil de district de Flacq ne sont pas passés par le vote, n’ayant pas eu d’adversaire. Ce que n’ont pas manqué de faire ressortir les ministres Deepak Balgobin et Sunil Bholah, présents. «L’opposition clame qu’elle a raflé tous les villages. Aujourd’hui, nous démontrons la situation réelle. Il n’y a même pas eu besoin d’élection pour désigner les président et vice-président, tout a été fait dans la discipline», a souligné le premier nommé. Le second a soutenu que dans ce district «l’opposition n’a même pas eu le courage d’aligner un candidat pour les postes de président et vice-président. Le MSM domine largement…» Étaient également présents les Oranges Sudheer Maudhoo, Vikram Hurdoyal et Vikash Nuckcheddy.

Une scène n’est pas passée inaperçue, après la proclamation des nommés. Chetram Sangam, alias «jacket vert», conseiller de district de St-Julien, s’est empressé de faire une accolade à Jonathan Dardenne, également conseiller de district pour Trou-d’eau-Douce.

Pamplemousses: Somarroo et Canarapen enfin récompensés

Sunil Somaroo et Kisna Canarapen.

Deux fidèles du MSM, pour ne pas dire deux poulains des ministres Soodesh Callichurn et Joe Lesjongard, se retrouvent à la tête du conseil de district de Pamplemousses. Il s’agit du président Sunil Somarroo, du village de Terre-Rouge, et de Kisna Canarapen, élu à Le Hochet.

Sunil Somaroo, propriétaire d’un magasin, élu conseiller depuis 2005, a été proche du PTr jusqu’aux dernières élections générales, en novembre 2019. Il a donné un sacré coup de main aux trois candidats du MSM de la circonscription Pamplemousses-Triolet, à savoir Soodesh Callichurn, Sharvanand Ramkaun et Jairajsing Luchoo. D’ailleurs, les trois étaient présents hier, à Plaine-des-Papayes.

Juste après les élections, il était question qu’il succède à Sunael Purgus, mais son souhait est tombé à l’eau. Pas pour longtemps, car il est finalement récompensé.

Kisna Canarapen est un fidèle de Joe Lesjongard, depuis 2000. Proche du kovil de Le Hochet, cet employé du secteur privé est connu pour son travail social. Il est surtout toujours présent pour apporter son aide à son village.

PTr aient pensé contrôler ce conseil de district, la décision finale a été prise tard dans la soirée de mardi, quand une majorité des 21 conseillers se sont retrouvés à Baie-duTombeau pour accorder leur soutien à Sunil Somarroo et Kisna Canarapen. Il n’y a pas eu d’élections car les deux n’ont pas trouvé d’opposants.

Outre les deux parlementaires cités plus haut, les trois élus de la circonscription de Port-Louis-Nord-Montagne Longue, Joe Lesjongard, Subhasnee Luchmun-Roy et Joanne Tour, se trouvaient parmi l’assistance.

Anjiv Ramdenee, élu de la circonscription de Grand-Baie-Poudre-D’or, a fait une brève apparition avant de mettre le cap sur Mapou, où se tenaient les élections du conseil de district de Rivière-du-Rempart.

Les nouveaux président et vice-président n’ont pas tari d’éloges à l’égard du Premier ministre. Ils ont assuré leur soutien aux parlementaires de la majorité et ont affirmé qu’ils collaboreraient avec eux.

Sunil Somar- roo a indi- qué que ses prio- rités seront les besoins de base des villageois, c’est-à-dire un meilleur service de voirie, des routes bien éclairées et asphaltées. Depuis 25 ans, des villageois se plaignent de ces services. Il compte donc donner toute son attention pour les améliorer. Il travaillera sur d’autres dossiers après.

À noter que la cérémonie a commencé avec 25 minutes de retard car un conseiller a fait son apparition à cinq minutes du délai accordé pour tout retardataire.

Rivière-Noire: un poulain de Ganoo à la présidence

Bramenane Bhugmon et Ludovic Labeauté.

«Nous travaillerons d’arrache-pied pour le progrès de la région de l’Ouest, appelée à connaître un développement sans précédent sous ce gouverne- ment.» Propos de Ludovic Labeauté, conseiller du village du Morne et président fraîchement élu du conseil de district de Rivière-Noire, hier. Le collier lui a été transmis par Véronique Leu-Govind, présidente sortante. Il aura comme vice-président Bramenane Bhugmon, élu du Parti Civique de Bambous, avec 1 397 voix.

C’est dans une ambiance bon enfant que s’est déroulée l’élection, en présence des conseillers des 13 villages. Le choix des élus a été fait à l’unanimité. Ludovic Labeauté, élu lors des dernières élections villageoises sous le parti Le Morne Service Volontaire, avec 208 voix, est un proche du mi- nistre du Transport et du Métro léger, Alan Ganoo, qui avait fait le déplacement hier, avec notamment les autres élus du n°14 (Savanne-Rivière-Noire), la députée Sandra Mayotte, le dépu- té Prakash Ramchurrun et la PPS Dorine Chukowry du n°1 (Port-Louis ouest-Grande-RivièreNord-Oeust).

«Un merci spécial à mon mentor Alan Ganoo, qui a toujours été à mes côtés», a lancé le président, qui a fait son baptême de feu lors des villageoises du 22 novembre. Marié à Marie-Astrine, Ludovic Labeauté est père de trois enfants, Jordan, Jordana et Hans. Sa priorité? La sécurité routière avec l’installation des mains courantes dans les villages de l’Ouest.

«Je prends l’engagement aujourd’hui que nous allons travailler pour les 13 villages et n’allons délaisser personne», confie Bramenane Bhugmon, qui veut s’attaquer aux problèmes de drains, surtout à Bambous. «À chaque averse, il y a des inondations, à Geoffroy, par exemple. Le conseil de district n’a pas autant d’argent. Il faut chercher le soutien du gouverne- ment pour résoudre ce problème.» Le conseiller de Bambous s’est engagé dans les élections villageoise en 1983. S’il a connu deux défaites, en 1986 et 1992, il affirme que depuis 1997 il est élu comme conseiller. C’est la première fois qu’il assume les fonctions de vice-président.

Réagissant après l’élection, Alan Ganoo renouvelle le soutien du gouvernement aux différentes équipes car, dit-il, elles vont amener le développement et le progrès dans l’Ouest.

Rivière-du-Rempart: Ministres en renfort

Ellayah Prembhoodas et Deokumar Koobarawa.

Le suspense n’a pas duré longtemps au conseil de district de Rivière-du-Rempart. L’élection des président et vice-président s’est tenue en présence des élus de la circonscription n°6 (Grand-Baie – Poudre-d’Or) et n°7 (Piton – Rivière-du-Rempart) du MSM, dont la ministre de l’Égalité du genre et du bien-être de la famille, Kalpanah Koonjoo Shah, le ministre des Arts et du patrimoine culturel, Avinash Teeluck et l’Attorney General Maneesh Gobin, qui ont suivi attentivement les élections.

Sur un score incontestable, Ellayah Prembhoodas a été reconduit pour la quatrième fois au poste de président, après ses précédents mandats, de 1999 à 2000, de 2003 à 2004 et de 2017 à 2020. Il a remporté le siège sur un score de 16 à six face à son adversaire direct. Idem pour le nouveau vice-président, Deokumar Koobarawa, qui s’est également imposé sur un score de 16 à six. Les deux hommes, dont le symbole était le cheval lors des élections villageoises, ont pris la parole après leur victoire. Ils n’ont pas caché leur sympathie pour le MSM en ne manquant pas de remercier Pravind Jugnauth «pour le soutien». Ils ont salué la présence des ministres.

Ellayah Prembhoodas s’est dit fier d’avoir été élu et compte continuer ses projets dont les infrastructures dans la région. Il n’a pas manqué de balancer une petite pique – «zot pe rod stop nou me zot pa pou kapav» – qui a amusé la galerie. Questionné sur ses appartenances politiques plus qu’évidentes, il n’a pas caché son penchant orange. «Biensir mo pou travay ansam ek gouvernma. Bizin resours pou fer developman.»

Quant au vice-président, il espère reprendre les projets en attente et a remercié Pravind Jugnauth pour le soutien durant la campagne. Après avoir exprimé leur contentement, ces derniers ont avoué avoir hâte de retravailler ensemble, ayant déjà évolué côte à côte lors d’un précédent mandat.

Après la traditionnelle photo de famille aux côtés des ministres présents et des sortants, c’est au son des pétarades qu’ils ont quitté l’enceinte du District Council.

Grand Port: Deux jeunes lions dans l’arène

Rajeev Kumar Jangi et Roopesh Hoseneea.

Ils ont résisté aux assauts des membres de l’équipe gouvernementale. Et, c’est sous les acclamations de leurs supporteurs que Rajeev Kumar Jangi et Roopesh Hoseneea ont été élus président et vice-président du conseil de district de Grand Port. Le tout sous le regard satisfait du leader de l’opposition, Arvin Boolell.

Il a fallu patienter plus d’une heure et demie avant de connaître les noms des deux personnes qui présideraient aux destinées de ce conseil de district. On s’attendait à une lutte sans merci pour le contrôle de la région, et on a été servi. Déjà, comme soutien aux «élus» de la majorité, il y avait les ministres Bobby Hurreeram, Stephan Toussaint et Mahen Seeruttun. Mais ce n’est pas tout. Kavi Doolub, Kenny Dhunnoo, Teenah Jutton et Naveena Ramyad ont aussi fait le déplacement. Du côté de l’opposition, hormis Boolell, on a noté la présence de Ritish Ramful, Michael Sik Yuen et de Rajesh Jeetah.

Dans les deux cas, il a fallu passer au vote à bulletin secret, et les 28 membres des 24 villages s’y sont pliés, sans brocher. À l’annonce de l’identité des deux élus, les supporteurs ont brandi leur drapeau rouge, ont fait un ramdam avec leurs vuvuzelas et ont même fait éclater des pétards, histoire de montrer leur contentement. Toutefois, ils ont été rappelés à l’ordre pour cet excès d’exubérance et il leur a été prié de manifester en dehors du bâtiment à la fin du vote. Mais ils n’ont pas obtempéré car ils voulaient tous faire un ‘selfie’ avec les nouveaux élus et avec les autres membres du PTr présents.

À peine élu, Rajeev Kumar Jangi a déjà des projets plein la tête. Il faut souligner que pendant quatre ans, il a été le vice-président du conseil de district de Grand Port. «Nous avons un pro- jet de nouvelle foire à Mahébourg, de même que la construction de nouvelles routes, et l’organisation d’un plus grand nombre d’activités pour les femmes.» Cet habitant de Quatre Sœurs, qui est un homme d’affaires, soutient qu’il a été élu sous la bannière du Parti Socialiste des Villageois et le respecte. De son côté, Roopesh Hoseneea peine encore à croire qu’il a été élu vice-président. «C’est la première fois que je suis candidat à une élection, et je me retrouve occupant le poste de vice-pré- sident.» Déjà engagé dans le social, cet enseignant de mathématiques au Collège Bhujoharry à Rose-Belle, compte aider davantage les démunis. «J’accorderai une attention particulière aux jeunes et aux personnes âgées.» Les deux élus espèrent que le gouvernement leur apportera le soutien requis lors de leur mandat.

Arvin Boolell : «le sud redevient rouge»

Pour le leader de l’opposition, les élus ont su résister à toutes les tentations. «La solidarité a prévalu. Et le Sud redevient rouge. Mais au-delà de l’appartenance à chaque parti, le travail doit être fait pour le bien-être des habitants de Grand Port.» Pour Arvin Boolell, c’est le travail qui a primé. «Nous envoyons un signal fort dans l’unité et la discipline, à savoir le rouge, toujours rouge et forever rouge. Nous avons une pensée spéciale pour Navin Ramgoolam. Et ensemble nu pli fort, c’est le retour en force du Parti travailliste.»

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x