Morne: pourchassés par la police, leur fille de 6 ans était dans la voiture…

Avec le soutien de
Les suspects, dont Atimine Prudence, lors de leur comparution en cour le23 novembre.

Les suspects, dont Atimine Prudence, lors de leur comparution en cour le23 novembre.

C’était dimanche dernier. Après une folle course-poursuite au Morne, des policiers mettaient la main au collet de plusieurs personnes qui seraient impliquées dans un trafic de drogue entre Maurice et La Réunion. Ils avaient pris livraison d’un colis qui se trouvait à bord d’un speed boat. Et, en leur compagnie, dans un des véhicules pourchassés, il y avait une petite fille âgée de 6 ans… 

«Les trafiquants de drogue ont du cran, ils n’hésiteront pas à mettre leur vie ainsi que celles de leurs proches en danger», lâche d’emblée un policier. Ils n’ont qu’un but, qu’une mission : récupérer coûte que coûte leurs colis de drogue, revendre la marchandise. «L’argent, c’est tout ce qui les intéresse, ils vendraient leur âme au diable pour quelques billets et quelques grammes…»

Ainsi, dimanche, Noël Alain Sébastien Chavreemootoo, 38 ans, Laval Jérôme Fabien 46 ans, Atimine Prudence, 33 ans, tous des habitants Grand-Baie, de même que Fah Julien Lee Chick Ban, 34 ans, habitant de Cap-Malheureux, devaient prendre livraison de plusieurs colis de cannabis d’un poids avoisinant les 5 kilos, au Morne. Valeur marchande de l’or vert ? Environ Rs 7 millions…. 

Mais toute la bande ne savait pas qu’elle était dans le collimateur des officiers de l’Anti-Drug and Smuggling Unit de la Western Division. Sous la houlette du chef inspecteur Jagai, ils ont réussi à maîtriser les présumés trafiquants et à les arrêter. Après leur comparution en cour, ils sont tous retournés en cellule, la police ayant objecté à leur remise en liberté. Mais une question cruciale demeure : où est passée la petite fille qui faisait partie, bien malgré elle, de cette dangereuse 
opération ? 

Nous nous sommes rendus chez elle, à Grand-Baie, hier. La maison qu’elle occupait avec ses parents semble être à l’abandon. Mais à côté, il y a du mouvement… Ce sont les neveux d’Atimine, alias Véronique Prudence, la maman de la fillette. Où est l’enfant ? L’un des neveux confie qu’elle a été prise en charge par sa tante – la soeur d’Atimine – qui habite Tranquebar. «La petite est sous sa garde, la Child Development Unit n’a pas eu besoin de s’en mêler. La famille apportera tout le soutien nécessaire à la petite ainsi qu’aux trois autres enfants de Véronique, qui sont en bas âge…» Ils sont entre de bonnes mains, assure notre interlocuteur. 

Atimine Véronique Prudence – la seule femme qui se trouvait avec les autres présumés trafiquants – était bien en compagnie de sa fille de 6 ans, le jour de la course-poursuite, au Morne. Tout comme le papa de la petite, Jérôme Laval Fabien. Tous trois étaient dans une voiture qui roulait derrière la fourgonnette conduite par de Noël Sebastien Chavreemootoo, le leader du groupe. Le père de l’enfant roulait lui aussi à tombeau ouvert après que son acolyte a pris livraison du colis qui était à bord du speed boat.

Tous ont fait fi des ordres des officiers de l’ADSU, qui leur ont demandé de s’arrêter et de décliner leur identité. Ils ont pris la fuite en empruntant la route de Cotteau-Raffin. Jérôme Laval Fabien n’a pas, qui plus est, hésité à foncer sur deux policiers. L’un d’eux a dû faire usage de son arme à feu pour tenter de stopper la voiture. 

Il a par ailleurs fallu que les deux policiers plongent dans un buisson pour échapper à la mort…

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x